AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 rencontre fortuite (PV Garren) [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sara Whitcomb

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/08/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:

MessageSujet: rencontre fortuite (PV Garren) [terminé]   Sam 24 Aoû - 17:16

Terre du Clan  Castlerock

Les lueurs du jour voilent a peine le ciel lorsque Sara quitte la Forteresse du Clan de Castlerock a cheval. Elle s’était levé tôt ce matin là après une nuit sans sommeil. Une de plus après le dernier courrier de son Père. Il lui annonçait que le mois prochain , elle le rejoindrait a Elmiron afin d'y faire son entrée a sa cours. Il n'avait pas ajouter plus de détails comme le temps qu'elle y resterait. Sara n'est pas dupe sur le fait qu'elle est aussi en age de se marier et que cela voudrait dire qu'elle devait quitter les terres du Clan Castlerock . Terre que dirige sa famille depuis de nombreuses générations.  Son frère aîné , John vient tout juste de se marier à Lady Audrey Blackwolf , nièce d'un chef de Clan voisins. Avec sa belle sœur , elle n'ont que quelques mois d’écart. Sara a eu connaissance que certaines demandes de mariage  ont été faite mais son père les a toutes éconduites jusqu'à présent. Ce n'est pas qu'elle ne veuille pas se marier mais cela veux dire qu'elle devra quitter les terres sur lesquelles a grandit et qu'elle chérit tant.

A présent , elle a dépassé le village qui se trouve au pied de la Forteresse  et s'engage sur le chemin qui traverse la plaine. Elle tourne son regard bleu en arrière pour regarder l'endroit qu'elle considère comme chez elle a tout jamais . On avait nommé la Forteresse Castlerock car, elle est bâtie sur un énorme rocher qui surplombe une vaste plaine entouré de foret. Des plus hautes tours , on peux voir par temps clair a des milliers de kilomètres ,offrant un bon point stratégique en cas d attaque.

Sara regarde devant elle , resserre ses rennes et donne un coup de talon légers dans le flanc de sa jument. L'animal passe du trot au galop  et le cœur de Sara accélère par la même occasion . Elle aime cette sensation de liberté de galoper ainsi dans la plaine de bon matin . La capuche de sa sur-robe bleu sombre glisse sur ses épaules dévoilant ses traits empreint d'une certaine félicitée et sa chevelure natté. Un cri de rapace déchire le silence du Ciel qui annonce une belle journée . La jeune femme lève la tête et voit le faucon Pèlerin descendre en piqué . Son sourire s’élargit de plus belle. Bien sur son fidèle compagnon Freund l'accompagne dans sa ballade.  Elle le suit du regard lorsqu'il se mit a voler a leur hauteur .

Et si on faisait la course ?

Elle donne un nouveau coup de talon dans le flanc de sa monture pour qu'elle aille plus vite . La voilà entrain de faire la course avec le rapace . Les pans de sa sur-robe se soulève dévoilant les hauts de ses bottes qui monte au dessus du genou et son pantalon de cuir noir. La course dure a peu prés dix minutes sans que de réel vainqueur soit déterminé .  Sara tire sur les rennes pour ralentir l'allure et flatte l'encolure de sa Jument.

C'est bien ma belle tu t es bien battue...

Le faucon Pèlerin vol autour d'elles . Une fois au pas , elle se penche en arrière pour fouiller dans l'une des sacoches attaché a la Selle. Elle y sort un gant de cuir rembourré qu'elle enfile sur son bras gauche. Elle sort un morceau de viande séché qu'elle place dans sa main gantée puis tend la bras. Comme Maître Thain lui avait apprit lorsqu'il lui avait offert l'animal apprivoisé , elle se mit a sifflé pour l’appeler. Freund atterrit sur son bras avec élégance . Elle contracte les muscles de son bras pour supporté son poids . Les serres de l'animal s'enroule sur son avant bras , heureusement que le gant est rembourré jusqu'à son coude sinon elle se serait blesser.  Un incident , une fois était arrivée alors que l'animal était plus petit. Elle en porte encore les légères cicatrices sur son avant bras gauche . L'animal déchiquette  a l'aide de son bec la viande dans le gant de Sara.  

Maintenant sa gouvernante , Mme Black a dut découvrir son absence  et le mot que Sara a laissé a son attention sur son lit. La gouvernante doit faire tout une histoire d'une telle attitude . La jeune fille l'entend déjà dire que partir au petit matin seule en ballade n'est pas convenable et dangereux pour une jeune fille comme elle . Elle n'a peut être pas tord mais Sara a besoin de ce moment de solitude puis elle se montrera prudente. Dans le mot , elle a indiqué la direction qu'elle comptait prendre  , ne s éloignant peu du chemin.

