AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Terminé | Un Roi s'avance sur la route. [PV Garren L.Vortigern]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Morrash Gar'Erkun

Rôdeuse orc

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/06/2013

Fiche personnage
Métier: Vagabonde.
Allégeance: Inconnue.
Classe: Rôdeuse.
MessageSujet: Terminé | Un Roi s'avance sur la route. [PV Garren L.Vortigern]   Lun 1 Juil - 17:06

Le Soleil est à son zénith, frappant le flot éparpillé mais régulier de marchands, de badauds et de cavaliers passant dans les deux sens les grandes portes de la Cité. Chacun vaque à ses occupations, certains gardes reconnaissent des passants avec qui ils échangent quelques mots, un porteur tente de ne pas perdre son chargement à cause de quelques bousculades... L'un des hommes qui observent les nouveaux venus remarque un étrange manège : dans la file d'arrivants en provenance de la plaine, un individu de haute stature avance à un rythme régulier. Mais toute personne qui le dépasse, et qui vient à le regarder de plus près s'en détourne aussitôt, accélérant le pas. Alors que la distance se réduit entre l'inconnu encapuchonné et le garde curieux, celui-ci parvient à distinguer un détail mais pas de moindre importance : les bras découverts sont de couleur verte. Stupéfait, il attire l'attention d'un confrère en lui murmurant à l'oreille. Puis tous deux observent silencieusement l'approche de la créature.

Quand il atteint enfin les portes, les deux gardes restent saisis. Une orc, c'est bien une orc qui se fraye un chemin dans la foule ! Quoique sa simple apparence en fait reculer plus d'un, d'où que la chose ne lui semble guère difficile. Alors qu'elle arrive à leur niveau, les deux hommes ne manquent pas de remarquer les canines qui se devinent à l'ombre de la capuche... Et les pics qui hérissent ses épaules, et le métal qui protège ses jambes. Sans guère réfléchir, l'un d'eux tend soudain sa hallebarde et, habile, parvient à la pointer juste au niveau de la tête de la créature honnie.

"Toi, qu'est-ce que tu viens faire à Elmirion ?!"

S'arrêtant devant la pointe de l'arme, l'individu lève un regard vide vers l'homme qui le menace. Le comparse de ce dernier s'agite, ne sachant guère quoi penser d'une femelle orc, et la série de problèmes allant souvent de pair avec l'engeance dont elle est l'une des réprésentes. Mais, considérant qu'il vaut mieux dans tous les cas faire front ensemble, il se ressaisit, et répète l'ordre, la première tentative n'ayant obtenu nulle réponse. Il lui semble alors que c'est lui que la créature regarde, un rais de lumière venant jouer sur ses yeux sombres. Ce regard si "calme" lui fait froid dans le dos.

Alors qu'un cercle s'est formé autour de l'orc et des gardes, la première lève lentement les mains, surprenant ses interlocuteurs par ce geste d'apaisement. Puis, en répondant dans un Elilreland approximatif mais compréhensible :

"Morrash venir pour acheter vivres. Elle avoir or pour payer."

Comme si une orc parlant était une aberration, les deux gardes restent un instant sans réagir, hésitant quant à la conduite à tenir. Un troisième, qui a observé l'altercation sans intervenir, tout en se tenant prêt à aider ses confrères si besoin, finit par déclarer.

"Laissez-la passer. Mais on te surveille, orc, tentes d'utiliser ton arme, et on te fera aussitôt la peau, vu ?"

L'orc acquiesce en silence, avant de contourner l'arme que celui qui la tient tarde à relever. Sa nature repousse toujours autant, et elle avance sans rencontrer de résistance, entrant enfin dans la cité. Le garde qui est intervenu réveille la foule d'un cri, lui faisant reprendre son cours perturbé, avant de s'approcher de ses deux confrères, pour glisser au plus leste d'entre eux :

"Va informer le Capitaine qu'on a une drôle d'orc entre nos murs."

L'homme acquiesce aussitôt, encore perplexe, avant de s'éloigner dans un bruit d'éléments d'armure s'entrechoquant.



