AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'Oracle [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Éos Lowen

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 03/09/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:

MessageSujet: L'Oracle [Ouvert]   Sam 28 Sep - 6:11

L’Oracle, une boule de cristal qui permet de voir dans le futur, mais aussi de dévoiler des secrets divins au détenteur. Certains racontèrent cette légende aux fins fonds des contrées barbares et même parmi les étendues arides des contrées d’or. Autant mythique que la fontaine de jouvence ou que le bouclier légendaire de Garren Voltigern, l’Oracle fascina plusieurs personnages plus légendaires que les autres. Semblerait-il qu’un seul homme aurait vu et toucher l’Oracle, mais il devint fou et s’enferma dans les gouffres du mont Albus survivant grâce à l’énergie de l’Oracle. Mon roi, Garren Voltigern, m’envoya en mission d’exploration  pendant que lui, il partait à la recherche de la fontaine de jouvence. Définitivement, les hommes voulaient se renforcer et ça se voyait. Moi, personnellement, je n’avais aucun problème à me retrouver sur le mont Albus. Toutefois, explorer des crevasses allait être une tout autre chose. Je dois dire que mon souverain m’étonnait toujours avec ce genre de mission. Il voulait toujours atteindre l’impossible et c’est ce que j’aimais de Garren, il était un grand ambitieux. Bref, le début de mon expédition de prit pas beaucoup de temps. Mon roi et moi partirent en même temps dans des directions opposés. J’avais amené le nécessaire pour une survie de plusieurs mois. Contrairement à celui-ci, je n’avais aucun effectif avec moi, j’étais laissé à moi-même. Amorçant mon voyage, je conclus rapidement que, les informations laissées par le roi à mon égard, étaient largement suffisantes pour me faire une petite idée de l’endroit où je pouvais descendre et trouver l’Oracle ainsi que l’ermite.

10 jours de marche intensive et j’étais à la base de la montagne. Je m’installai un camp pour pouvoir penser et me reposer. Je décidai rapidement d’utiliser une corde et des torches pour m’éclairer dans les souterrains. C’était décidé! Je n’y allais pas par quatre chemins. J’attendis donc le lendemain pour commencer les recherches. Sortant de mon abri, je débutai mon élaboration. Je n’avais malheureusement pas prévu que les conditions météorologiques pouvaient devenir mauvaises en quelques heures. À peine avais-je entamé ma descente avec une corde bien attachée à un rocher que j’entendis un bruit sourd à la surface. Décidément le climat environnant le mont était imprévisible! Je m’agrippai donc, tout en tenant la corde, à une paroi rocheuse. Je sentis une sorte de tremblement de terre et je compris donc, que je ne pouvais pas rester suspendu à ma corde. Me poussant à l’aide du mur je sautai sur une plateforme solide pendant qu’une chute de neige couvrit mon entrée et ma sortie. Je devins instantanément bouche-bée et je figeai sur le coup. Je m’avais, bien sûr, amener des provisions, mais j’en avais laissé la moitié dans ma tente. Je me donnais un mois de survie, mais pas plus. Je me devais donc de trouver une autre sortie avant que mes ressources s’écoulent complètement.

Je restai environ une minute à réfléchir. Mon calme et mon sens de la réflexion me sauva. En effet, je ne m’étais pas rendu compte qu’un son de ruissellement retentissait silencieusement dans la grotte lugubre et sombre. Allumant une torche, je m’avançais tranquillement et prudemment dans l’inconnu. Je faisais bien attention par où je passais et où mes pieds se déposaient. Je ne voulais surtout pas tomber face à face avec un cul de sac ou encore faire une chute d’environ une centaine de mètres. Parfois je me demandais, à cause des longues minutes qui passaient, si ce n’était pas mon cerveau qui me faisait défaut. Peut-être avais-je halluciné un bruit d’écoulement? Je cherchai beaucoup plus longtemps que je le pensais la source d’eau et j’aurais abandonné si je ne m’avais pas trébuché sur une petite roche et chuté d’à peu près 10 mètres dans de l’eau profonde.

Je sortis en trompe de l’eau et déposa mes choses mouillées sur le rebord. Ma torche s’était éteinte et mes autres torches étaient foutues! Je ne pouvais pas non plus faire de feu à cause de l’eau sur mon sac. Imbibés, je ne pouvais plus rien faire avec mon bois d’allumage. Je me séchai pendant de longues minutes avant de reprendre l’exploration de la caverne. M’accrochant aux murs le plus possible, je progressais lentement, mais sûrement dans les abysses. Je suivais le cour d’eau jusqu’à sa chute. De là, je ne pouvais plus faire grand-chose, si ce n’était que faire demi-tour.

Accumulant malchance sur malchance, le sol sous mes pieds se déroba lorsque je me revins sur mes pas. Tombant de dos et  m’apprêtant à faire une chute fatale dans les eaux agitées, une main m’empoigna. Me remontant vers le haut, j’aperçus péniblement mon sauveur. La noirceur quasi-absolue des profondeurs ne m’aida pas à y voir claire. Je savais qu’il était familier avec l’obscurité, c’était bien la seule chose que je connaissais de ce sauveur soudain ou peut-être sauveuse? J’ignore pourquoi, mais je sentais que la personne qui m’avait sauvée la vie allait se présenter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'Oracle [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Les 7 facettes de L'oracle
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?
» A coeur ouvert => Pierrick !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Terres du Royaume du Gorbos :: Le mont Albus-