La cavalière arrive a l'orée de la Foret.  Freund se trouve perché sur le pomeau de la Selle de Sara. Elle regarde une dernière fois derrière elle . La forteresse semble toute petite au loin . Elle remet sa capuche en place sur sa tête et pénètre dans la foret .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: rencontre fortuite (PV Garren) [terminé]   Sam 24 Aoû - 21:56

Les plaintes et les jérémiades venaient encore et toujours des paysans, ces pauvres gens que la vie n'avait pas épargné et que la moindre des contrariété faisait gémir. Cette fois-ci, pas d'histoire d'argent ni de conflit d'anciens clans mais bien un problème d'environnement. Les gens du nord et plus particulièrement des terres du chevalier de Whitcomb se plaignaient que les bois soient infestés par un loup d'une taille extraordinaire et à l'agressivité sans pareilles. Une créature démoniaque pour les uns, un complot du gouvernement pour les autres et enfin, une légende pour d'autres encore. Comme d'habitude, le sale boulot revenait au roi et c'était accompagné d'un officier qu'il s'était rendu dans la forêt, là où la bête avait été vue pour la dernière fois. Dévoreuse de bétails, tueuse de chasseurs ou cauchemar pour les enfants, elle avait causé de nombreux dégâts et même quelques morts, suscitant l'effroi parmi les paysans. Les premières battus n'avaient rien donné et les quelques mercenaires venus la tuer étaient soit repartis bredouilles, sont jamais repartis. Assis sur son cheval, à la lisière de la forêt et le capitaine Warwick à côté de lui, les deux hommes observaient les bois tout en discutant.

- Bon et admettons que c'est vrai, vous croyez vraiment qu'on a une chance de le retrouver et qui plus est, de le battre ?
- La chance, la chance ... Je me demande surtout à quel point les choses n'ont pas été exagérées. En plus, si on revient bredouille, les gens ne vont pas être contents. Il faut absolument qu'on ait une preuve que ce n'est qu'un mensonge ou, si c'est vrai, qu'on a tué la créature.
- Et bien, nous allons voir.


Puis les deux hommes firent avancer leurs chevaux et s'enfoncèrent à l'intérieur de la forêt, armés et les yeux grands ouverts. La forêt n'était pas grande ici, ni très épaisse, si la créature s'était réfugiée ici peu avant leur arrivée, ils la retrouveraient facilement. Pour la peine, ils avaient emportés de lourdes armures, comprenant plastrons, épaulières, brassard, jambières, gants et bottes renforcés. Ils étaient complètement ferrés et leurs visages, cachés sous des casques. Le roi avait emporté sa plus lourde et sa plus belle armure, habillée de quelques étoffes bleus. Son bouclier magique au bras, c'était l'épée à la main qu'il chevauchait dans la forêt.

Ils ne tardèrent d'ailleurs pas à mettre la main sur des traces de pas, encore fraîche. Il avait plu la veille et le sol boueux avait retenu une série d'empruntes pour le moins intéressantes. Elles ressemblaient à celles d'un loup, en effet, mais, elles n'avaient rien de bien extraordinaire, elles étaient juste un peu plus grandes que la moyenne. Un simple loup qui aurait mangé trop de soupe donc ? C'était possible. Ils remontèrent la piste, la brûlure de l'adrénaline au ventre, puis, lorsque les empruntes cessèrent, ils constatèrent que ces dernières ne menaient nulle part, un peu comme si le loup qui les avait fait s'était vaporisé dans les airs. Voilà qui expliquerait pourquoi personne ne l'a jamais retrouvé.

- Qu'est-ce qu'on fait ?
- Si on ne peut pas aller à lui, c'est lui qui viendra à nous.

Dit-le roi en descendant de son cheval. Il fallait lui tendre un piège, l'attirer par ici et le prendre par surprise pour mieux le tuer. Un bon morceau de viande fraîche et saignante ferait l'affaire. La meilleure solution pour ça était encore d'allumer un feu et de faire cuire lentement la viande, laissant l'odeur du repas se propager dans les airs. Pour ne pas éveiller les soupçons, des fois que cette créature serait intelligente, le roi et le chevalier s'affairèrent à recréer le cadre d'un campement abandonné par ses propriétaire parti s'occuper ailleurs et ayant laissé leur repas cuire tranquillement. Les deux hommes couchèrent également leurs chevaux puis, imprégnant leur armure avec de la boue pour camoufler leur odeur, ils s'en allèrent se cacher deux arbres assez en hauteur, observant patiemment la scène.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Sara Whitcomb

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/08/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:

MessageSujet: Re: rencontre fortuite (PV Garren) [terminé]   Lun 26 Aoû - 15:02

Terre du Clan Castlerock

Sara et sa monture avancent au pas sur l'un des chemins Forestiers .  La jeune Lady  en connaît les méandres pour les avoir arpenté dés son plus jeune age avec ses frères. La foret est plus fraîche que la plaine a cause de l'humidité des pluies tombés dans le nuit. Les feuilles des arbres sont d'un vert intense en cette saison et se balance doucement sous l'effet du vent.  La jeune femme est plongé dans ses pensées tout en caressant le plumage de son faucon et de l'autre tenant les rennes de son cheval .

Mais soudainement une masse sombre sortit des buissons sans crié garde et traverse le chemin. Son cheval se cabre , Freund s'envole et Sara est désarçonnée tout en poussant un cri de surprise qui fait écho dans la foret . Elle se met a roulé boulé dans une pente et s'immobilise sur le dos . La fraîcheur de la terre mouillé imbibe ses vêtements . Elle porte une mains a sa tête et son corps est endolorie a plusieurs endroit. Sa cœur bat a vive allure sous le coup de l’émotion . Sa jument se met a hennir se qui la fait se redresser sur son séant trop rapidement au point de lui donne la tête qui tourne. Malgré cela elle porte son regard en haut de la pente . Sa jument répondant au nom de Bryn trépigne et tente de descendre a son tour.