~~~~~~~~



Ces même grandes portes, la femelle les franchit quelques heures plus tard, sous le regard faussement blasé des gardes ayant pris la relève, tandis que le Soleil rougeoie à l'horizon. L'information a circulé. Ils la regardent passer sans un mot, un sac de cuir fermé battant dans son dos. Morrash garde un regard bas, avançant stoïquement vers la sortie. Ignorant les visages stupéfaits ou haineux qui se tournent vers elle. De même, elle n'a pas réagi à la surveillance méfiante du marchand auprès duquel elle est allée se ravitailler, énonçant simplement ce dont elle avait besoin, tandis qu'un apprenti s'empressait d'aller chercher le nécessaire, son maître préférant rester avec cette étrange cliente. Aucun autre homme servant Elmirion ne l'a accostée avec une pique, ni à l'allée, au retour.

Les va-et-viens s'étant réduit sur la route, l'orc n'est plus remarquable que par sa stature et ses éléments d'armure, et le fait qu'elle s'éloigne parfaitement seule. La cité se réduit peu à peu dans son dos, sans qu'elle ne s'y intéresse, avançant droit devant lui, chaque pas soulevant un peu de poussière. Seul le son du soir et de sa marche l'accompagnent... Jusqu'à ce que son ouïe sensible distingue autre chose. Une cavalcade, rapide. Tournant tout juste la tête, elle distingue un cavalier, dont le cheval soulève dans sa course un petit nuage. L'orc grommelle en Gonk, encore trop loin pour être entendu de l'inconnu :

"Humain avoir peur monstres derrière cheval..."

Se désintéressant du spectacle, elle crache dans la poussière avant de reprendre sa marche... Néanmoins, une certaine tension semble l'envahir, ses épaules se raidissant alors qu'elle se courbe de manière infime, plongeant davantage son visage dans l'ombre de son vêtement.

_________________
DC de Zaahelôn Elehnuun & Ula.
Présentation | Journal
Thème:
 


Dernière édition par Morrash Gar'Erkun le Jeu 11 Juil - 0:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Terminé | Un Roi s'avance sur la route. [PV Garren L.Vortigern]   Mar 2 Juil - 15:13

Ce jour là, Garren était en plein entrainement avec son maître d'armes. Il s'agissait dans un premier temps combat à l'épée, à moins nues et même d'entrainement physique pour garder la forme, puis qu'il était déjà un excellent combattant et probablement le meilleur chevalier de son époque, et ensuite et surtout, de combat à distance. En effet, sorti de l'épée et de la boxe, Vortigern ne savait pas faire grand chose de plus, pas même tirer à l'arc et c'était sur ce point précisément que voulez en venir son entraîneur, l'esquive. Frapper, c'était bien, parer, c'était mieux mais, anticiper, c'était bien mieux encore ! Le combat à distance était le point faible de beaucoup de guerriers et y comprit du Roi, même si ce dernier était parfaitement en mesure de prévoir et d'esquiver au corps-à-corps. Alors, à défaut de pouvoir se battre à distance, il fallait pouvoir approcher sa cible et éviter ses attaques. Certes, le bouclier de vérité solutionnait amplement le problème mais, il se pourrait très bien qu'un jour il en soit séparé, alors mieux valait prévenir que guérir.

Après une petite heure d'entrainement, où Garren avait plusieurs fois manqué de se faire perforer, lui et son maître d'armes décidèrent de faire une courte pause, durant laquelle ils discutèrent un peu de tout et de rien, jusqu'à ce qu'un sujet qui n'avait pas lieu d'être atterrisse sur la table.

- Mais, dîtes-moi Sire, il parait que le lendemain du bal masqué, on a retrouvé votre chambre dans un état lamentable avec une forte odeur de fauve à l'intérieur. Le cuistot m'a dit que vous vous étiez absenté quelques heures avant de vous glisser de nouveau parmi les invités, tard dans la nuit.

Vortigern ne lui répondit pas, se contentant de le regarder un sourcil arqué, attendant la suite de sa question. Ce cuistot n'en avait décidément pas finit de l'ennuyer, même après la somme qu'il lui avait donné pour qu'il se taise !

- Qui était l'heureuse élue ?
- Je ... Je n'en sais rien, il faisait noir, je n'ai pas vu son visage ... Elle est non plus d'ailleurs.
