AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un entretien pour un avertissement [PV Garren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Shahrizai Tinuviel

Espionne

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:
MessageSujet: Un entretien pour un avertissement [PV Garren]   Mar 2 Juil - 2:08

De mes jeunes années avec mes parents, j’avais appris l’Elilreland mais aussi le Gobbos dont mon père était natif. En plus du Sylfe bien sur. Ce qui faisait de moi une polyglotte émérite. Qualité que mes précepteurs avaient veillé à entretenir. Aujourd’hui je parle plus de langues encore mais de nombreuses années se sont écoulées depuis.

Après mon royal entretien d’embauche, j’avais dû prendre la direction du centre marchand où une caravane allait partir. Je devais jouer les filles d’un riche marchand humain installé là – il avait bien sur une fille du même âge que moi - bien décidée à s’encanailler chez les hommes et à retrouver ses racines. L’ironie de la situation m’avait évidemment sauté aux yeux et j’avais tenté de changer le scénario. En vain. Il fallait dire que ça se tenait puisque la jeune fille en question était connue pour sa beauté. Or, si mes oreilles ne me trahissaient pas, ma beauté, elle, n’était en rien humaine, mais bel et bien elfique. Même une sublime humaine restait toujours fade face à une elfe. Au moins, la pilule passerait peut être un peu mieux par ce biais.
Là-bas m’attendaient déjà mes malles. Comme si ma grand-mère avait su que je dirais oui. J’avais fait de rapides adieux à Raniel et Melian. Les autres devraient s’en passer, mon départ devant rester secret. Ce n’était guère dur puisque ma vie sociale n’était pas encore très développée à l’époque, puisque je préférais étudier jusqu’à plus soif.
Notre caravane devant prendre par les contrées d’or, évidemment, mais éviter Elildinar pour ne pas avoir à payer de taxe de douane et de transport. Aucune chance, donc, de croiser mes parents. Je n’en demandais pas plus à ce stade-là.
Notre convoi était long, composé exclusivement d’humains à l’exception d’un ou deux marchands elfes qui venaient s’assurer de la bonne gestion de nos comptoirs à Gorbos. Il semblait évident qu'ils seraient suivi, aussi je ne devais pas leur parler, à mon grand regret.
Pour ma part, j’avais ma litière, mon cheval, Barahir, et deux gardes pour s’assurer de la santé d’une fille de bonne famille. Il y avait aussi des présents pour ma « famille » humaine. En bref, de quoi m'assurer de leur silence.
Notre caravane se mit en branle alors que le soleil se couchait. Je n’en voyais pas l’utilité si nous devions camper à la sortie de la ville. En réalité, je compris bien vite la justesse de la décision. Le jour, au milieu des contrées d’or, le soleil frappait si fort qu’il nous assommait. Il était donc plus simple de dormir le jour et de voyager dans la fraicheur de la nuit, guidés par les étoiles. Nous évitâmes par la même occasion les brigands, peu habitués à des techniques de voyage ainsi.

C’est ainsi que nous arrivames en Elmirion un beau matin, au milieu de la rosée. Je montais Barahir, fatiguée d’être vautrée dans une litière exiguë et devenue inconfortable. Gorbos restait encore à quelques jours de chemin, mais nous pouvions enfin imaginer le bout de notre aventure. J’avais traversé le monde pour la seconde fois de mon existence.  Cette fois, le reste du voyage se fit de jour, pour annoncer la bonne nouvelle. En effet, des cohortes de petits humains nous courraient après. Un de mes gardes m’apprit qu’ils espéraient quelques pièces ou un peu de nourriture. On appelait ça mendier. Une chose complètement inconnue à Archéus.

A Gorbos, tout était prévu pour mon arrivée. Je devais m’établir dans la famille du riche commerçant. Ces derniers avaient reçu un message les avertissant de ma venue et surtout de l’interdiction absolue de parler, au nom des affaires et de leur richesse à venir. Et de toute évidence, pour ces humains, peu adeptes des bains, des parfums et de la politesse la plus élémentaire, les bourses bien garnies assuraient un silence total. Et une nouvelle bourse m’assurait d’un entretien avec le roi au plus vite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Un entretien pour un avertissement [PV Garren]   Mar 2 Juil - 17:16

- Sire, la fille d'un riche et ancien marchand du royaume désire vous rencontrer. Elle est porteuse d'un cadeau envoyé par son père depuis Archeus et vous attend en salle de réception.