NON !!! descend pas dit elle en se mettant a genou regarde tout va bien ..

Sara  dit cela autant pour elle que l'animal . Freund pousse un cri perché sur une branche . Elle se met debout tout en grimaçant a cause de quelques bleus qui feront leur apparition plus tard. Cela est certain vue que dans l’état ou elle est , sa gouvernante va lui passer un sacré savon et l enfermer en haut des tours jusqu'à son départ pour la Capital.  Le jeune femme remonte la pente mais due s'y reprendre a quelques reprises car le sol est glissant .

Bryn montre des signes de nervosité lorsqu'elle s'approche d'elle . Pour la rassuré , elle lui caresse l'encolure et lui parle d'une voix douce …


La cela va … il y a eu plus de peur que de mal … calme toi...

Sara regarde autour d 'elle se demandant ce qui avait bien pu les effrayer ainsi . Elle saisit les rennes et les tire légèrement en avant pour encourager sa jument a avancer a ses cotes . Freund vient se percher sur le pommeau de la selle .  Un peu de marche ne lui ferait pas de mal ce dit elle …

A quelques mètres de la ,ils font Halte  près d'une étendue d'eau de couleur vert émeraude. Le bruit de la cascade emplit l'endroit et offre un merveilleux spectacle a cause des rayons du Soleil qui s'y reflète… Sara s'approche du bord et plonge  les mains dans l'eau afin de se débarrasser de la terre dont elles sont maculés . Sa sur-robe bleu sombre est pleine de boue alors elle décide de l'enlever . En dessous elle porte une chemise sans manche blanche , un corset de cuir qui lui enserre la taille , un pantalon de cuir noir complété par des bottes de cavalière qui remonte au dessus des genoux . Elle constate les dégats sur son vêtements et soupire … Quelle idiotes se dit t elle d’être tombée ainsi , cela lui apprendra a rêvasser à cheval .

Un bruit dans les fourrées attirent son attention … Sara se retourne rapidement vers sa source . Bryn , sa jument qui est entrain de se désaltérer relève brusquement la tête et hennit … Par instinct , la jeune lady a fait un pas en arrière manquant par la même occasion de tomber dans l'eau . Mais elle s' est rattraper a temps , se trouvant seulement les bottes dans l'eau.

C'est le moment que la bête  choisit pour sortir ..

Les yeux bleu de Sara s’écarquillent de stupeur  . Les rumeurs sur un loup gigantesque sont vraies .  Ses poils sont aussi sombre que les ténèbres et il est de la taille d'un poney au garrot . Sa jument se cabre tout fer en avant et hennissant sûrement dans le but de faire peur a la Bête . Cette dernière se contente de grogner de façon sourde et montre ses dents . Sa dentition est effilé comme des  rasoirs et d'une blancheur immaculée . Sara sent la panique lui monter dans les entrailles , impossible d'articuler quelque chose même un cri. La Bête fait un pas en avant braquant ses yeux brûlant de flamme de démon sur elle . Sara fait une chose qui sur le coup lui parut idiot. Elle attrape les rennes de sa jument et la force a reculer dans l'eau avec elle . Quand la bête avance , Sara et l'animal s'enfoncent dans l'eau . Les fonds de l’étendue est faite de gravier et descend en pente douce . L'eau est froide mais pas aussi glaçant que cette apparition venant des endroits des plus sombre du royaume .  Freund le Faucon pèlerin descend en piquet et tente de planter ses serres dans la yeux de la bête lupine . La créature donne un coup de patte raté sur l'oiseau pour s'en débarrasser . Sara en profite pour grimper sur le dos de sa Jument et la faire reculer davantage. Puis elle se met a prier pour son Salut ainsi que celui de ses proches et se promit de ne plus jamais se balader sans escorte si elle s’en sort . Elle fait même appele aux nymphes  ou créatures fantastiques qui peuplent la foret pour qu'elles lui viennent en aide .

Sara sent son cœur battre a tout rompre au point qu'elle a l'impression qu'il va lui sortir de la poitrine . Elle se met à trembler et cela n'est pas à cause de l'eau glaçante qui la transit de froid. Malgré tout , elle remarque que la Bête s'est arrêté sur le bord du l’étang et se met a l'arpenté de long en large poussant des grognements de frustration . Pourquoi ne vient elle pas dans l'eau ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: rencontre fortuite (PV Garren) [terminé]   Lun 26 Aoû - 20:54

Plus d'une heure et d'une longue heure de suspens s'était écoulée depuis la mise en place du piège et pas un loup n'avait pointé le bout de son nez. Les deux hommes somnolaient, le climat était idéal ce jour là et le silence omniprésent, cela faisait qu'ils ne pouvaient pas résister à l'appel du sommeil, d'autant plus que leur position dans les arbres n'était pas aussi inconfortable que ça. Mais voilà, après plus d'une heure d'attente, un cri vint les arracher à leur rêveries. Un cri de femme, assez soudain et retentissant. Réveillés brusquement, il se regardèrent rapidement puis, le capitaine prit la parole, désignant la droite avec sa main.

- Ça venait de par là, Sire.
- Vous pensez que ça peut-être la bête ?
- Il y a des chances mais, rien n'est moins sûr.

- Alors ne perdons pas de temps !