- Alors cette charmante demoiselle n'est même pas au courant qu'elle a partagé la couche du Roi ?
- Non, et je ne vois pas ce qu'il y a d'extraordinaire !
- La modestie Sire ... Ça devait être une sacrée coch ...
- Une ?
- Bah ... Votre magicien était formel, c'était torride.
- Quoi mon magicien ?! Lui aussi il s'y met dans les ragots ?!


Garren était en train de s'énerver. Il avait horreur que ce genre d'histoires ne se propagent autour de lui. Ça ne le concernait lui et que lui, pourquoi son entourage ne pouvait-il pas le comprendre ? Parce qu'il était le Roi ? Mais ça ne voulait rien dire ! D'autant plus que ce genre d'épisode n'avait rien bien de honorifique pour lui, si ce n'était auprès des mâles !

- Je ne veux plus entendre parler de cette histoire, c'est clair ?
- Très clair, Sire.

Vortigern s'en alla ensuite se replacer à distance, afin de reprendre l'entrainement. Son maître d'armes en fit tout autant et alors que ce dernier tendait la corde de l'arc et que Garren se préparait à esquiver le coup pour attaquer l'archer, le maître d'armes s'arrêta et lui posa une nouvelle question.

- Au fait, vous êtes au courant ? Il parait qu'un Orc traîne dans la ville.
- ... De quoi ?
- Oui un Orc qui est entré à Elmirion et qui parle un Elilreland approximatif d'après les gardes.
- Et vous l'avez laissé passer ?
- Sous surveillance mais, il n'a fait de mal à personne. Il est partit faire ses emplettes et est aussitôt reparti.


Garren ne comprenait pas. Un Orc inoffensif et parlant l'Elilreland, aussi exceptionnel soit-il, à Elmirion, encore plus exceptionnel, qui passe faire ses courses et qui repart sans laisser de trace ?

- Allons, c'est une blague ?
- Mais pas du tout Sire, j'ai appris ça quelques minutes avant le début de l'entrainement.
- Et vous ne m'avez rient dit ?! Un Orc ! Un ORC, est-ce que vous voyez ce que c'est un ORC ?! En ville ? Pour faire des courses ? Qui attaque personne ? Et qui parle en plus ?!
- Bah ... Je ne comprend pas, où est le problème ?
- Mais ... Mais c'était peut-être un espion ! Et là il est parti faire son rapport ! Bande d'abrutis !


Dit-il en quittant la salle d'un pas précipité. Le temps d'enfiler une armure en cuir, de s'équiper de son bouclier et d'aller chercher sa monture et la voilà filant en dehors d'Elmirion, à la recherche de cet Orc douteux. Les gardes lui avaient indiqué la direction qu'il avait prit et aussi après une vingtaine de minutes de galopade, il finit par apercevoir une silhouette marge et imposante, à la démarche pour le moins rudimentaire, s'éloigner, au loin. Certainement l'avait-il entendu approcher, il remarqua que ce dernier s'était comme renfoncé dans ses vêtements noirs, certainement pour ne pas se faire remarquer. C'était un peu tard pour ne pas chercher à se faire voir ! Il le rattrapa bien vite, ce dernier n'avait pas essayé de s'enfuir mais, il faisait mine de ne pas comprendre. Garren s'en alla se positionner devant lui, toujours à cheval.

- Halte, Orc ! Mes Hommes m'ont fait part de ta venu à Elmirion et de ton comportement tout à fait inadéquat à celui d'un Orc. Même si tu n'as rien fait de mal pour le moment, je ne peux pas simplement te laisser repartir comme ça. Décline ton identité et dit-moi ce que tu es venu faire dans le royaume des Hommes, si tu veux que tout se passe bien, bien sûr.

Dit-il sur un ton ferme, peut-être même autoritaire. C'était tout bonnement impossible, il ne pouvait s'agir que d'un sorcier adepte de la magie noire ou d'un espion envoyé par une autorité intelligente et évoluée, oeuvre de mauvaises intentions à l'égard du Gorbos ... Du moins, il en était persuadé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Morrash Gar'Erkun

Rôdeuse orc

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/06/2013

Fiche personnage
Métier: Vagabonde.
