AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Alyson Fereyror, l'humaine de l'ancien monde. [ Terminée ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alyson Fereyror

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 05/09/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:

MessageSujet: Alyson Fereyror, l'humaine de l'ancien monde. [ Terminée ]   Jeu 5 Sep - 22:03


Alyson Fereyror

Sexe : Féminin Age :  Son âge réel est indéfini, mais il est de l'ordre des milliers d'années. Son corps a l'âge d'une jeune femme de 25 ans. Ville d'origine : Inconnue Métier : Horlogère Race : Humaine Allégeance : Guilde des Marchands


Histoire
La glace se brise et les bribes résonnent au sol. Ce silence, qui avait régné pendant des mois avait soudainement été mis à terre. Mes yeux s'étaient ouverts sur le monde alors que cette vitre avait éclatée pour me laisser y entrer. Ce long sommeil avait assez duré, il était temps pour moi de me lever. Mais combien de temps s'était écoulé ? Des heures, des jours, des mois, des années ? Je n'en savais rien. Inconsciente, je ne savais rien de ce qui s'était passé durant cette période de sommeil autour de moi et sur moi.  Je ne me souvenais d'auparavant, mon réveil n'était pas complet. D'ailleurs, seul mes yeux s'étaient décidés à s'ouvrir, mon corps, lui, refusait de bouger. J'étais tétanisée et mon ventre était noué. J'avais peur.

Cette catastrophe qui m'avait poussé à plonger dans ce sommeil avait dû me détériorer sans pitié. Comment je pouvais être sûre de revenir en étant la même ? Ma pensée était pourtant là, j'étais là mais est-ce que mon corps était avec moi ? Est-ce que ma personnalité avait changée ? Ce pourrait-il qu'il ne me reste qu'une part de moi même ? Toutes ces questions se bousculaient dans ma tête et me tétanisaient de plus en plus. Il fallait que je me calme. Je pris alors une grande inspiration, me familiarisant avec le nouvel air qui venait à moi. Cependant, je ne ressentais rien. Inspirer ne me procurait pas de bien être. Mes poumons se remplissaient, mais je ne me sentais pas mieux. Je fermai les yeux et me concentrai sur ma main droite, mon index. Il fallait que j'arrive à le bouger, je pouvais le faire, cette peur ne me l'empêcherait pas. Sens cette communication, tu ne crains rien, il te suffit juste d'y croire. J'expirai et mon index se plia doucement contre la vitre qui formait le cocon où j'y étais allongée. Mais alors que mon index s'était replié, ses confrères le suivirent en une douce vague avant que l'autre main fasse de même. Mon dos laissa l'air petit à petit l'effleurait, creusant un espace de plus en plus grand entre lui et le verre. Ma tête suivit le mouvement, sentant le poids de mes longs cheveux derrière moi qui me caressait ma peau nue. J'étais dans une salle toute blanche, sans fenêtres, ni meubles, si on pouvait appeler cela une salle. Aucun coin, aucun mur, aucune porte, aucune forme, le blanc avait l'air infini tel le brouillard ou la brume matinale, épaisse et légère tout à la fois. Il ne me gâchait cependant pas la vue sur tout ce qui était à ma proximité, bien qu'il n'y est peu de choses. Un cocon de verre où je me tenais, maintenant en position assise avec mes jambes tendues, et les éclat de verre du dessus de ce cocon qui venait d'éclater en milliers de bribes, étalées sur ce sol aussi blanc et broussailleux. J'ouvrai les yeux et relevai ma main vers mon visage. Elle était si pâle ... Je la tournai. Elle respirait cependant la jeunesse, le temps qui s'était écoulé n'avait donc pas était aussi long. Je posai ma main gauche sur mon bras droit, et remontait doucement jusqu'à mon épaule. Ma peau était douce, sans aucune imperfection. Elle ressemblait à celle d'un nouveau né, aussi fragile et neuve. Mon bras était fin, comme mes jambes qui étaient presque maigres. Je repliai mes jambes et les enroulaient de mes bras. J'étais nue mais je n'avais pas froid. Je ressentais cependant la moindre molécule d'air m’effleurer comme si j'étais devenue plus sensible et plus fragile.
Je regardais autour de moi. Le silence était revenu ... Non, il y avait un autre bruit. Un bruit sourd et régulier. Un bruit dont le rythme m'était familier. Un deux ... un, deux ... Ce son paraissait étouffé, lointain, mais pourtant proche. Je fronçai les sourcils et, doucement, décollai ma poitrine de mes jambes tout en écartant l'étreinte de mes bras. Mon regard se posa au milieu de ma poitrine et j'écarquillai les yeux. Mon souffle en fût coupé, le son venait d'ici mais ... que cela signifiait-il ?
Une plaque vitré et flouée en forme de cercle, bordée d'une substance mécanique, se trouvait là. On pouvait apercevoir à travers la vitre floutée une lumière rouge s'allumer puis s'éteindre au rythme du son. Cela me revenait maintenant, ce rythme était celui du coeur de chaque être vivant. Mais alors ... cette étrange chose qui se trouvait au milieu de ma poitrine remplaçait elle mon coeur ? La panique m'envahit alors et mon estomac se noua. Qu'était ce que ce coeur ? Le coeur humain ne ressemblait pas à cela naturellement ... Je reposai mon regard sur cette vitre lumineuse qui était donc mon coeur et celle ci disparut soudainement, caché par ma peau qui se forma pas dessus. Mais étais je au moins humaine ? M'avait-on fait subir des choses ?  Est-ce que j'étais au moins encore en vie ? Pourquoi étais-je seule parmi cette brume et cette blancheur ? Je sentais mon coeur apparemment neuf mais pourtant fatigué. Mon esprit était là mais une partie était ailleurs.
Oui ça y est, je me rappelais, je me nommais Alyson ... Alyson Fereyor.
 Je me levai et posai mes pieds nus sur ce sol à bonne température, alors qu'il paraissait froid. La brume effleurait ma peau. Etrangement, je sentait son contact sur ma peau de manière intense, comment cela était-il possible ? Elle me caressait. J'avançais maintenant dans la brume, parfois maladroite, comme une enfant qui apprenait à marcher. Je reprenais petit à petit le contrôle de mon corps. J'avais cette impression d'être si fragile et vulnérable. J'aperçu un reflet au milieu de la brume, devant moi. Pourtant, aucun rayon de soleil ou de lumière étaient présents. Je m'y approchais quand un miroir prit forme face à moi. J'aperçu ma silhouette puis les détails se dessinèrent jusqu'à ce que je ne sois plus qu'à quelques centimètres du miroir. 
 
