AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Xiïvim Shenün-Quar (U.C)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Xiïvim Shenün-Quar

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 27/09/2013

MessageSujet: Xiïvim Shenün-Quar (U.C)   Dim 29 Sep - 18:43



Xiïvim Shenün-Quar


◆ Sexe : Mâle
◆ Age : 236 ans
◆ Ville d'origine : La Passe de Quül'zîn
◆ Classe : Spadassin
*:
 
◆ Métier : Epéiste, Mercenaire
◆ Race : Elfe
◆ Allégeance : A ses préceptes.




Histoire


texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte  

Description physique


Manifestation glaciale, burinée dans l'obsidienne, Xiïvim semble quêter les rires méprisants. Coureur de sépulcre, ombre distendue par la lumière, ce simulacre efflanqué semble incarner l'icône de la misère. Les os pour mâts, la peau pour voilure, cette coque vide et décharnée paraîtrait presque animée par une volonté annexe ou par quelques vents. Sur cette couche charbonneuse, crénelée de manifestations cagneuses, s'occultent les complexes compositions d'une musculature parcimonieuse, réservée mais puissante.
Carcan occultant la tranche et l'estoc.
Sous ce cou long où se déploient les ailettes aigües de clavicules, les galbes noueux de ses bras portent la mort avec aisance. Sur son encolure, encadré par une nimbe neigeuse, constitution tranchée d'un éther noir couvert par les lueurs blafardes d'une lune pleine, ne brillent que deux astres mercurés. Deux billes de brume dardées de pupilles rétractées, luisantes au nadir de cette noire empyrée.
Tout est austérité et roideur sur ce masque bistré, fendu par l'arête affilée d'un nez de rapace, ravinée par des lèvres déliées, nûment figées par le sigil du rigorisme. Ce paria de la race immémoriale, ne semble partager avec ses frères, qu'un port altier.

Habile et retors, l'abismal arpenteur arbore des livrées taillées pour exposer ses 'faiblesses', tant d'effets voués à châtier la présomption. Sur une chape à aigue cintrée, de lin corbeau, irisée de reflets outremer, s'exposent des lacis de soie arachnide. Ce gambison de spidroïnes sombres, arrachées à quelques créatures des profondeurs, épouse la silhouette efflanquée du Duelliste, pareille à une seconde peau. Elle possède en outre, bon nombre de facultés appréciables : Une malléabilité parfaite pour la liberté de mouvement, une résistance valant bien celle de quelques harnois et une imperméabilité appréciable les jours de crue. Seules les mains et les mollets de l'Elfe semblent bardés, en apparence, là où il chausse des cuissardes hautes et une paire de mitaines de cuir souple riveté. Sous le passement fragile d'un épais ceinturon de soie céladon, pour seul baudrier, l'homme d'armes porte un cimeterre elfique long et incurvé. Belocesmôr est une lame d'adamant de maître, le tribut de la première victoire de Xiïvim lors d'une lice Archéenne. Aussi redoutable à l'estoc qu'à la taille.

 

Description psychologique


Ici, l'âme et la chair ne sont pas dissociées, l'écrin est verrouillé sur de nombreuses arcanes. Taciturne, ascétique et impavide, Xiïvim ne soulève aucune déduction, il alimente les suppositions. Pragmatique, congru et modéré, ce sphinx est aussi affable qu'une statue. Toujours en pleine mesure de ses émotions, il est de ceux qui sont bien plus redoutés pour leur constance que pour leurs éclats caractériels. Siège de l'imprévu, le comportement du Duelliste force l'obligeance et impose le respect.
Le prisme n'accapare pas que la lumière, il cèle aussi l'ombre.
Profondément endurci par ses classes et les rudes enseignements qu'il a suivi, Xiïvim a un passif singulier avec la mort. Impitoyable, nihiliste et intransigeant, il ne semble guère chercher la repentance ou la justice, il n'opère que pour l'ivresse du combat. Si il défend sous certains aspects, la dignité des plus faibles et des plus couards, ses réelles motivations sont légères. La gloire, l'écu et le perfectionnement de son art.
Son aigreur, occulte bien quelques versants agréables, tant de ponts éventuels qu'il s'acharnera à détruire par désir d'éprouver les seules personnes dignes d'intérêt, à son sens. Elitiste, le séculaire n'est pas être de foi et sa confiance ne se gagne pas facilement. Certains perçoivent la lumière en chaque chose, d'autres, les subtiles nuances entre le clair et l'obscur ; Xiïvim, lui, est acclimaté aux ténèbres ...

Compétences / Pouvoirs


Certains, rompus aux choses de la guerre, doivent leur aptitudes à son fil comminatoire, à quelques enseignements martiaux laborieux ... Xiïvim, lui, est un de ces 'Barons', naturellement pourvus. L'on peut affirmer sans perdre sa mise que le tormenteor est un bretteur émérite. Ou tenter de l'éprouver, en risquant sa tête. L'épéiste ne bat par le fer pour la barele, ses lices n'ont qu'un accessit : La survie. Le chemin de sa gloire est pavé de cadavres, un baroud accompagné par le cortège d'âmes désolées.
Après deux siècles de pratique, les styles de combat assimilés par le séculaire sont nombreux : Diverses branches de l'escrime maîtrisées par les hommes, Le Curumagor (Art de l'épée Elfique), Z'ressda're (Art de la parade), Zotreth'El (L'art d'abrier de mort), entre autres danses et bottes, enseignées par de grands combattants.
'Sol invictus', le dynaste des Shenün-Quar s'illustre sans conteste, comme le meilleur duelliste des royaumes.
Du moins jusqu'à ce que la faucheuse le prive de ce titre.
Habitué aux ombres, à l'oppressante présence des ténèbres dans les entrailles du monde, Xiïvim semble avoir développé une forte réceptivité  sensorielle. Si cette croissance affecte tous ses sens, elle est plus flagrante en ce qui concerne sa fibre olfactive et tactile. Des habiletés influant sur sa vigilance et ses réflexes. L'on parle aussi de sa nyctalopie, qui le prive cependant d'une bonne perception des couleurs et l'affligent d'une photosensibilité entravante.
 

Liens et relations


Texte texte texte texte Texte texte texte texte Texte texte texte texte Texte texte texte texte Texte texte texte texte Texte texte texte texte Texte texte texte texte Texte texte texte texte Texte texte texte texte Texte texte texte texte  

Comment avez vous connu le forum ?


Texte texte texte texte Texte texte texte texte Texte texte texte texte Texte texte t

[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Xiïvim Shenün-Quar (U.C)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le commencement :: Grimoire :: Présentations-