Allégeance: Inconnue.
Classe: Rôdeuse.
MessageSujet: Re: Terminé | Un Roi s'avance sur la route. [PV Garren L.Vortigern]   Mar 2 Juil - 22:03

Le cheval et son cavalier coupant la route à la marcheuse, celle-ci ne fit pas mine de les  contourner, s'arrêtant simplement à deux pas - d'orc - d'eux. Elle ne leva pas le regard vers l'humain qui parlait, le gardant droit devant lui, soit au niveau de la tête du cheval. Morrash fit un pas, et la bête renâcla malgré la prise ferme sur les rênes, nerveuse. Impassible, même alors que l'humain s'était tu, attendant une réponse... Que l'orc ne lui donna pas. Un instant de silence tendu, puis sa voix grave se fit entendre, rocailleuse mais avec une once de "douceur" contraire à la voix des mâles. Néanmoins faite pour gronder et hurler, plutôt que prononcer de calmes mots en Elilreland :

"... Gardes laisser Orc passer, car Orc dire vouloir acheter, sans attaquer Gardes. Alors pourquoi humain venir, et empêcher Orc partir ?"

A nouveau, elle s’avança, arrivant au contact avec la monture... Qui n'apprécia pas. Le cheval fit un écart, piaffant, tirant sur ses entraves. Un sombre grondement s'éleva, rauque, de sous la capuche, mais qui n'exprimait aucun amusement, alors que tombaient ces nouvelles paroles :

"Humain roi avoir peur ?"

Seulement alors, la femelle releva la tête, offrant au cavalier la vision de son faciès vert, de ses canines franchissant la barrière de ses lèvres charnues, des billes noires qui l'observaient, impassibles sous des arcades sourcilières prononcées, la créature permettant par ce mouvement à la lumière de frapper les minces cicatrices qui couraient sur ses joues, son nez... Elle renifla, avec un regard direct et vif, comme méprisante. Mais cette impression se dissipa vite, alors qu'elle baissait la tête, ne regardant plus le cavalier directement dans les yeux. Elle leva la main en un geste exagérément idiot, se grattant la joue avant de dire, presque docile et plaintive.

"Morrash pas poser problèmes. Personne dire à Morrash devoir dire pourquoi il être là. Morrash vouloir partir."

Appuyant son propos d'un nouveau pas, elle fit mine de contourner l'homme et sa monture du côté de la croupe de l'animal, qui piaffait encore.

_________________
DC de Zaahelôn Elehnuun & Ula.
Présentation | Journal
Thème:
 


Dernière édition par Morrash Gar'Erkun le Jeu 11 Juil - 0:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Terminé | Un Roi s'avance sur la route. [PV Garren L.Vortigern]   Mer 3 Juil - 21:45

À son étonnement, l'Orc ne chercha pas à le contourner et n'adopta pas un comportement agressif, là où ses confrères auraient chargés tête baissée. En même temps, pour un Orc qui parle, voyage au Gorbos et vient faire les marchés d'Elmirion, il ne pouvait pas s'attendre à moins. Il ne regardait pas le Roi mais, plutôt la tête du cheval qui était à sa hauteur. Il fit un pas en avant et la monture renifla bruyamment, elle était nerveuse, ce qui était parfaitement compréhensible, comment être rassuré face à un Orc ?

Garren attendait sa réponse mais, elle ne vint pas, du moins, pas tout de suite. Cette créature à la peau verte était impassible, nullement impressionnée par le roi et son cheval. Finalement, il prit la parole avec une voix rocailleuse et dans un Elilreland plus qu'approximatif, du fait de son horrible accent.

- ... Gardes laisser Orc passer, car Orc dire vouloir acheter, sans attaquer Gardes. Alors pourquoi humain venir, et empêcher Orc partir ?

Il s'avança de nouveau, arrivant au contact de l'animal qui reculant, frappant la terre avec ses pattes avant. Vortigern essayait tant bien que mal de rassurer sa monture, il n'y avait rien à faire, cet Orc ne lui disait vraiment rien, pas plus qu'à son cavalier d'ailleurs. Devant ça, l'Orc reprit ...

- Humain roi avoir peur ?