Garren était en train de se raser à ce moment là, dans sa propre salle de bain, serviette autour des jambes.

- Euh ... Vous pouvez pas frapper avant d'entrer ?
- Si.

Dit-il avant de refermer la porte, de frapper, de s’annoncer puis de la rouvrir. Décidément, la journée commençait bien ...

- Bormand, vous êtes conscient que j'ai beaucoup de choses à faire aujourd'hui ? Vous ne pouvez pas aller la réceptionner vous-même ?
- Hélas non, Sire, elle est venue pour voir vous et pas un de vos représentants.
- Et puis riche marchand, riche marchand ... D'où je le connais pour qu'il m'envoie sa fille ?

- C'est un homme qui a privilégié notre centre à Elildinar ! Je pense que ça serait la moindre des choses que de lui témoigner notre reconnaissance en recevant son émissaire, si je puis dire. D'autant plus qu'il vous a envoyé un présent.

Vortigern soupira et finit par accepter, demandant au chevalier d'aller la faire patienter le temps qu'il se prépare. Même si la journée était chargée, ce n'était pas une dizaine de minutes de plus qui changerait grand chose. Et puis, il était au pied du mur, cette femme, fille du marchand, avait traversé tout le désert pour venir le voir, il ne pouvait pas se permettre de lui refuser audience.

Pour l'occasion, il ne revêtit pas de vêtements de parades mais, toujours et simplement des tissus lourds et gilet de cuir, le minimum vital s'il devait affronter un danger en chemin, même si cela n'arriverait certainement jamais. À moins qu'un assassins ne se soit faufilé dans les murs du palais et qu'il attendrait ce dernier dans l'angle d'un couloir peu fréquenté pour le surprendre et tenter de l'assassiner. Il arqua un sourcil devant son miroir, c'était tout à fait possible en fin de compte, peut-être devrait-il emmener son épée avec lui.

Si cette jeune fille arrivait de Archeus, c'est qu'elle devait en connaitre long sur les us et coutumes Elfiques, il devrait très bien soigner sa présentation afin de ne pas faire mauvaise figure devant elle. Peu de temps après, il rejoint finalement la salle de réception où un garde était posté devant, ce dernier lui ouvrit d'ailleurs la porte en lui glissant rapidement que la jeune femme qui l'attendait était d'une toute beauté. Chanceux qu'il disait ... Ce genre d'insinuation ne plaisait guère au Roi qui ne gêna pas pour le lui faire remarquer.

En parlant de remarquer, il ne put non plus s'empêcher de constater que le garde avait dit vrai, cette jeune fille tranquille assise à la table était resplendissante, bien plus que n'importe quelle femme du royaume. Sourire aux lèvres, il la salua avant de s'approcher d'elle pour lui embrasser la main. Il l'invita ensuite à se rasseoir, tout en faisant de même.

- N'y allons par contre chemin, mademoiselle, il n'y a personne à impressionner ici, vous pouvez faire fi des convenances et des manières, je ne suis qu'un homme après tout et je ne suis pas non plus votre Roi. Votre voyage a du être long et difficile aussi permettez moi de vous offrir l'hospitalité en ces lieux, vous pourrez rester ici autant de temps qu'il vous le faudra. Maintenant, racontez-moi l'objet de votre visite, c'est votre père qui vous a envoyé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Shahrizai Tinuviel

Espionne

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:
MessageSujet: Re: Un entretien pour un avertissement [PV Garren]   Dim 7 Juil - 1:35

Je regardais le roi s'avancer, avec une curiosité mal dissimulée. On m'avait fait attendre et les gardes semblaient mal à l'aise par le temps qui s'écoulaient. Mais je suis une elfe. Et pour une elfe, le temps n'importe que peu. Notre longévité nous permet de ne pas nous vexer pour une attente de plusieurs jours. J'étais patiente même si je comprenais que chez cette race qu'on appelait homme, il y avait matière à offense.