Mon visage était aussi maigre que mes bras et mes jambes. Mes hanches étaient squeletiques. Mon visage, rond et fin auparavant, était devenu carré par le manque de joue et la vue des os. J'approchai mon visage de mon reflet et quelque chose me percuta, quelque chose qui modifiait encore plus mon visage déjà déformé par ma maigreur. Mes grands yeux avaient changé de couleur. L'un, le gauche, était resté bleu ciel comme auparavant mais le droit n'était plus de cette couleur. Il était d'une couleur nacrée, tirant vers le blanc, mais en laissant tout de même appercevoir la limite avec le blanc de l'oeil. Lorsque je le bougeais, l'effet de la lumière, lui donnait des nuances nacrées magnifiques et presque magiques. Comment cela était possible ? Pourquoi mon oeil avait-il changeait ainsi ? Il n'avait pas perdu sa pigmentation car le nacre restait une couleur distinct, celle ci avait changé. Je reculais d'un pas, effrayée par le spectacle que m'offrait cette apparence. Que s'était-il passé ? Pourquoi étais-je aussi transformée ? Pourquoi étais-je ici ? Pourquoi je ne me souvenais de rien ?
La pièce si lumineuse devint soudainement noir. Je ne vis plus rien avant qu'une lumière vienne, celle d'une bougie. Elle éclairait faiblement et projetait mon ombre contre la brume. La vue de celle ci m'effraya encore plus. Alors que l'ombre de mon côté gauche n'avait rien d'extraordiaire, celle de mon côté droit était particulière. Cette ombre formait celle d'un robot avec son bras, sa jambe et toute sa moitié de torse squelettique, mécanique. Des tiges de métaux, des pièces métalliques et des centaines de petits ou plus gros rouages tournants au moindre de mes mouvements. Un énorme mécanisme bien plus complexe que tout ce qu'on pouvait voir, qui fonctionnait en silence. Je compris alors. L'ombre montrait la vrai apparence de mon côté droit. Qu'est-ce qui m'était arrivé ? Ma peau était-elle qu'une illusion ?

