AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Pour la science !!! (PV John)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lyra Thackeray

Amazone élémentaliste

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 07/07/2013

Fiche personnage
Métier: esclave
Allégeance: amazone
Classe: Elementaliste
MessageSujet: Pour la science !!! (PV John)   Dim 25 Aoû - 17:04

L’après midi est bien avancée . Le soleils joue avec l'ombre de la végétation environnant . Lyra est a genou au milieu d'une petite clairière. En face d'elle se trouve Babushka qui est assise sur un rocher.

Concentre toi  dit la vielle femme d'une voix autoritaire tout en lui donnant un coup de bâton sur la tête.

Lyra réprimande une exclamation d’énervement. Se concentrer c est ce qu'elle fait depuis des heures . Mais l'exercice demande beaucoup de finesse  dont elle n'a pas l'impression de posséder. Pour la énième fois , elle reprend sa tache . Entre les deux femmes se trouvent aligné  quatre bol en terre cuite… Dans le premier une flamme vit , dans le deuxième se trouve de la terre fraîche , dans le troisième il est remplit d’eau et dans le dernier semble vide. Ils représentent les quatre éléments . L'esclave tend l'indexe et le majeur de sa mains gauches devant elle et la lève vers elle . Une petite boule de feu monte dans les airs et reste en suspension a hauteur d'yeux.  Après elle tend l'index  et le majeur de l'autre mains vers le bol remplit de Terre. Doucement elle la lève tout entouré le flamme . Une ruban de terre tourne autour de la flamme .  Elle répète l’opération avec l'eau .  Son esprit doit se concentrer a maintenir la structure en construction des trois éléments et a libérer le bonne dose de pouvoir. Sa respiration est lente et mesurée.  Dans ses précédents essais, elle avait éteint la flamme soit en oubliant de l'alimenter ou en l étouffant avec un autre élément .  Elle crée un cercle formé d 'air .C'est délicat car il doit être suffisant fort pour être vue a leur œil nu mais pas assez pour éteindre la flamme au rentre. Aucun des éléments doivent se toucher . La sueur qui coule le long de ses tempes n'est pas seulement due a l'humidité qui règne dans la jungle. Babushka la regarde avec assistance , une expression neutre sur le reste du visage.  Ses mains sont ressemblé devant elle sur son bâton planté dans le sol.

Fait tournée les anneaux .. ordonne t elle

Les sourcils de Lyra se froncent encore plus de concentration . Elle libère une nouvelle dose de son pouvoir en visualisant les anneaux tourner sur eux même . Ce qu'ils finissent par faire . Le spectacle  donne quelque chose d’étonnement beau . La jeune métis amazone maintient la structure pendant 5 bonnes minutes mais finit par lâcher prise .  La vielle femme hoche de haut en bas d'un air satisfait.

Bien mettons fin a la leçon.

Babouchka descend de son rocher pendant que Lyra vide les bols et les range dans son sac de cuir . La vielle amazone est très respecté dans la tribu de la Cascade Bleu car c est l'une des plus ancienne . Elle eut son moment de gloire en son temps maintenant elle était la mémoire et l'enseignante de la tribu. Tout le monde l’appelé Babushka, se qui signifie « grand mère » en Émeris. Lorsque le pouvoir d'elementaliste s’était révélé chez Lyra , sa tante et maîtresse avait ordonnée qu'elle passe du temps auprès de Babushka . Alors quand elle était libéré de ses devoirs d'esclaves , elle passait ce temps libre avec la vielle femme.  

Les deux amazones prennent la direction du village de la tribus ...

