AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Des retrouvailles, des rencontres et un déchirement. ( Pv Garren )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Douce Alanoré

Messagère du Roi

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 15/07/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:
MessageSujet: Des retrouvailles, des rencontres et un déchirement. ( Pv Garren )   Sam 14 Sep - 17:36

Ce matin là, Douce s'était levée de bonne heure. Cela faisait maintenant deux jours qu'elle était revenue d'un voyage pour faire parvenir un message aux elfes. Celui ci avait été long et fatiguant. Heureusement, aucun obstacle ne s'était dressé sur son chemin et celui ci s'était donc fait plutôt tranquillement. Aujourd'hui, Douce devait se rendre encore dans la salle du trône pour aller y prendre un autre message à transférer. Elle s'était donc levée de bonne heure et avait prit un certain temps pour se préparer chez elle. Avant de sortir, Douce se munit de sa cape par dessus ses habits de voyage puis ouvrit la porte.

A cet instant, Douce sursauta. Alors qu'elle ouvrait la porte, quelqu'un s'apprêtait à frapper sur celle ci. C'était un jeune garçon, un peu plus jeune qu'elle. Il portait dans sa main un message. La messagère lui sourit alors en mettant la main sur sa poitrine où son coeur battait la chamade sous cette petite frayeur qu'elle avait eu. Le jeune garçon lui dit qu'il avait un message urgent pour elle et qu'elle devait le lire rapidement. Douce le remercie et prit le papier en refermant la porte derrière elle avant de s'asseoir sur le rebord de son lit. Elle n'avait jamais de messages, qui cela pouvait bien être ? Il fallait qu'elle se dépêche, sinon elle serait en retard pour aller récupérer le message dans la salle du trône.

Douce déplia donc le papier et reconnu tout de suite cette écriture. C'était celle d'un garçon de son village. Il était le seul à savoir écrire et tous les villageois lui demandaient son aide pour écrire des lettres, notamment la famille de la messagère. Que pouvait-il bien se passer pour qu'ils la contactent ? Elle ne les avait pas vu depuis son poste de messagère royale et son père refusait tout contact avec elle. Douce fronça alors les sourcils, intriguée, et commença à lire cette lettre inattendue.

Les minutes passèrent, puis le bilan arriva. Douce releva la tête et lâcha le papier qui tomba sur le sol, ne bougeant plus. Une larme coula sur sa joue. Ce n'était pas possible ... Il fallait qu'elle aille voir sa famille, l'heure était trop grave. Sous le choc, Douce ne bougeait plus, fixant un point au loin. La seule larme qui avait coulé, elle l'essuya avec son doigt puis se releva doucement. Reprenant le papier au sol, elle le mit à sa ceinture. C'était l'heure d'aller en salle du trône, elle ne pouvait se permettre d'être en retard.

Douce mit alors sa capuche et passa le palier de la porte d'entrée de sa demeure pour, par la suite, marcher dans les rues d'Elmirion. Elle s'efforçait de faire attention où elle marchait mais son esprit était trop occupé. Encore sous le choque, elle n'arrivait pas à croire si cette nouvelle était réelle ou pas. L'une de ses sœurs ainée était tombée gravement malade et cela avait empiré avec le temps. Son père ayant voulu garder sa fierté, n'avait pas fait appel à Douce pour l'aider. Ainsi, c'est sa mère qui avait réussi à lui écrire ce mot mais, malheureusement, trop tard. Les jours de sa sœur malade étaient maintenant comptés et plus rien ne pouvait la soigner. Il fallait que Douce la voit avant ... le déchirement. Sa famille était si précieuse à ses yeux et elle en voulait à son père de ne pas l'avoir mise au courant avant. Sans sa fierté, Douce aurait pu faire appel à un médecin avec son argent. Mais cela était maintenant trop tard.

Douce arriva finalement aux portes de la citadelle. Elle retira sa capuche et essaya tant bien que mal de reprendre un visage serein et heureux. Par la suite, la messagère marcha dans les couloirs de la citadelle jusqu'à arriver devant la porte de la salle du trône. Elle y entra et vit Garren qui s'y tenait. Elle s'approcha et se pencha pour le saluer. Elle resta un petit moment tête baissée, essayant de chasser cette mauvaise nouvelle de son esprit. Il ne fallait pas qu'elle montre son désespoir. Elle releva alors ses grands yeux émeraudes vers Garren et s'efforça de sourire légèrement. Ses mains tremblaient légèrement malgré elle. Elle réalisait petit à petit le malheur qui venait de s'abattre sur elle.