La lumière de la bougie s'éteignit finalement et je sentis la peur monter en moi. Elle se ralluma finalement derrière moi. Je me retournai et vit une vieille femme tenir le bougeoir. Elle portait une capuche et avait un visage plutôt carré. Sa voix, chevrotante, avait une pointe de fatigue.

N'es pas peur, je ne te veux aucun mal. Je t'ai entendu te réveiller.

Qui êtes vous ?

Mon ton était sec et montrait ma frustration. Je ne savais comment réagir face à la situation. La vieille femme répondit cependant tout aussi calmement.

Cela n'a pas d'importance.Te souviens tu au moins de ton nom ?

Je m'appelle Alyson Fereyror.

Oui c'est cela, c'est bien. Tout à bien fonctionné.

L'inconnue posa son regard au milieu de ma poitrine puis remonta jusqu'à mon oeil de couleur nacrée. Un léger sourire s'afficha sur son visage abimé par le temps, un sourire cachant un soulagement mais une tristesse tout à la fois.

Tu vas pouvoir enfin vivre la vie que tu mérites.

Je fronçai les sourcils. Des questions me brûlaient les lèvres mais, pourtant, aucuns mots ne voulaient sortir. Il y avait quelque chose au fond de moi qui m'empêchait d'essayer de comprendre tout ce qui se passait, qui m'empêchait de demander des réponses. La voix de la femme tremblante se fit encore entendre.

Les questions te brûlent les lèvres mais quelque chose t'en empêche ? Le mécanisme marche parfaitement, tout à aboutie, c'est parfait.

La frustration se lu sur mon visage. Comment savait-elle ? Et elle parlait de moi comme si je n'étais qu'une machine ... un objet qu'on avait programmé. Mon interlocutrice inspirait la sagesse, la douceur malgré son visage déformé, mais ce qu'elle disait était comme manipulateur.

Je sais que cela peut être frustrant de n'avoir aucunes réponses mais cela est bien mieux pour toi. Alyson, tu es en parfait état, la chance te sourit enfin. Ta nouvelle vie t'attends. N'oublis pas, ton bonheur fera le notre Alyson, nous serons toujours à tes côtés, nous ne disparaîtrons jamais réellement. Nous sommes heureux d'avoir pu te revoir.

Ma vue se troubla alors. Le visage de l'inconnue me parut de moins en moins net et je perdis l'équilibre. Mes paupières se firent soudainement lourdes et je ne pu céder, je m'endormis avec des tas de questions en tête, des doutes et des peurs. Une nouvelle vie ... de quoi parlait-elle ?


Description physique
Alyson est une jeune femme dont on a dû mal à imaginer sans le sourire aux lèvres. Ayant le visage raffiné, avenant, accueillant et bienveillant, il inspire la joie et l'énergie qu'elle dégage chaque jour. Elle possède de grands yeux bleus ciel qui s'accordent à sa teinte de peau qui est plutôt clair. Ses longs cheveux châtains clairs retombent sur ses épaules et sont de la même couleur que ses sourcils dont la courbe montrent un certain sérieux, ne lui donnant tout de même pas un visage inconscient et immature.
Sa silhouette est plutôt fine et ses formes de femme sont plutôt généreuses comme il le faut. Alyson porte des habits qu'elle fabrique la plupart du temps elle même, lui donnant une apparence hors du commun et festive. En effet, ses vêtements sont très particuliers et en désaccord avec le monde qui l'entoure. Ils sont souvent très colorés et fantaisistes. Ils sont aussi souvent accompagnés de tas d'accessoires et bijoux étranges et non communs, tout comme quelques fleurs qu'elle cueille dans la journée qu'elle rajoute sur sa tenue. Alyson porte aussi un chapeau qu'elle ne quitte jamais. Ce chapeau est particulier et est propre en son genre, étant composé de lacés et de sorte de lunettes.