_________________

« Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être. »
de Johann Wolfgang von Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

John Taliaferro Thompson

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 19/08/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:

MessageSujet: Re: Pour la science !!! (PV John)   Dim 25 Aoû - 18:04

"Reprenons toutes ces salades depuis le début. En quoi un arbre géant âgé de plusieurs milliers d'années pourrait subitement prendre vie et donner des pouvoirs aux Amazones ? C'est à la hauteur de ces femmes de la jungle, c'est à dire complètement con. Si à la base, la matière est issue de l'énergie du monde, comment expliquer que la matière vivante, et donc l'arbre, possède encore les mêmes caractéristiques que la matière morte en sachant qu'il y a forcément eu transformation ? Si les Amazones tirent leur pouvoirs de la nature et plus particulièrement de cet arbre, c'est qu'il renferme une gigantesque quantité d'énergie d'origine, et que les Amazones se servent de leur esprit pour le manipuler et transformer cela en élémentalisme. Maintenant, comment expliquer que cette magie pourtant pratiquée au travers de tout le Vindictus soit particulièrement bien maîtrisée et connue des femmes de la jungle ? Un peu comme si son point de départ avait été là-bas ... Je ne sais pas, me casser la tête sur ce problème ne m'apportera rien, il me faut des indices et pour cela, il va me falloir aller sur place."
Et le moins que l'on puisse dire, c'est John avait fait du chemin avant d'arriver à la lisière de la jungle. Ce qui l'avait motivé à venir ici était bien évidemment sa quête de science et la concrétisation de son objectif mais, au delà de ces facteurs de motivation, il y avait la véritable envie d'aller observer le peuple Amazone de plus près. Les mythes et les légendes à leur sujet étaient nombreux à circuler sur les terres du Gorbos et partout dans le monde en général, s'aventurer dans cette jungle dangereuse avait quelque chose de palpitant.

Pour la peine, il avait emmené avec lui pas mal de matériel. Sac à dos en cuir sur le dos, il avait stocké dedans tout ce qui allait pouvoir lui servir, aussi bien en terme de recherches scientifiques que de survie. Papier, ancre, éprouvette, loupe, plume, piolet, scalpel, matériel d'allumage, couverture, médicaments, fil à coudre et nourriture sec ... Il y avait tellement de choses qu'il avait eu des difficultés à refermer le sac, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus pratique pour aller dans la jungle mais, cela n'avait guère d'importance pour lui. Mais, le matériel ne faisait pas tout, il avait également emporté ses armes et s'était habillé de quelques pièces d'armures légères, en plus de vêtements épais et robustes, pas qu'il craignait le froid mais que le terrain ferait qu'ils s’abîmeraient vite.

La descente du mont Albus et la traversée du Gorbos en général pour rejoindre la jungle ne fut pas difficile mais, terriblement ennuyeuse ! Personne pour lui barrer le chemin, personne pour lui donner du fil à retordre, rien, zéro ! C'était presque décevant pour quelqu'un qui était habitué à être traqué et matraqué dès qu'il mettait le nez dehors. Enfin, il prenait ça pour un signe du destin, la preuve irréfutable qu'il fallait qu'il aille là-bas et qu'il allait revenir les bras chargé de secrets à percer ! Bien sûr, les femmes de la jungle et la jungle en général ne verraient certainement pas son arrivée d'un bon oeil, d'autant plus qu'il s'intéressait à l'arbre mais, il était confiant, certainement se montreraient-elles un peu plus ouverte d'esprit en attendant son discours ou, dans le pire des cas, en ayant la lame sous la gorge. D'ailleurs en parlant de discours, la barrière des langues allaient être un obstacle de taille. Mais, il restait le langage des signes qui était assez universel, elles ne devaient pas être trop stupides pour le comprendre, d'autant plus que ses requêtes étaient assez sommaires.

C'était donc confiant et enthousiaste qu'il fit un premier pas dans la jungle, quittant les terres du Gorbos pour pénétrer celles des Amazones. Un pas hésitant qu'il doubla d'un pas en arrière, pris d'un soudain doute puis, qu'il tripla de deux pas en avant, pas question de renoncer ! Il s'enfonça tête baissée dans la jungle, marchant en ligne droite et sans s'arrêter. Les premiers mètres et même les premiers kilomètres furent relativement aisés mais, à mesure qu'il s'éloignait des frontières du royaume, une toute atmosphère s'instaurait. Silencieuse, orgueilleuse et peut-être même oppressante par moment, une étrange impression, celle d'être minuscule et face à quelque chose de particulièrement imposant. Il avait même du mal à penser, de peur de troubler la quiétude des lieux. Pour lui, c'était une expérience extraordinaire, c'était comme s'il rentrait par effraction dans la maison de quelqu'un, et en l’occurrence des Amazones. Il fallait rester discret et prudent et il n'était bien sûr pas bien intentionné mais, il ne pouvait pas s'empêcher de contempler la richesse et la majesté des lieux.