Je connaissais les humains d'Archeus. Ils faisaient tous un effort pour s'intégrer et se conformer à nos règles. Ils avaient de bonnes manières, des habits soignés, un goût raffiné presque digne des elfes. Mon père par exemple, aurait pu passer pour un des notres. Mais là j'avais l'espèce humaine version brute et... Négligée si je devais utiliser un terme diplomatique.
Pour être plus franche, j'aurais dit sale et puant. Il avait fait un effort visiblement, mais un reste d'effluve de sueur et de vieux cuir. Ses produits et son saponaire n'étaient pas aussi délicats que par chez nous. Peut être aurais je du lui en offrir aussi ?
Je plissais très brièvement le nez devant ces odeurs et me levais puis m'inclinais, malgré ses ordres, pour cacher mon visage, le temps de reprendre contenance.


Il n'y a pas à dire. Il y a une différence culturelle nette entre les elfes et les hommes. Comme entre un nain et un orc. Ou un orc et... et le reste du monde en fait.
Chassant mes théories ethnologiques, je me redressais et le dévisageais un peu plus.

Je ne comprenais pas comment ma mère avait pu aimer un homme. Le goût de l'exotisme et l'attrait de la nouveauté peut être ? En tout cas, une chose était sure, si les hommes étaient tous comme ceux croisés jusque là, roi inclus, aucune chance que l'un d'eux finisse dans mon lit. Il y avait certes un côté fascinant à côtoyer un roi, une race autre que la sienne. Mais aucun doute, mes deux reines étaient bien plus belles que lui !



Je suis Shahrizai Luthien Tinuviel, Seigneur Roi. Je suis envoyée par nos deux Majestés Farror du Royaume des Forêts Froides. Je suis confuse du stratagème mais nous vous pensons espionné. Voici un cadeau pour nous faire pardonner de l'offense.

J'ouvrais le coffret en or, incrustés de pierreries aux armoiries du roi. À l'intérieur, une couronne d'or et diamant brillait de toutes ses facettes.

Je m'agenouillais et posais le cadeau aux pieds du roi, attendant son accord pour parler. Je doutais soudain. Et s'il était trop tard ? Si son esprit avait déjà été manipulé ? Mon plan tomberait à l'eau et avec, la tête de mes deux Reines.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Un entretien pour un avertissement [PV Garren]   Lun 8 Juil - 13:36

Cette jeune et ravissante Elfe grimaçait. Elle s’efforçait de garder le sourire mais, visiblement, quelque chose la gênait. À en voir son nez tremblant et ses yeux qui montaient et descendait, c'était le roi. Il s'y attendait, il ressemblait à un pouilleux pour elle, que se soit au niveau de son accoutrement ou de son odeur. C'est sûr les Hommes étaient biens moins coquets que les Elfes et les couleurs ainsi que le parfum ne leur disaient absolument rien. Il avait fait un effort, il ne puait pas comme un paysan mais, il ne sentait pas non plus la rose. Il eut un sourire maladroit, c'était tout ce qu'il pouvait faire.

- Je suis Shahrizai Luthien Tinuviel, Seigneur Roi. Je suis envoyée par nos deux Majestés Farror du Royaume des Forêts Froides. Je suis confuse du stratagème mais nous vous pensons espionné. Voici un cadeau pour nous faire pardonner de l'offense.

Elle avait apporté un coffret en or massif, incrusté de nombreuses pierres tout aussi belles que précieuses. Chose remarquable, elle était gravées selon les blasons du Gorbos. Elle l'ouvrit et lui présenta son contenu, une couronne d'or et de diamants. Vortigern était impressionné et quelque part, ça tombait bien, il n'avait pas de couronne mais, de l'autre côté, un cadeau d'une telle valeur cachait forcément quelque chose. Depuis quand les Elfes se souciaient-ils du bien être du royaume ? Certainement que cela avait un rapport  de près ou de loin avec leurs propres intérêts.