Dit-il en descendant de l'arbre, suivit de très près par l'officier Warwick. Bien évidemment, l'homme s'approcha de son cheval mais, il fut presque aussitôt interpellé par le roi.

- Oubliez les chevaux, nous devons y aller à pied !

Il s’exécuta, ce qui n'était pas sans étonner le roi. Enfin quelqu'un qui se soumettait à son autorité sans chercher à la contester ! Ca lui changeait des chevaliers, des nobles et même des assassins qui se croyaient absolument tout permis. Prudents donc, ils se dirigèrent vers la source du bruit et à mesure qu'ils s'en rapprochaient, ils purent entendre comme les hennissements nerveux d'un cheval. Une dame à cheval ? Mais bientôt, des rugissements se mêlèrent aux cris de l'animal, des rugissements qui ressemblaient plus à des grondements qu'autre chose mais qui n'avaient absolument rien de bien rassurant. Leur chemin les mena près d'un lac où, d'entre les feuillages, ils purent apercevoir avec effroi une jeune et jolie dame coincée dans l'eau sur sa monture. Devant elle, un animal énorme, au pelage grisâtres et aux griffes acérées, à en juger les profondes entailles qu'il laissait dans le sol. Il faisait le va et vient devant l'eau mais, il n'avait pas senti l'odeur des deux Hommes, camouflées par la boue dont ils s'étaient recouverts.

- Il va la dévorer !

S'exclama en chuchotant l'officier, qui ne tenait plus en place, en proie à à la fois à la panique et à la colère. Le roi le retint cependant, foncer tête baissée n'arrangerait rien. Alors toutes ces histoires étaient vraies ? Garren avait vraiment du mal à le réaliser. Enfin, ce n'était pas le moment de penser à ça, il fallait agir et vite.

- Vous avez votre arbalète avec vous, Warwick ?
- Oui Sire.
- Alors visez-le. Ne tirez pas à la tête, la flèche ne percera pas son crâne mais, essayez de l'atteindre à la poitrine plutôt.


L'officier s'exécuta. Il chargea la flèche et tendit la corde puis, retenant son souffle, il plaça son arme devant lui et visa. Vortigern l'entendait appeler la bête, comme pour lui demander de bien se mettre puis, au bout de quelques interminables secondes, il tira. Le déclenchement de l'arme attira aussitôt l'attention du loup géant qui tourna la tête vers les buissons. Il ne fut cependant pas assez rapide pour esquiver le projectile mais, contre toute attente, son mouvement fit que la flèche se planta dans son épaule et pas dans sa poitrine.

- Et merde.

Il montra aussitôt les crocs puis, il se précipita vers les deux hommes. Ils étaient démasqués, cela ne servait plus à rien de rester caché. Ils se relevèrent en sursaut mais n'eurent même pas le temps de sortir leur épée que l'animal se jeta sur eux. Warwick se jeta sur le côté et le roi le réceptionna à l'aide de son bouclier, évitant de justesse son coup de patte. Il s'écarta d'un bond, à son tour puis, finalement, les deux hommes prirent l'animal en tenaille, tournant autour de lui épée en main.

- Okay Capitaine, surtout ne paniquez pas ! On va devoir se coordonner, vous attaquerez quand je vous le dirais, c'est compris ?
- Oui Sire !

Le principe était simple, il fallait se rapprocher le plus possible de l'animal sans pour autant lui donner une chance de répliquer. Si les deux hommes parvenaient à l'attaquer en même temps, il ne pourrait pas se défendre face à eux deux en même temps. L'animal était nerveux, en plus d'être déjà blessé. Il bavait, il les attendait, tournant sur lui-même à mesure qu'ils décrivaient un cercle autour de lui, de plus en plus étroit.

- Maintenant !

Lui cria-t-il avant de se jeter sur l'animal, épée pointée. Malheureusement, la coordination ne fut pas parfaite car l'officier avait hésité avant de se lancer. Le résultat étant que l'animal avait réussi à attraper la lame entre ses dents et à se dégager à temps pour éviter l'attaque de dos. Il envoya sa patte arrière et ses griffes dans la jambe de l'officier, perforant son armure et laissant trois belles entailles à l'intérieur. Warwick s'effondra, hurlant à la douleur. La situation se compliquait de minute en minute et voilà que la sueur vint perler sur le visage du roi qui sentait alors ses tripes se nouer. Le face à face entre l'Homme et l'animal, il y avait quelque chose d'horrible dans son regard, quelque chose de cruel, de froid et d'impénétrable, c'était presque à croire qu'il allait parler !

- Amène-toi, sale bête.

Marmonna-t-il en se mettant en position défensive. Le temps d'un rugissement puis, il fit un puissant bond vers le roi, l'envoyant s'étale violemment contre le sol tout en enfonçant ses griffes dans son épaule, et cela malgré le fer. Garren avait placé son bouclier sur son torse, évitant ainsi de se faire perforer. L'animal tremblait, il avait voulu mordre le roi à la gorge mais, il fut bloqué dans son élan. Du sang se mit couler sur l'armure de Vortigern, puis, lança encore une fois regard à l'animal, le roi le repoussa sur le côté, soulevant difficilement la masse pour se dégager. Dans sa chute, il était parvenue à enfoncer son épée dans la gorge de la bête, aidé par le poids de l'animal.

- Saloperie ...