Tient, comment savait-il qu'il était le roi ? Ce dernier leva la tête vers Garren, dévoilant son visage verdâtre couverts de cicatrices et ses canines particulièrement ... Grandes et acérées. Ses yeux étaient noirs et brillants, froid, ne trahissant aucune émotion. Il renifla, regardant le roi dans les yeux avec un de dédain qui ne lui plut guère. Mais, cela ne dura pas longtemps, il baissa bientôt la tête et finit par se gratter la joue, l'air de se demander pourquoi.

- Raurk pas poser problèmes. Personne dire à Raurk devoir dire pourquoi il être là. Raurk vouloir partir.

Dit-il avant d’emboîter le pas, contournant l'animal qui piaffa de nouveau. Garren le regarda faire, un moment, le suivant du regard, avant de descendre de son cheval. Certes, le cuir qu'il portait ne le protégerai pas d'un coup de canine mais, celui de cet Orc ne résisterai pas non plus à un bon coup d'épée. Et puis Vortigern avait son bouclier avec lui même s'il n'était pas certain de bénéficier de son pouvoir dans cette situation, c'était toujours la grande surprise. Sans le rejoindre, il l'interpella.

- Ecoute Orc, je ne te veux aucun mal en particuliers. Simplement, tu ne peux pas te balader chez nous, parler l'Elilreland et avoir un comportement "civilisé" sans que cela ne choque personne. Tu n'as absolument rien à voir avec tes semblables et c'est bien ce qui m'inquiète, tu ne peux pas avoir évolué de toi-même, quelqu'un ou quelque chose t'y a forcément aidé et c'est cette même personne ou chose qui t'a demandé de venir ici. Dit-moi pourquoi et je te laisserai peut-être repartir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Morrash Gar'Erkun

Rôdeuse orc

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/06/2013

Fiche personnage
Métier: Vagabonde.
Allégeance: Inconnue.
Classe: Rôdeuse.
MessageSujet: Re: Terminé | Un Roi s'avance sur la route. [PV Garren L.Vortigern]   Mer 3 Juil - 22:52

Les paroles de l'humain, qui est descendu de sa monture, retiennent l'orc. Lui tournant en partie le dos, elle écoute. Le tissus de sa capuche frémit, alors qu'elle le fixe soudain. Mais, plongée dans l'ombre, l'émotion qui pourrait habiter ses yeux n'est pas visible. En revanche, sa mâchoire se contracte imperceptiblement, ses canines brillant dans la lumière... Elle baisse brusquement la tête, masquant son visage à l'humain. Se fait entendre un souffle brusquement pris, puis relâché. Lentement, la créature se place face à l'homme qu'elle domine de deux têtes, le regardant, affichant un sourire étrangement détendu...

Moins de deux pas du cavalier.

Sa voix, tout d'abord amusée...

"Hommes inquiets, pas comprendre... Problème de homme, pas de Morrash."

... Se finit sur le grondement de son nom.

Vive, sa main se lève et vient claquer sur la croupe du cheval. La suite n'est qu'un enchaînement rapide : la monture s'emballe, ruant. La femelle orc s'écarte sans dommages, tandis que le cavalier est secoué. L'animal, après un énième coup de sabot, part au triple galop en ignorant l'homme qu'il bouscule. Mais ce dernier ne chute pas, une large main verte venant frapper le bras portant le bouclier, l'écartant, tandis que l'autre fuse pour soutenir l'individu... En le saisissant à la gorge. Dans ce même geste, Morrash soulève l'humain sans efforts apparent, si ce n'est la contraction des muscles de son bras, alors qu'elle gronde d'une voix basse et doucereuse, portant son visage près de celui de sa prise, qui se retrouve les pieds à quelques dizaines de centimètres du sol.

"Morrash pas blesser, pas attaquer. Mais Morrash pas aimer que humain exiger."

Avec un cri de rage expulsé par son souffle puissant, la femelle orc... Jette l'humain, comme une vulgaire bûche, l'envoyant dans la poussière de la route, où il s'écrase lourdement. Le visage de la créature retrouve son impassibilité, bien que sa lèvre supérieur frémisse, alors qu'elle s'exclame d'une voix basse et menaçante.