Vous vouliez me voir pour que je transfère un de vos messages ?

Coralie, ma soeur, pourquoi toi ? Je ne supporterais pas que tu t'en ailles, ne me laisses pas, ne laisses pas mère et toute notre famille. Te voir partir me serait insupportable. J'arrive Coralie, j'arrive pour te tenir la main et pour t'accompagner en te rassurant. Coralie, je vais tout faire pour venir le plus vite possible.

_________________
DC de Eileen Haovia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Des retrouvailles, des rencontres et un déchirement. ( Pv Garren )   Jeu 19 Sep - 21:07

- Mais qu'est-ce qu'elle fait ?

Se demanda Garren en jetant un coup d'oeil par delà la fenêtre de la salle du trône. D'ici, la vue était imprenable et il pouvait apercevoir toute la ville, la tour dans laquelle il se trouvait était au nord et était le bâtiment le plus haut de la forteresse. Il était inquiet de ne pas voir Douce arriver, elle qui était d'habitude si ponctuelle. Fort heureusement, le message à transmettre n'était pas d'une très grande importance, une simple formalité diplomatique mais, tout de même, était-ce une raison pour se permettre de prendre du retard ? Voilà que la messagère commençait à négliger ses fonctions, ce n'était vraiment pas rassurant.

Alors qu'il faisait les cent pas, Alanoré se présenta enfin, avec quelques minutes de retard seulement mais, quelques minutes quand même. Elle avait le visage serein, sourire aux lèvres. Vortigern était cependant ... Sceptique, quelque chose ne semblait pas aller. À bien y regarder, ses mains tremblaient légèrement.

- Vous vouliez me voir pour que je transfère un de vos messages ?
- ... Laissez nous.

Intima-t-il aux gardes présents. Il regarda ces derniers partirent, surpris par la demande du roi, et attendirent qu'ils referment bien les portes derrière eux pour se rapprocha de la messagère, prenant son visage entre ses mains. Il la regarda dans les yeux, alors qu'elle s’efforçait de sourire mais, une étrange lueur se trouvait au fond de ces derniers, un peu comme ... De la peine. En même temps, Douce n'aurait pas pris du retard pour rien et ces quelques signes laissaient supposer que quelque chose n'allait pas. En fin de compte, il avait eu une arrière pensée.

- Oui oui, un message. Prépare toi à écrire, je vais te le dicter.

Dit-il en tournant les talons pour se rapprocher de son trône. Il posa une main sur l'accoudoir, soupirant et réfléchissant à ce qu'il pourrait lui dire précisément, il ne fallait pas se rater.

- À l'intention de la messagère du Gorbos ... Il afficha un sourire aux coins des lèvres, bien que Douce ne put le voir puisqu'il lui tournait le dos. Le retard conséquent de cette dernière suite à l'appel prononcé la veille n'a pas échappé au roi. Inquiet de la situation, il est demandé à la dénommée Douce Alanoré de s'expliquer sur les causes de son manquement à ses devoirs et, par la même occasion, à ses responsabilités. Il se retourna ensuite vers elle, la fixant du regard. Et rafistoler une excuse vite fait bien fait ne servira à rien, c'est la vérité qui est demandée. Bien amicalement, Messire Vortigern. Termina-t-il en lui affichant un large sourire.

Il n'était pas vraiment convaincu, ce n'était qu'un simple doute mais, rien ne coûtait de vérifier cela. De toutes les façons, si Douce n'avait aucune excuse à fournir, il ne pourrait pas simplement se permettre de passer dessus, il devait forcément y avoir une bonne raison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Douce Alanoré

Messagère du Roi

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 15/07/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:
MessageSujet: Re: Des retrouvailles, des rencontres et un déchirement. ( Pv Garren )   Dim 22 Sep - 16:39

Alors que Douce gardait son regard rivé au sol, elle entendit Garren demander aux gardes de les laisser seuls. Peu de temps après, elle sentit ses mains lui prendre son visage et elle releva les yeux en s'efforçant de sourire. Sourire qu'elle savait très bien reproduire, seulement ses yeux la trahissaient. Ils trahissaient le choque mélangé à la tristesse qui étaient en elle en ce moment même. Seulement, elle s'efforçait de faire barrière à tout cela et de se concentrer sur Garren et sur ce qu'il attendait d'elle.