Marmonna-t-il tout en reprenant son souffle. Il retira l'épée du cadavre puis, il s'approcha de Warwick, le coeur encore de feu. Il lui tendit la main.

- Sire ! Vous allez bien ?

Dit le capitaine en regardant l'épaule ensanglantée du roi. Ce dernier ne lui répondit pas, se contentant d'agiter un peu sa main pour lui faire signe de se relever. Il l'accepta finalement, l'attrapant et s'en aidant pour se relever. Vu l'état de sa jambe, il ne pourrait pas marcher pendant un bout de temps. Il passa son bras par dessus ses épaules puis, tout en l'emmenant près d'un tronc d'arbre, il jeta un coup d'oeil à la dame du lac.

- Et vous là ? Qui êtes-vous jeune imprudente ? Vous n'êtes pas au courant que cette forêt est ... Enfin était dangereuse ?!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Sara Whitcomb

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/08/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:

MessageSujet: Re: rencontre fortuite (PV Garren) [terminé]   Lun 2 Sep - 13:00

Terre du Clan Castlerock

La bête fait des  va et vient sur la berge de l’étendue d'eau. Sara entend a peine le bruit de le cascade tellement  ses oreilles bourdonnent a cause de son rythme cardiaque qui s'affole . Son regard ne peut se détacher de la créature qui ne fait que grogner. Ses mains serrent tellement les rennes de sa monture que leur jointure  blanchissent.

Sara sursaute quand une flèche se plante dans l'épaule de la Bête. Tout comme cette dernière , elle tourne la tête en direction de sa provenance. La créature abandonne sa position et en quelque bonds débusque les deux hommes qui étayent a l'abri des buissons . Sara, dans un premier temps les regardes sans bouger se battre. Les deux hommes portent des armures lourde complète ,heaume compris …. des chevaliers ? . Ils sont armés d'épée et l'un d'eux tient un lourd bouclier. Ils se mettent a tourner autour de la Créature.  La jeune femme porte ses mains a sa bouche pour étouffer le cris qu'elle pousse lorsque l'animal blesse l'un des deux hommes puis saute sur le deuxième.  Sara donne un coup de talon dans le flanc de sa jument pour sortir de l'eau sans pour autant quitter la bête du regard. C'est peut être la seule occasion pour s'échapper.


La bête reste effondrer sur l'un des chevaliers , inertes. Ce dernier la repousse sur le cote , son épée traversant la gorge de l'animal  et se relève. Sara arrête sa jument sur le bord de la berger ou les minutes précédentes la bête faisait les cents pas. Le chevalier héroïque aide son ami a se relever. Ils ne font que quelques pas pour s’asseoir près d'un arbre . Ils semblent blesser tout les deux.

Et vous là ? Qui êtes-vous jeune imprudente ? Vous n'êtes pas au courant que cette forêt est ... Enfin était dangereuse ?


Sara descend de cheval puis s'approche des deux hommes .  

Mes messieurs je vous dois la vie …

L'homme assit contre l'arbre enlève son heaume tout en grimaçant de douleur . Sara passe a distance de la carcasse de la bête de peur qu'elle se réveille.

Vous êtes sur qu'elle est …. demande t elle avant de s'exclamer . Mais vous êtes blessé !!
Elle s'agenouille prés du chevalier. Remet les mèches de cheveux qui lui barrent le visage.
Ce n'est rien mademoiselle ….
Laissez moi voir  si vous permettez ?

Le deuxième homme doit être le plus gradé des deux car l'homme a terre lui jette un regard avant d accepter l'aide de Sara . Elle défait la pièce d'armure de sa cuisse . Le chevalier jura mais s'excuse aussitôt d'un tel langage en présence d'une dame. Sara le gratifie d'un sourire pour lui signifier que cela n'etait rien. La blessure ressemble a trois longues griffures profonde mais semble propre . Il a peut être besoin de quelques point . Sara déchire sa sur-robe et l'utilise pour panser la plaie . Elle sert aussi fort qu'elle le peut pour arreter le saignement.

Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser ma monture pour rejoindre la village le plus proche . La forteresse de Castlerock n'est qu'a quelques kilomètres.  
Elle se tourne vers le deuxieme homme ...
Votre épaule .. elle saigne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: rencontre fortuite (PV Garren) [terminé]   Mar 3 Sep - 12:36

La jeune femme sur sa ravissante monture s'était approchée d'eux peu avant qu'ils ne viennent à bout de la bête. Suite à l'interpellation du roi, elle descendit et s'approcha d'eux, quelque peu sonnée parce qu'il venait de se passer, du moins, à en juger par le timbre de sa voix.

- Mes messieurs je vous dois la vie …

Non quand même pas, ils n'avaient fait que leur devoir. Sous son heaume, Vortigern observait la jeune dame qui n'avait rien d'une simple paysanne. Sa tenue, sa coiffure, ses manières, son cheval et sa façon de parler et de se comporter en général étaient significatifs de la haute société. Pourtant, son visage ne lui disait rien, même si agréable à regarder. Il ne la connaissait tout simplement pas. Le capitaine était trop occupé avec sa blessure pour réfléchir quant à l'identité de la jeune femme, il grimaça de douleur et finit pas retirer son casque, certainement très mal à l'aise avec ça sur la tête.