Elle s'agenouilla et posa le présent à ses pieds, gardant le silence, peut-être attendait-elle qu'il lui donne la parole ? Cette politesse était fort honorable de sa part mais, Garren ne comprenait pas pourquoi. Il l'attrapa par les épaules et la fit se relever.

- On ne s'agenouille pas devant un Homme, encore moins lorsque l'on est une aussi belle et délicate femme que vous.

Dit-il en la faisant se rasseoir. Il se pencha ensuite pour ramasser le coffret et le déposa sur la table, avant de tirer une chaise à son tour de poser son derrière dessus.

- Tout d'abord, sachez que le royaume et moi-même vous sont très reconnaissants pour votre grandiose offrande, nous tâcherons de vous rendre la pareille dès que l'occasion se présentera, que ce soit pour vos reines, pour votre père ou pour vous-même. Ce n'était vraiment pas la peine de vous excuser ainsi, vous venez déjà nous avertir d'un risque ... Et puis bon, elle est juste géniale cette couronne !

Dit-il en la sortant du coffret, peut-être même un peu trop pour lui, il ne méritait franchement pas de porter un pareil bijou sur sa tête alors que certains n'avaient même pas de quoi se nourrir ! Certainement serait-elle rajoutée au trésor publique, elle et son coffret, cela fera toujours un peu plus d'argent pour le royaume.

- Ensuite ... Comment ça qu'on est espionné ? Par qui et pourquoi ? Et comment vous le savez ? Et depuis quand vous vous souciez de nous, aussi ? Et puis m'appelez pas seigneur roi, s'il vous plait, dîtes juste Sire, ça ira.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Shahrizai Tinuviel

Espionne

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 28/06/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:
MessageSujet: Re: Un entretien pour un avertissement [PV Garren]   Mar 9 Juil - 0:55

Je scrutais ses réactions avec curiosité. Mes contacts avec la race humaine étaient si lointains et rares que c’était pour moi comme regarder une bête sauvage qui sortait du sous bois. Ses réactions, sa physionomie, tout m’intriguait. Je souriais au roi pour l’encourager à profiter de son cadeau. Nos altesses n’étaient pas avares et le luxueux présent dénotait après d’un homme si… rustique. Pourtant, le luxe est un moyen d’assoir son pouvoir. J’espérais qu’il avait au moins compris ça.

J’étais assise, ma jambe droite passée sur celle de gauche, relevant légèrement ma robe. Le simple fait de montrer ma cheville fit perdre les nerfs à deux gardes qui semblaient tomber en pamoison. C’est bien ce que je craignais hélas. S’il y avait une métisse dans le clan ennemi, elle pourrait créer des trahisons là où on s’en douterait le moins. Je fronçais un instant les sourcils avant de me reprendre.

Je fis un geste pour signifier que le présent n’était rien. C’était même une paille dans le royal trésor.

Je vous en prie. Nous ne vous demandons rien en échange. Je suis simplement là pour vous mettre en garde. Peut être savez vous que nos Majestés sont en proie à une contestation interne de la part de fous qui ont crée une espèce de secte. Malheureusement, ce groupuscule est dangereux et fait tout pour décrédibiliser les reines. Je vous passe les détails, qui ne sont que triviaux pour vous-même si pour nous, ils pourraient s’avérer dramatiques.

Je prenais un air très sérieux.

Sachez que je viens ici sous une fausse identité et que j’entends la conserver tout au long de mon séjour. Elle peut être très utile. Mon faux nom est Lucrezia. La fille du marchand dont j’usurpe l’identité est connue dans notre royaume pour être presque aussi belle qu’une elfe. Moi-même étant… métisse

Je grimaçais presque sous l’aveu. Cela me faisait mal au cœur de reconnaitre que j’avais une ascendance aussi rustre mais cela inciterait peut être à la confiance.

Il m’est plus facile de me mêler aux humains. Quoiqu’il en soit, des informateurs ont appris de sources sures que certains adorateurs de ce… Vindictus, se seraient introduit dans votre cercle proche. Nous ignorons pour l’instant ce qu’ils projettent, mais cela ne peut être que redoutable. Il ne faut surtout pas les sous-estimer. Au mieux ils tenteront de vous monter contre nos reines et au pire… Ils vous feront assassiner et s’arrangeront pour que l’on croit que cela vienne de la monarchie elfique. Ou alors ils veulent implanter leur culte ici aussi.