"Morrash laisser tranquille humains, il vouloir partir. Morrash avoir tuer personne. Mais si humain continuer, lui vouloir être premier."

Elle observe en silence l'homme à terre un instant. Puis fait un geste de la tête en direction du cheval, qui s'est arrêté bien plus loin, et qui semble observer le duo. L'orc ajoute, d'une voix soudain atone.

"Humain vouloir vivre, alors humain aller chercher cheval. Et Morrash partir."

Sans autre mot, sa silhouette semble se voûter à nouveau, alors qu'elle fait demi tour pour reprendre sa marche... Pour qui connait les orcs, il reconnaîtrait-la une injure, même de la part d'une de leur femelle : un guerrier ne tourne pas le dos à un autre guerrier qu'il estime en tant que tel, car cela revient à le considérer comme trop faible pour être une menace. Mais, un détail très discret vue de dos, nuance ce geste en apparence anodin : une main qui s'est glissée sous la cape en lambeaux de l'orc, venant défaire la boucle de cuir qui retient sa hache, et dont elle tient à présent le manche.

_________________
DC de Zaahelôn Elehnuun & Ula.
Présentation | Journal
Thème:
 


Dernière édition par Morrash Gar'Erkun le Jeu 11 Juil - 0:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Terminé | Un Roi s'avance sur la route. [PV Garren L.Vortigern]   Mer 3 Juil - 23:11

Le membre 'Garren L.Vortigern' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dès de 6' : 5

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Terminé | Un Roi s'avance sur la route. [PV Garren L.Vortigern]   Jeu 4 Juil - 15:32

Pas de réponse, encore une fois. Cela commençait à devenir agaçant, qu'est-ce que cet Orc avait de si important à cacher pour ne pas vouloir parler ? La question était pourtant simple, la réponse devrait l'être tout autant, à moins qu'il avait quelque chose à se reprocher. Il baissa la tête, ronflant bruyamment avant de se relâcher. Il bougeait lentement, se plaçant face au roi. Il était bien plus grand et bien plus imposant que lui, une vraie machine de guerre mais, il était aussi bien plus odorant ... Et ce n'était pas un compliment. Il affichait un étrange sourire, chose qui ne rassura pas Garren.

- Hommes inquiets, pas comprendre ... Problème de homme, pas de Raurk.

Dit-il d'une voix amusée avant de terminer en insistant sur son nom. Oh non, ce n'était pas aussi simple que ça ! Officiellement, les Orcs n'avaient pas le droit de venir au Gorbos, ils n'étaient pas réputés pour être des créatures amicales et s'il n'avait pas été arrêté jusqu'à présent, c'est parce qu'il faisait preuve de retenue, peut-être même d'un certain pacifisme. Vortigern s'apprêter à lui expliquer le problème quand la main de Raurk vient claquer l'arrière de son Cheval, affolant cette dernière qui ne tarda pas à s'en prendre au Roi, certainement pour se rassurer mais, dans un mouvement plus que brutal qui eut le mérite de le bousculer. L'Orc frappa alors le bouclier du chevalier puis vint l'attraper à la gorge, lui coupant le souffle et le soulevant dans les airs sans la moindre difficulté. Vortigern essayait de se défaire de la prise mais, c'est que cet Orc faisait preuve d'une force démesurée ... En même temps, il n'en attendait pas moins venant de lui. Il approcha ensuite son visage du sien, offrant son haleine fétide à sa narines.

- Raurk pas blesser, pas attaquer. Mais Raurk pas aimer que humain exiger.

S'exclama-t-il peut-être furieux avant de jeter l'homme au sol, l'envoyer rouler dans la poussière. Il rétorqua ensuite d'un ton menaçant ...

- Raurk laisser tranquille humains, il vouloir partir. Raurk avoir tuer personne. Mais si humain continuer, lui vouloir être premier.

Des menaces ? Et ça se disait ne pas vouloir chercher les ennuis ? Garren était sonné, une trace rouge s'était imprimé sur sa gorge. Il reprenait son souffle tout en essayant de se remettre debout, sous le regard du l'Orc qui ajouta d'une voix morne ...

- Humain vouloir vivre, alors humain aller chercher cheval. Et Raurk partir.