- Vous êtes sur qu'elle est … Dit-elle en parlant de la bête mais, tout en fixant l'officier. Mais vous êtes blessé !! S'exclama-t-elle ensuite.

Elle s'agenouilla près du lui et le capitaine tenta tant bien que mal de la rassurer mais, en vain.

- Ce n'est rien mademoiselle …
- Laissez moi voir si vous le permettez ?

Pendant qu'elle tentait tant bien que mal de stopper l'hémorragie, n'hésitant pas à déchirer sa robe pour cela. Garren observait le loup, pour sa part, est-ce qu'il était véritablement mort ? Il le remua un peu à l'aide de son pied, pour voir s'il réagissait mais, il était bien froid et inerte, son sang s'étant déversé sur le sol.

- Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser ma monture pour rejoindre la village le plus proche . La forteresse de Castlerock n'est qu'a quelques kilomètres.  

Castlerock ? Ce nom lui disait quelque chose, en revanche. Un clan originaire du nord royaume et pour le moins respecté. Cette femme avait toutes les caractéristiques d'un membre de ce même clan, en ferait-elle partie ?

- Votre épaule ... Elle saigne !

S'exclama-t-elle en l’interrompant dans ses réflexions. Il jeta par réflexe un coup d'oeil à son épaule alors qu'il le savait déjà, cette créature avait vraiment les griffes acérées.

- Ce n'est rien ... Mademoiselle. Dit-il en jetant un coup d'oeil aux mains de la jeune femme, remarquant qu'elle n'avait pas d'anneau. Pour votre monture, je vous remercie de votre proposition mais, ne vous fatiguez pas à marcher. Nous avons déjà nos chevaux, ils sont un peu plus loin, je vais aller les chercher. Je vous demande de surveiller le capitaine en mon absence.

Dit-il avant de la saluer brièvement puis de retourner en forêt défaire le camps et chercher les chevaux. Une opération qui lui prit pas loin d'une demie-heure car, tout seul, il n'était pas aisé de remballer toutes les affaires et de les charger de nouveau sur les montures. Pendant ce temps, l'officier contenait sa douleur, le sang avait cessé de couler mais, le bandage que lui avait mit la jeune femme était déjà rouge. Pour tuer le temps, il tenta d'ouvrir la conversation.

- Vous êtes originaire du clan des Castlerock, Mademoiselle ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Sara Whitcomb

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 17/08/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:

MessageSujet: Re: rencontre fortuite (PV Garren) [terminé]   Jeu 5 Sep - 21:46

Terre du Clan Castlerock

Le chevalier refuse son aide. Sara se plie a son souhait et le laisse partir sans un commentaire a la rechercher de leur monture.  Elle jette un regard vers le corps massif de la bête. Elle eut un frisson rien a l'idée qu'elle aurait put finir démenbré et dévoré .

Vous êtes originaire du clan des Castlerock, Mademoiselle ?
Elle détourne le regard pour le poser sur l'homme a qui elle avait fait un pansement de fortune plutôt. L'autre chevalier lui avait demander de veiller sur son ami alors elle le ferai . Elle leur doit bien ça pour l'avoir sauvé de cette attaque.  Elle s'agenouille prés de l'homme.

Oui répond t elle je suis … une enfants du pays se reprend t elle car finalement elle ne connaissait pas l'identité de ses hommes.  Même si elle leur doit la vie dans le doute , elle doit se montrer prudente.
Qu'est ce qui vous amenez ici prés de ce lac, si je puis vous poser la question ?
De la sueur coule le long des tempes du Capitaine , il essayé de ne pas montrer qu'il souffre. Le fait   de discuter lui permet de penser a autre chose. Sara en a conscience donc répond a ses questions sans se faire prier.
Je vais bientôt quitter les terres du Clan , je voulais me promener une dernière fois dans la foret de mon enfance .  Quelque chose a effrayé ma jument et j' ai chuté de cheval.

Sa voix note une certaine tristesse au fait qu'elle va quitter ses terres. Elle se lève et se dirige vers sa jument qui broute de l'herbe non loin . Elle fouille l'une de ses sacoches et en sort une outre .


Il a plut hier et la terre est boueuse . Dans un soucis , je dois bien l'avouer de coquetterie féminine j ai voulue me nettoyé un peu avant de rebrousser chemin .

Sara est revenue prés de l'homme et lui tend l'outre …
Cela vous aidera un peu...

Le capitaine la remercie et se met a boire . Le vin ne lui enlève pas la douleur mais le réconforte un peu.
Et vous ,  pourquoi vous trouviez vous dans la foret ?
Nous étions entrain de traquer cette Bête  dit il en jetant un œil a la soit disante Bête.  Elle a fait de nombreux dégâts dans des villages plus a l'est .
Oui, en ai entendue parlé …

Sara avait entendue des paysans du clan , se plaindre d'un loup géant s'était attaqué a leur troupeau ou bétail de ferme lors des séances de doléance qu'accordait son frère John a la forteresse. Il avait organisé une ou deux battues qui n'avait rien donné.

Vous savez c'est étrange ..
Quoi donc ?
La créature , qu'elle ne m'est pas attaqué dans l'eau. Le fond n'est pas très profond pourtant ? … Tant que j’étais dans l'eau , elle se contentait de faire les cents pas .

Le Capitaine hausse les épaules avant de grimacer de douleur …
Cela vous a mise a l’abri …

Sara regarde le pansement de sa cuisse . Il était prend une teinte plus rouge .