Je me levais, faisant les cents pas.

Avez-vous une idée de qui pourrait être un adepte ? Un nouveau proche peut être ? Ou quelqu’un dont le comportement a brutalement changé. Nous nous soucions de vous car…

Bonne question tiens. Pourquoi se souciait-on de lui ?

Car… et bien déjà nous ne vous voulons pas de mal. C’est une bonne chose pour commencer. Et puis tout ennemi de Vindictus est notre ami ou du moins s’en rapproche. Si notre royaume venait à vaciller, malgré son existence remontant quasiment à la naissance du monde, que devrait-on dire du votre, encore balbutiant. Il serait triste de vous voir tomber aux mains de ces horribles fidèles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Un entretien pour un avertissement [PV Garren]   Mer 10 Juil - 22:52

Garren remarqua qu'elle avait croisé les jambes, découvrant ainsi ses cheville et tordant le tissus de sa robe de telle façon qu'il fasse ressortir ses courbes. En tant qu'Homme, il ne put s'empêcher d'y jeter un coup d'oeil mais, en tant que Roi, il ne se montra pas trop insistant. Une très belle femme en somme même si les traits de son visage et de son corps en général avaient quelque chose de particuliers. Ils étaient un peu plus dur que la moyenne des Elfes, un peu moins affiné mais, pour autant tout aussi élégants. Quelque chose ... D'Humain peut-être ? Mais Vortigern n'était pas plus étonné que ça, les Elfes n'étaient pas tous pareils et certains étaient très différents de la moyenne.

- Je vous en prie. Nous ne vous demandons rien en échange. Je suis simplement là pour vous mettre en garde. Peut être savez vous que nos Majestés sont en proie à une contestation interne de la part de fous qui ont crée une espèce de secte. Malheureusement, ce groupuscule est dangereux et fait tout pour décrédibiliser les reines. Je vous passe les détails, qui ne sont que triviaux pour vous-même si pour nous, ils pourraient s’avérer dramatiques.

Et comme il s'y attendait, on en revenait à leur problème de politique. Depuis que les Fidèles du Vindictus avaient fait leur apparition, les Elfes n'avaient pas cessés de se plaindre auprès de leurs voisins au sujet des ces hommes et de ces femmes qui adhéraient à une nouvelle religion. C'est vrai que la fracture sociale qu'ils avaient provoqué était ennuyeuse pour les deux reines, tout comme le fait qu'ils remettent leur pouvoir en question ou qu'ils les accusent d'inceste. Mais cela ne concernait que les Elfes, pourquoi aller étendre leur problème chez les autres ? Avaient-elles à ce point là peur d'eux ? Pourtant ils n'avaient pas l'air bien méchants, au contraire même, c'était à se demander s'ils ne disaient pas vrai. Et voilà maintenant que les Elfes se souciaient des Humains au point de leur rendre un service de contre espionnage gratuitement ? C'était ridicule ! Garren avait formellement interdit cette religion au sein du royaume pour éviter d'avoir affaire aux mêmes problèmes que les reines et jusqu'à présent, aucun signe d'une activité des fidèles n'avaient été repéré, les Elfes étaient tout simplement paranoïaques. Son invitée reprit sur un ton sérieux, presque dramatique, ce qui ne manqua pas d'exaspérer le roi.

- Sachez que je viens ici sous une fausse identité et que j’entends la conserver tout au long de mon séjour. Elle peut être très utile. Mon faux nom est Lucrezia. La fille du marchand dont j’usurpe l’identité est connue dans notre royaume pour être presque aussi belle qu’une elfe. Moi-même étant… métisse

Dit-elle en faisant la grimace. Une métisse ? Voilà qui expliquait ses traits particuliers. Sans rien, il continua de l'écouter, la laissant aller jusqu'au bout de ses explications.