Puis il fit demi tour sans rajouter un mot de plus, reprenant sa marche en silence tout en glissant une main sous sa cape, certainement pour s'armer. Un comportement qui n'était pas inconnu pour Garren, les Nains lui en avait souvent parlé. Alors il ne le considérait même pas comme une menace mais, il prenait le soin de s'équiper au cas où il viendrait l'attaquer par derrière ? Quelle contradiction ! Vortigern se releva, ramassant une pierre au passage qu'il jeta en direction de la tête de l'Orc, pour l'interpeller, mais qui vint malheureusement heurter ses jambes.

- ... Moi et les armes de jets.

Marmonna-t-il avant de reprendre une voix plus forte et un ton plus frappant.

- Ecoute moi bien, tas de germes ambulant, tu n'es pas le bienvenue sur les terres du royaume et ce que tu viens de faire est suffisant pour t'envoyer à la guillotine. Je t'ai dit que je n'étais pas venu pour me battre mais, pour éclaircir les choses. Tu viens te la péter devant moi parce que tu penses être plus fort, ce qui est bien la preuve de ta stupidité. Tu crois un instant que tu vas réussir à t'échapper aussi facilement que ça ?

Le Roi tourna ensuite le regard vers sa monture qui s'était éloignée d'eux. Une jeune jument qui n'était pas encore très bien dressée, trop craintive et inexpérimentée. Il siffla une fois, puis une deuxième, après quoi elle revint finalement vers lui, même si hésitante. Il attrapa ses rennes et lui caressa le front, pour la rassurer.

- Et je t'interdis de frapper cet animal et encore moins de lui faire peur, tu n'as aucun droit sur lui.

Dit-il avant de se tourner vers lui et dégainer son épée, lentement mais surement.

- Alors ne me dit pas que tu ne cherches pas la guerre, ton comportement prouve le contraire et si tu veux les embrouilles, je te ferais volontairement goûter à notre acier. Je vais te laisser une petite chance, dit-moi qu'est-ce qui t'a amené ici, et ce n'est pas la peine d'approcher ni même de chercher à me surprendre, tu n'y arriveras pas cette fois-ci.

Dit-il en adoptant une posture défensive, prenant appuis sur ses jambes et plaçant son bouclier devant lui, épée pointée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Morrash Gar'Erkun

Rôdeuse orc

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 30/06/2013

Fiche personnage
Métier: Vagabonde.
Allégeance: Inconnue.
Classe: Rôdeuse.
MessageSujet: Re: Terminé | Un Roi s'avance sur la route. [PV Garren L.Vortigern]   Sam 6 Juil - 21:36

La main tenant l'arme s'est crispée à l'abris du tissus, alors que l'humain parle encore. L'orc ne s'est pas pour autant retournée, s'arrêtant juste au son du métal. Aucun bruit de course dans son dos, alors, l'humain s'étant tu après une énième parole, elle rattacha son arme, avant de défaire de l'autre main la lanière du sac de cuir qui reposait sur son épaule gauche. Elle en tendit l'ouverture vers son interlocuteur, bien que celui-ci ne puisse évidemment pas en distinguer le contenu à plusieurs mètres de distance. En Elilreland, elle énonça platement, mais assez fort pour se faire entendre :

"Sel, bandages, couteau, corde..."

Une petite liste d'éléments basiques, aisément trouvables dans le commerce, qui ne coûtaient  pas grand chose... En ayant fini, la femelle orc referma le sac avant de le rattacher, toujours à distance de l'homme qui semblait attendre qu'elle le charge. Ce qu'elle ne fit pas, concluant simplement :

"Objets d'Elmirion, payés avec argent de Morrash. Humain plus peur ?"

Le ton n'exprimait nul amusement, si ce n'est l'ombre d'une lassitude qui virait à l'agacement. Observant l'humain et sa monture, elle ajouta, son émotion contenue ne perçant plus dans sa voix :

"Maintenant, humain avoir compris ou pas avoir compris, Morrash vouloir partir. Elle pas venir tuer, elle venir acheter ce que elle pas trouver dehors ville. Humain comprendre ?"