Il vous faut une compression plus importante … attendez j ai une idée .

Elle dechire encore du tissu qu'elle pose sur le cuisse et passe sa ceinture autour de sa cuisse qu'elle serre le plus possible . Le blessé serre les dents et les traits de son visage se crispent sous l'effet de la douleur .

Puis je connaître le nom d'un de mes sauveurs ?  Demande t elle d'une voix douce
Je suis le Capitaine Warwick .. officier dans l'armée du Roi ..  et vous êtes ?
Je suis...
Lady Sara !!!!

Sara et le capitaine sont interrompue par l'arrivée a cheval de trois hommes. Sara se lève précipitamment .

Sir Rodrigue … mais que faite vous ici ?

L'homme de tête saute a sol et vient a sa rencontre , l'air légèrement inquiet.
Votre frère , nous a envoyé vous chercher..
Le cœur de la jeune femme se serre d’inquiétude... est il arrivé quelques chose ?
Quelques chose est arrivée a Castlerock !!
Le gentilhomme lui fait un légère révérence pour la saluer
Non Lady rassurez vous, votre gouvernante est « très inquiète » que vous soyez partit vous promener sans escorte .
Ho ,j'imagine dit elle tout en grimaçant légèrement .

Sir Rodrigue fronce les sourcils en la détaillant puis pose son regard sur le Capitaine adosser a son arbre . Il s’était levé,r épée en mains pour se défendre devant une potentiel menace .

Tout va bien ?

Sara prend un air étonné tout en répondant affirmativement. Elle réalise a cause du regard que lui lance  l'un des hommes de la garde de Castelrock et de l' attitude mains sur le pommeau de la garde de son épée qu'il fallait une petit explication de ce qu'ils observent.

J'ai été attaqué par cette bête
Elle désigne du doigt le cadavre de l'animal. L'un des deux autres hommes a cheval se met a siffler quant a l'autre, il se signe .
Cet homme et son ami n'ont sauvée en la tuant. Ce sont des officiers de la garde royale …
Son ami ? Demande Rodrigue en regardant autour de lui .
Il est partit chercher leurs montures . Le Capitaine Warwick est blessé, il a besoin de voir le médecin de Castlerock .

Les hommes de Castelrock se détendent un peu , ainsi que le capitaine …

My Lady , je vais m'occuper mais il vous faut regagner la Forteresse ou votre gouvernante risque de faire envoyer la garde au complet …

Sara se met a sourire a la dernier réflexion. Madame Black en serait bien capable . Il lui se défait de sa cape de voyage et la pose sur les épaules nu de Sara. Puis il la pousse vers sa jument. La jeune Lady tente de protesté mais le garde la coupe.
Je vous promet qu'il recevra les soins nécessaire . Son ami et lui recevront des récompenses pour leur actes...


Sara avec l'aide de Rodrigue grimpe sur sa monture ..
Toi assure toi qu'elle regagne sain et sauve le Forteresse...
Bien monsieur
Sir Rodrigue je compte sur vous

Le Sir fait une réverance avant d'ajouter …
Comme mademoiselle le souhaite , je vous le promet sur mon honneur.
Sara lui fait un signe de tête et s'adresse au capitaine.
Ses hommes vont vous aider … J'ai une dettes envers vous , sachez que je ne serai l’oublier ..

Sara et l'homme qui l'accompagne se mettent en route pour la forteresse. Cette dernière balade dans la foret du Clan , ne s’oubliera pas de sitôt dans l'esprit de la jeune demoiselle .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: rencontre fortuite (PV Garren) [terminé]   Dim 15 Sep - 15:49

- Oui, je suis … une enfants du pays …

Sara s'était agenouillée près du capitaine, comme pour lui faire une confidence mais, elle s'était reprise bien vite, trop prudente, c'est comme si elle ne leur faisait pas vraiment confiance. En même temps, lui et le capitaine étaient des inconnus pour elle, c'était compréhensible.

- Je vais bientôt quitter les terres du Clan, je voulais me promener une dernière fois dans la foret de mon enfance. Quelque chose a effrayé ma jument et j'ai chuté du cheval.

Il y avait quelques notes de tristesses dans sa voix sans que le Capitaine ne parvienne à comprendre pourquoi. Trop occupé à souffrir, il pensait que cela devait être dû à la chute qu'elle avait fait. Elle se mit ensuite à fouiller dans l'une de ses sacoche et en ressortit une sorte de gourde. Warwick arqua un sourcil.

- Il a plu hier et la terre est boueuse. Dans un soucis, je dois bien l'avouer, de coquetterie féminine j'ai voulu me nettoyer un peu avant de rebrousser chemin.

Dit-elle en revenant ensuite vers lui, tout en lui tendant l'outre. le capitaine se perdait dans le fil de ses pensées, il n'écoutait Sara que d'une seule oreille, bien que cela ne lui plaisait pas.

- Cela vous aidera un peu ...

Il la remercia puis, il prit la gourde et bu. À sa surprise, ce n'était pas de l'eau mais du vin, voilà qui allait lui être fort utile pour oublier. Il en but quelque gorgées, avant de lui rendre l'outre, il ne devait pas non plus devenir ivre, que penserait le roi à son retour ?