- Il m’est plus facile de me mêler aux humains. Quoiqu’il en soit, des informateurs ont appris de sources sures que certains adorateurs de ce… Vindictus, se seraient introduit dans votre cercle proche. Nous ignorons pour l’instant ce qu’ils projettent, mais cela ne peut être que redoutable. Il ne faut surtout pas les sous-estimer. Au mieux ils tenteront de vous monter contre nos reines et au pire… Ils vous feront assassiner et s’arrangeront pour que l’on croit que cela vienne de la monarchie elfique. Ou alors ils veulent implanter leur culte ici aussi.


Des informateurs ont apprit cela de sources sûres ? Tout ceci sentait l'espionnage, ne serait-ce pas plutôt les Elfes qui auraient infiltrés le royaume pour surveiller les fidèles sans l'accord du Roi ? Quoi que non, avec leurs longues oreilles, ils auraient été démasqués, il y avait donc des traîtres chez lui qui auraient vendu ce genre d'informations douteuses. Voilà qui était intéressant, en fin de compte. Elle s'était levée et tournait en rond, certainement pour s'aider à réfléchir ou pour lui faire croire qu'elle était inquiète.

- Avez-vous une idée de qui pourrait être un adepte ? Un nouveau proche peut être ? Ou quelqu’un dont le comportement a brutalement changé. Nous nous soucions de vous car…

... Car ? Le roi attendait la réponse et il insistait du regard, il voulait vraiment savoir quel bobard allait-elle lui sortir.

- Car… et bien déjà nous ne vous voulons pas de mal. C’est une bonne chose pour commencer. Et puis tout ennemi de Vindictus est notre ami ou du moins s’en rapproche. Si notre royaume venait à vaciller, malgré son existence remontant quasiment à la naissance du monde, que devrait-on dire du votre, encore balbutiant. Il serait triste de vous voir tomber aux mains de ces horribles fidèles.

Garren soupira, les fidèles, encore et encore, un moyen de tout justifier et de s'essuyer les mains au passage. Encore une fois, ils semaient le trouble et la discorde chez les Elfes mais, ce n'était pas le problème du royaume et ce n'était pas une raison valable pour les Elfes de harceler les Hommes de cette façon. Ils le savaient, ils cherchaient à les rallier à leur cause pour pouvoir s'appuyer sur eux si jamais les choses venaient à tourner mal, quitte à impliquer le "balbutiant royaume du Gorbos" dans des affaires qui ne le concernait pas et dont il ne tirerait aucun avantage.

- Nous avons gardé les yeux grands ouverts et nous n'avons absolument rien remarqué d'anormal, que ce soit dans mon entourage ou dans le royaume en général. C'est très gentil de votre part de vous soucier de nous mais, je vous vous le dire une bonne fois pour toute, nous ...

Vortigern s'interrompu. Il repensait à ce que venait de lui dire l'émissaire, peut-être pourrait-il arriver à récupérer quelques noms ? Les traîtres n'avaient pas leur place au royaume.

- Nous ... Nous avons interdit cette religion sur nos sols et les inquisiteurs, tout comme les fidèles, ne sont pas les bienvenue ici. Des mesures drastiques ont été prises contre ceux qui se convertiraient et exerceraient le culte de cette religion sur nos sols. Si cette croyance avait percé chez nous, nous le saurions ! Maintenant, nous ne sommes pas infaillibles et il faut reconnaître que vous ne les avez pas non plus vu venir. Si vous me disiez qui sont vous "sources", cela pourrait peut-être me mettre la puce à l'oreille.

Vortigern demanda aux deux gardes présents dans la salle de sortir, cette discussion ne les concernait pas. Ceci fait, il se releva et se dirigea vers la fenêtre.

- Rien de ce que vous direz ne sortira de cette pièce, rassurez-vous, vous pouvez parler en toute quiétude.

Il restait à savoir si elle le ferait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entretien pour un avertissement [PV Garren]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un entretien pour un avertissement [PV Garren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et un entretien pour la cabane dans le vieux chêne, un.
» Cherche infos/conseils pour fendeuse à bois sur prise de force
» culture et entretien du Mûrier
» Entretien matériel de base
» Entretien avec ma future baby-sitter [pv Charlotte]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Terres du Royaume du Gorbos :: Elmirion :: Citadelle du Gorbos-