Celui ci, d'ailleurs, se retourna et alla vers son trône, lui tournant le dos. A ce moment, Douce perdit son sourire et ses yeux se perdirent à regarder au fond de la salle. Lorsque le roi lui demanda d'écrire, elle se précipita en sortant une plume avec de l'encre, accompagnés d'une feuille. Elle vint alors s'asseoir à une table et attendit patiemment les premiers mots à retranscrire. Lorsqu'il commença à dicter, la messagère nota mais ne se rendit pas compte tout de suite que ces mots lui étaient adressés. Ce n'est qu'un petit temps après qu'elle s'en rendit compte et qu'elle arrêta de noter, relevant la tête vers Garren qui continuait de lui dicter tout en lui tournant toujours le dos.

Finalement, il se retourna et se mit à la fixer du regard en finissant sa réplique tout en lui affichant un large sourire. Douce le regardait dans les yeux, et , cela, pendant un long moment. Elle lui afficha finalement un léger sourire. Seulement, ce sourire exprimait une certaine tristesse.

Je suis désolée de mon retard qui n'est pas acceptable. Je ne demande pas à être pardonnée car je comprends que cela puisse être gênant et que j'ai failli à mon devoir de messagère. Seulement, si la vérité est demandée, alors je la dirais.

La messagère se releva alors et rangea son papier, sa plume et son encre. Elle prit, par la suite, la lettre qu'elle avait reçu ce matin là et, rien qu'à sa vue, Douce ne put s'empêcher d'avoir les mains qui se remirent à trembler légèrement. Elle déroula le message tant bien que mal puis releva les yeux vers Garren avant de les reposer sur la lettre. Sa voix était faible.

J'ai reçu ce message ce matin.

La jeune femme resserra la main sur le papier et elle fit une pause, ayant du mal à parler sous la boule qui s'était formée dans sa gorge.

Une de mes soeurs ... elle ... elle est gravement malade et ses jours son comptaient ... elle n'y survivra pas ...


Douce releva doucement ses grands yeux émeraudes vers ceux de Garren. Cette couleur était celle de l'espoir, comme tous ces messages que la messagère transportaient chaque jours. Seulement, plus aucuns espoirs existaient en cet instant. " Condamnée ", c'était le mot qui qualifiait le sort de sa soeur. Rien que d'y penser, cela donnait un léger malaise à Douce qui avait les larmes aux yeux malgré que celle ci ne voulaient pas couler. Douce se refusait de pleurer, et elle avait assez de force pour s'en empêcher. Elle continua ainsi, d'une voix faible.

Mes soeurs sont si importante pour moi, je ne peux me permettre de la laisser mourir sans la revoir une dernière fois ... Je ne peux me permettre de la laisser seule dans cette épreuve...

Douce regardait Garren dans les yeux, une de ses mains posées sur la table où elle avait écrit. Le silence régnait et elle lui avait dit la vérité. Elle aurait aimé ne pas lui montrer sa tristesse et tout cela, mais cela c'était passé autrement, il lui avait demandé. La messagère finit par lâcher le message qu'elle avait entre les mains. Celui ci tomba au sol mais Douce restait tout de même droite et ne déviait pas son regard perdu. Sa voix était toujours aussi faible.

Je m'excuse de l'inquiétude causée et du manque à mes devoirs. Je conçois que ce qu'il m'arrive en dehors de ma profession n'est en aucun cas une excuse pour ne pas être fidèle à mes responsabilités. Je suis prête à en subir les conséquences. Je transmettrais ce message que tu m'as demandé la veille. Du moins, si mes services sont encore appréciables après cela.