- Et vous , pourquoi vous trouviez vous dans la foret ?
- Nous étions entrain de traquer cette Bête, elle a fait de nombreux dégâts dans des villages plus a l'est.
- Oui, j'en ai entendu parler …


Sara avait l'air pensive. Elle marqua une pause avant de reprendre.

- Vous savez c'est étrange ...
- Quoi donc ?
- La créature , qu'elle ne m'est pas attaqué dans l'eau. Le fond n'est pas très profond pourtant ? … Tant que j’étais dans l'eau, elle se contentait de faire les cents pas.


Warwick se contenta de hausser les épaules tout en tordant son visage sous l'effet de la douleur. Qu'en savait-il du pourquoi du comment ? La créature était morte, Sara était saine et sauve, c'était tout ce qui comptait.

- Cela vous a mis à l’abri …
- Il vous faut une compression plus importante … Attendez, j'ai une idée.

Répondit-elle en changeant de sujet. Elle déchira encore plus ses vêtements, arrachant un nouveau morceau de tissu qu'elle posa sur la cuisse du capitaine, avant de retirer sa ceinture et de la serrer autour le plus fort possible.

- Puis je connaître le nom d'un de mes sauveurs ?
- Je suis le Capitaine Warwick ... Officier dans l'armée du Roi ... Et vous êtes ?
- Je suis ...

- Lady Sara !!!!

Le capitaine et Sara tournèrent aussitôt la tête vers celui qui avait interpellé la jeune femme. Trois Hommes à cheval, le premier était celui qui l'avait appelé. Sara s'était relevée précipitamment.

- Sir Rodrigue … Mais que faites vous ici ?

Sir Rodrigue ? Ce nom ne suggérait rien à Warwick. En même temps, il n'était pas originaire du nord, mais plutôt du sud, ce qui était à l'opposé. L'homme semblait inquiet et visiblement, il connaissait Sara, un membre des Castlerock, certainement.

- Votre frère , nous a envoyé vous chercher ...
- Quelque chose est arrivée à Castlerock !!

Le capitaine observait la scène sans rien dire, bien qu'à moitié, malgré l'alcool, la douleur ne se calmait pas.

- Non Lady rassurez vous, votre gouvernante est « très inquiète » que vous soyez partie vous promener sans escorte .
- Oh, j'imagine.

Une escorte ? Une gouvernante ? L'Homme fronça les sourcils en dévisageant Sara, avant de tourner le regard vers le capitaine, main sur le pommeau de son épée. Le prenait-il pour un agresseur ? Cela fit rire Warwick, il semblait très attaché à cette jeune femme.

- Tout va bien ?
- J'ai été attaqué par cette bête. Cet homme et son ami n'ont sauvé en la tuant. Ce sont des officiers de la garde royale …
- Son ami ?
- Il est partit chercher leurs montures. Le Capitaine Warwick est blessé, il a besoin de voir le médecin de Castlerock.


Voilà une courte explication qui eut le mérite de calmer le jeu. Cela dit, Sara avait parlé de garde royale et cela avait étonné le Capitaine. N'avait-elle pas reconnu le roi ? Quoi qu'il en soit, il ne dirait pas non à rencontrer le médecin dont elle parlait.

- My Lady, je vais m'occuper mais il vous faut regagner la Forteresse ou votre gouvernante risque de faire envoyer la garde au complet …

Sara sourit à cette demande. Un échange très intéressant pour le capitaine qui se demandait de quoi pouvait être fait l'historique de cette jeune femme. L'homme passa sa propre cape sur les épaules de la dame puis, il l'emmena vers sa jument, malgré les protestations de cette dernière.

- Je vous promet qu'il recevra les soins nécessaire. Son ami et lui recevront des récompenses pour leur actes ...

Warwick se demandait si c'était vraiment nécessaire, après tout, ses actes seraient déjà récompensés par le roi. Mais, bien sûr, il n'avait rien contre un peu plus de gratitude ! Le temps de donner quelques instructions de routine et de se saluer, puis Sara reprit la route en compagnie d'un des trois hommes. Sire Rodrigue ordonna par la suite à ses deux hommes de relever le capitaine, pour le mettre sur l'un des chevaux mais, c'est à ce moment là que le roi revint, avec les deux montures. Il fut assez étonné par la scène mais, Warwick eut bien vite fait de tout lui expliquer.

- C'est très honorable de votre part que de vous porter garants du capitaine, messieurs mais, sachez qu'il revient à la couronne de s'occuper de lui. Transmettez-nous le montant de vos dépenses, une fois qu'il sera guéri.

Mais le Sire Rodrigue ne comprit pas vraiment comment cet homme en armure pouvait parler au nom de la couronne toute entière, chose qui le fit l'amusa. Il approuva, sans vraiment le penser puis, salua Garren avant de remonter sur son cheval.

- Vous n'oublierez pas de venir réclamer votre récompense, Warwick.
- J'y penserai, Sire.

Garren ne s'éternisa pas davantage, il devait retourner rapidement à la forteresse où d'autres "problèmes" l'attendaient. Il regrettait cependant de ne pas avoir pu faire plus ample connaissance avec cette jeune femme. Mais qui sait, peut-être la reverrait-il un jour ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rencontre fortuite (PV Garren) [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

rencontre fortuite (PV Garren) [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Terres du Royaume du Gorbos :: Les sols partagés-