L'apparence qui vient d'être décrite est bien sûr celle que tout le monde voit. Cependant, cela n'est qu'une illusion créé par la magie. En réalité, son œil droit n'est pas bleu mais d'une couleur écume étrange et fascinante. Elle possède une vitre lumineuse au milieu de la poitrine qui lui fait office de cœur, soit un cœur artificiel. Et tout son côté droit n'est pas os et chair mais bien mécanisme d'horlogerie et de centaines de rouages.
Cette magie qui créé cette illusion et qui cache la réelle apparence d'Alyson a cependant des points faibles. Tout le mécanisme de son côté droit est visible dans son ombre créé par la lumière des bougies lorsqu'Alyson est à nue. Quand à la réelle couleur de son œil droit et son cœur artificiel, ils sont visibles dans son reflet dans le miroir.


Description psychologique
Alyson a un caractère et une mentalité très  particuliers. Très dynamique, elle a toujours la forme et une énergie débordante. D'apparence inconsciente, elle donne l'impression de vivre dans un autre monde et a souvent des réactions très décalées par rapport à la situation. Riant et étant joyeuse bien trop souvent, il est difficile de ne pas croire en une certaine folie en elle.  Tout ce qui est papiers, engagements ou politesses, Alyson n'en a que faire. Nous ne savons pas vraiment si c'est par inconscience ou par folie, mais elle n'a que faire des différents rangs dans la société. Pour elle, tout le monde est égaux et elle traite tout le monde de la même façon, comme si elle ne comprenait pas l'importance des personnes qui ont le pouvoir. Cependant, ce comportement a aussi ses limites. Malheureusement, celui ci lui créé aussi des problèmes au sein de la Guilde des marchands puisqu'elle n'est, du coup, pas l'une des meilleures pour tout ce qui est paperasses et organisation. D'ailleurs, ce manque d'organisation se retrouve chez elle. Alyson a son propre rangement plutôt bordélique où elle y retrouve tout, mais dont personne ne comprends le sens. Tout comme elle a sa propre logique que personne ne comprends vraiment. Ses paroles peuvent ainsi paraître insensées et illogiques, augmentant l'idée de folie à la vue des gens.
Cependant, sa grande intelligence est incontestable. Ayant perdue la mémoire, elle ne se souvient que de son nom et de milliers de plans, de connaissances en la médecine, en la mécanique, en magie et en horlogerie. Ces connaissances lui reviennent petit à petit avec le temps et avec des recherches très poussées qu'elle mène secrètement. Toute cette intelligence et toutes ces connaissance, Alyson ne sait expliquer d'où elles proviennent. Elle sait qu'elles viennent de son passé, mais ne se souvient de rien. Elle a envie de retrouver la mémoire mais, en même temps, en a peur.
Elle est aussi terrifiée intérieurement par ce qu'elle ait. Son œil, tout le mécanisme de son côté droit, son cœur ... Elle sait très bien qu'elle est différente des autres et ne comprends pas pourquoi. Cependant, avec le temps, elle s'y ai fait et a trouvé une potentielle explication à son corps différent :  Son corps avait été soigné avec d'autres moyens que ce monde. Mais, cela, Alyson n'en parle à personne et elle le cache aux autres, cela risquant de la mettre en danger.
Ainsi, malgré son apparence de folie extérieure, Alyson est très intelligente et calculée. Perfectionniste, tout ses gestes grands et dansants sont d'une justesse et d'une précision impressionnante. On peut s'en rendre compte en la regardant fabriquer ses horloges, tout est absolument parfait, jusqu'à la plus petite pièce. C'est l'invention de ces horloges qui la fait d'ailleurs vivre et qui lui donne une place dans la Guilde des Marchands. Ses horloges ayant un succès fou, elle a une place importante dans la Guilde.