Elle se tut brusquement, comme se retenant d'ajouter quelque chose qui, à la figure contrariée qu'elle affichait, ne correspondrait pas à une parole diplomatique. Se détournant à nouveau, Morrash proféra des sons immondes à l'oreille humaine, mélange de cris, de grondements, et d'autres encore qu'aucune gorge humaine ne paraissait capable de rendre dans toute leur agressivité :

"Crâne vide de l'humain bien servir pour boire son sang dedans, alors que orc marcher sur ses os."

Le Gonk du Versant Noir claqua dans l'air, tandis que l'orc reprenait sa marche d'un pas rapide, s'éloignant de l'humain et de sa monture. Les mouvements de balanciers de ses bras rendaient floues ses mains. Celles-ci étaient fermées, en des poings dont les articulations palissaient sous la tension.

_________________
DC de Zaahelôn Elehnuun & Ula.
Présentation | Journal
Thème:
 


Dernière édition par Morrash Gar'Erkun le Jeu 11 Juil - 0:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Terminé | Un Roi s'avance sur la route. [PV Garren L.Vortigern]   Lun 8 Juil - 13:18

Finalement, l'Orc s'était décidé à se calmer. Il avait retiré la main de son dos mais, il ne s'était pas non plus retourné. En fait, il servit de son autre main pour détacher le sac en cuir qu'il avait sur son épaule, se retournant cette fois-ci, il le tendit au roi, comme pour lui montrer le contenu sans pour autant qu'il puisse le voir. Il reprit en Elilreland, encore, énonçant ses différents achats qui, il fallait le reconnaître, n'avaient rien de bien alarmants. Finissant son énumération, il referme le sac et le remit sur son épaule, l'attachant à l'aide d'une lanière de cuir. Mais Garren était méfiant, il n'avait pas bougé de sa place et n'avait pas baissé sa garde, qui sait, peut-être que l'Orc cherchait à le surprendre une seconde fois ?

Mais, le dénommé Raurk ne fit rien. Il lui expliqua rapidement qu'il avait acheté ces objets avec son propre argent et lui demanda sur un certainement sarcastique s'il n'avait plus peur. Il n'avait jamais eu peur de lui, la question était plutôt de savoir si ses doutes étaient fondés ou pas. Il regarda le roi puis sa monture, avant de reprendre sur un ton froid, lui disant qu'il s'en allait, qu'il ait compris la raison de sa venue ici ou pas, qu'il n'était pas venu pour tuer mais simplement pour acheter ce qu'il n'avait pas trouvé en dehors de la ville.

Vortigern ne le croyait qu'à moitié, ce qu'il avait trouvé à Elmirion, il aurait pu le trouver ailleurs, ce n'était pas la peine de traverser tout le royaume pour venir acheter un peu de sel et un couteau. C'était évident qu'il ne voulait pas parler mais, de l'autre côté, la méthode employée n'était pas la bonne, cet Orc était arrogant et cela avait le don d'énerver le roi.

D'ailleurs, Raurk faisait la grimace. On aurait dit qu'il se retenait de faire quelque chose qui lui tenait particulièrement à coeur. Il se retourna finalement et se mit à ... Brailler. Un grotesque mélange de cris et de grondements tout à fait abominable, du Gonk certainement. Garren ne comprit rien de ce qu'il disait, il ne parlait tout simplement pas cette langue primitive. Une chose était certaine, cependant, cela n'avait rien de bien amical. Finalement, il reprit sa route, serrant les poings et s'éloignant du roi.

Garren le laissa s'éloigner, jusqu'à bonne distance avant de baisser sa garde. Il fallait s'assurer que cet Orc soit bien reconduit en dehors des frontières et pourquoi pas même discrètement suivi. Il ferait passer un message au travers de tout le royaume, pour avertir les nombreuses milices qui circulaient dans le pays afin qu'elles gardent l'oeil bien ouvert. Vortigern remonta ensuite sur son cheval, ce dernier semblait d'ailleurs s'être calmé, puis, il retourna à la forteresse. En fin de compte, tout ceci n'aurait servi à rien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terminé | Un Roi s'avance sur la route. [PV Garren L.Vortigern]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Terminé | Un Roi s'avance sur la route. [PV Garren L.Vortigern]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Terres du Royaume du Gorbos :: Elmirion-