_________________
DC de Eileen Haovia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Des retrouvailles, des rencontres et un déchirement. ( Pv Garren )   Sam 28 Sep - 12:33

- Je suis désolée de mon retard qui n'est pas acceptable. Je ne demande pas à être pardonnée car je comprends que cela puisse être gênant et que j'ai failli à mon devoir de messagère. Seulement, si la vérité est demandée, alors je la dirais.

Garren releva un peu la tête, faillir ou pas faillir, ce n'était pas à elle d'en juger et, pour le moment, elle ne lui avait toujours pas fourni d'explications. Cela dit, elle s'apprêtait à le faire et Vortigern ouvrit grand les oreilles. Douce se releva, rangeant son matériel d'écriture puis, elle sortit une autre lettre de ses affaires, déjà ouverte. Cela intrigua le roi, avait-elle reçu un courrier ? Cela le fit même discrètement sourire, c'était assez cocasse. Enfin, un sourire qui s'estompa lorsqu'il vit ses mains se remettre à trembler, lorsqu'elle posa son regard vers le papier.

- J'ai reçu ce message ce matin.

Il vit la gorge de sa messagère se resserrer, en même temps que son visage rougissait un peu. Sa voix en fut d'ailleurs déformée, comme chargée. Il comprit vite qu'il s'agissait d'une mauvaise nouvelle.

- Une de mes soeurs ... elle ... elle est gravement malade et ses jours son comptaient ... elle n'y survivra pas ...

Terrible nouvelle en effet, le roi en fut presque choqué. Il comprenait maintenant mieux la situation et surtout l'état dans lequel devait se trouver Douce, savoir que l'on va perdre un être cher dans peu de temps n'avait rien de réjouissant, au contraire même ... Elle avait relevé ses yeux vers lui, tout en essayant de retenir ses larmes sans vraiment y arriver. Garren sentit une brûlure naître au fond de lui-même, voir Douce dans cet état et surtout, savoir que l'une de ses soeurs allait mourir ne le laissait pas de marbre.

- Mes soeurs sont si importante pour moi, je ne peux me permettre de la laisser mourir sans la revoir une dernière fois ... Je ne peux me permettre de la laisser seule dans cette épreuve...

Reprit-elle tout en continuant de le regarder, une main posée sur la table. Le silence revint ensuite, Vortigern ne savait pas quoi lui dire. Elle finit par laisser tomber le papier sur le sol, sans pour autant dévier son regard.

- Je m'excuse de l'inquiétude causée et du manque à mes devoirs. Je conçois que ce qu'il m'arrive en dehors de ma profession n'est en aucun cas une excuse pour ne pas être fidèle à mes responsabilités. Je suis prête à en subir les conséquences. Je transmettrais ce message que tu m'as demandé la veille. Du moins, si mes services sont encore appréciables après cela.

Garren ne lui répondit pas, il se contenta d'aller l’enlacer chaleureusement. Quelles conséquences ? Elle allait perdre un être cher, quel personne abominable serait-il que de ne penser qu'aux responsabilités qui lui étaient attribuées. Non, tout ce qu'il voulait, c'était la rassurer, la soutenir et pourquoi pas même, l'accompagner. Il se posa bien la question, pourquoi personne n'avait demandé de l'aide pour la guérir ? C'était presque un crime en fin de comptes ... Il serra un peu plus fort Douce contre lui, calant la tête de sa messagère contre son épaule. Il prit une voix basse et chaleureuse.

- Tu ne la laisseras pas seule, tu iras la voir, le message attendra. Et je vais venir avec toi, déguisé pour ne pas qu'on me reconnaisse. Je n'ai pas envie de te laisser y aller seule. Et puis peut-être que ce n'est pas aussi grave que ça, pourquoi ne pas faire mander l'archimage ? Il pourra certainement la guérir.

S'il voulait y aller, c'était pour ne pas la laisser seule face à cela, pour la soutenir et l'accompagner mais, aussi, pour observer son environnement familial de plus près. Le fait que ces derniers aient délibérément laissé l'état de sa soeur empirer de cette façon ne lui plaisait pas beaucoup.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des retrouvailles, des rencontres et un déchirement. ( Pv Garren )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des retrouvailles, des rencontres et un déchirement. ( Pv Garren )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Terres du Royaume du Gorbos :: Elmirion-