Alyson est donc une jeune femme sympathique, mais qui est étrange aux yeux de tous. Elle est un grand mystère pour le monde actuel, comme elle est une grand mystère pour elle même.  


Compétences / pouvoirs
Alyson a un pouvoir d'illusion mais qui est très faible et qu'elle ne contrôle pas. En effet, celui ci sommeil en elle et elle n'en a pas conscience.
Elle possède aussi un autre pouvoir qui sommeil en elle et qui n'a pas refait encore son apparition comme celui de l'illusion, c'est le pouvoir de donner de l'énergie. Ce pouvoir est celui qu'on lui a donné pour faire marcher ses rouages, son cœur artificiel et son œil.
Ces deux pouvoirs sont donc un héritage de son ancienne civilisation. Ils sont en elle, malgré qu'il sommeillent encore. L'illusion apparaît cependant quelques fois mais faiblement et de façon incontrôlable pour Alyson.
Mise à part cela, Alyson n'a aucunes compétences particulières mise à part sa grande intelligence qui est un grand atout.



Comment avez-vous connu le forum ?
Sur les tops sites, comme Eileen Haovia et Douce Alanoré qui sont mes autres comptes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Alyson Fereyror, l'humaine de l'ancien monde. [ Terminée ]   Ven 6 Sep - 10:00

Bienvenue Alyson ! x)

Ta fiche est correcte et le personnage, comme je te l'ai dit avant (répétion powa), est très charismatique. x)

Hum ... Bon par contre, au niveau des illusions, que ça soit clair. Si quelqu'un la touche au niveau de son bras mécanique par exemple, l'illusion fera qu'il ne sentira rien de particuliers ou pas ? Et les ombres, seulement à la lumière de la bougie, pas d'autres sources ? Enfin, niveau guilde des marchands (j'adore le côté bordélique. xD), puisque tu es un membre important, pourquoi ne pas dire que tu es actionnaire, en même temps ? Alors pas les "gros actionnaires" qui dirigent la guilde mais, les petits particuliers qui se partage les 10 ou 20% restants. x)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Alyson Fereyror

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 05/09/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:

MessageSujet: Re: Alyson Fereyror, l'humaine de l'ancien monde. [ Terminée ]   Ven 6 Sep - 11:26

Merci pour le bienvenu ^^

Alors, pour l'illusion, si on la touche à l'endroit de son système mécanique, on ne sentira rien de spécial. On sentira la peau et la chaleur d'une humaine normale.

Quant aux ombres, c'est seulement la lumière de la bougie oui. La lumière du soleil n'a aucun effet. C'est la faiblesse de cette magie d'illusion.


Et, donc, au niveau de la Guilde des marchands, actionnaire conviendrait à Alyson oui. C'est une bonne idée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Alyson Fereyror, l'humaine de l'ancien monde. [ Terminée ]   Ven 6 Sep - 11:32

Et bien ça marche alors ! Tu as ma validation. x)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Stern J.Swell

avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 22/05/2013

Fiche personnage
Métier: Chef des assassins
Allégeance: Guilde des assassins
Classe: Assassin
MessageSujet: Re: Alyson Fereyror, l'humaine de l'ancien monde. [ Terminée ]   Ven 6 Sep - 15:43

Re-bienvenue Smile Je trouve ton personnage intéressant et ton choix de faction excellent car la guilde mérite d'être peuplée. Quant à ton métier, très original également.
Une bonne fiche en somme, nous te validons ! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alyson Fereyror, l'humaine de l'ancien monde. [ Terminée ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alyson Fereyror, l'humaine de l'ancien monde. [ Terminée ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MJ 05] Un autre Monde [Terminée]
» Taïchi Kagame, osef du monde ! [Terminé !]
» je fuis le monde. [apollo] [terminé]
» Lassitude de la vie humaine -Terminé-
» [Terminé] Rien dans ce monde n’arrive par hasard || Anubis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le commencement :: Grimoire :: Présentations :: Présentations validées-