Même si ce n'était que le tout début, il commençait déjà à comprendre pourquoi les femmes de la jungle étaient aussi farouches. Pour elles, c'était ce qu'elle avait de plus précieux, c'était chez elles, c'était leur intimité ! Personne ne devrait avoir le droit de la violer ainsi ... Et pourtant c'était bien ce qu'il faisait et cela ne manqua pas de le faire rire. La provocation, il avait toujours adoré ça. Il continua sa marche, croisant parfois quelques animaux pour le moins inoffensif même s'il savait qu'il ne tarderait pas à en rencontrer de moins commodes. Il parcouru ainsi cinq ou six kilomètres avant que la nuit ne tombe et l'oblige à s'arrêter.

Pour un premier campement, il installa sa couche assez en hauteur, dans les arbres puis, il alluma un feu et prépara un sommaire repas mais, fort appétissant, après tout, en bon cuisinier qu'il était, il devait savoir allier la simplicité au bon gout. Pendant que ce dernier cuisait lentement, répandant son odeur alléchante dans les airs, il prit son journal et entama la rédaction de sa première journée dans la jungle qu'il commença par une phrase très représentative de la réalité des lieux ...

"C'est comme si j'allais chier dans des toilettes en marbre. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyra Thackeray

Amazone élémentaliste

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 07/07/2013

Fiche personnage
Métier: esclave
Allégeance: amazone
Classe: Elementaliste
MessageSujet: Re: Pour la science !!! (PV John)   Ven 30 Aoû - 20:25

Les deux amazones progressent a travers la végétation avec une aisance qui est propre a leur espèce . Elles semblent faire partie a part entière de l'environnement . Babouska malgré son grand age a la même aisance de déplacement que Lyra. Le soleil décline dans le ciel , diminuant la luminosité dans la Jungle. Mais cela n’arrête en rien la progression des deux Amazones qui font appel d'autre sens que leur vue.

Babuska a décidé de faire un détour afin de profiter pour récolter quelques herbes médicinales. Alors que Lyra se relevé après avoir coupé de la menthe sauvage , le vent tourne .  Une odeur de feu de camps et de repas flotte dans l'air . Ses sens se mettent en alertes . Elle se tourne sur babuska qui pose son index sur sa bouche pour lui intimé le silence .

Elles se déplacent en direction qui semblerait être un campement de fortune . A distance , se cachant dans les ombres , elles observent l'inconnu. C'est un homme humain peut être , mais il a les traits harmonieux donc pourrait tout aussi bien être un elfe. Pour Lyra , cela faisait un long moment qu'elle a croisé un humain ou un elfe. Cela remonte a l'enfance . Mais elle peut différencier son genre , Masculin.  Au vue de ses vêtements et son équipement c est un voyageur. Elles constatent qu'une partie de son campement se trouve en hauteur .  

La nuit est tombé. La lueur des flammes dansent sur le visage concentré de l'inconnu qui écrit dans une sorte de journal . Babuska lui souffle dans l'oreille a voix basse ce qu'elle allait faire. Nul ne devait pénétrer sur les terres de l'Union sans son accord . Lyra grimpe dans un arbre et saute de branches en branches. Ses déplacements sont imperceptibles . Elle s'immobilise sur un branche attendant le signal de la vielle Amazone.

Babuska s'avance dans les fougères qui borde le campement improvisé. Ses Pas sont silencieux . Puis elle s'immobilise légèrement voûté sur son bâton qui lui sert de canne. Lui donnant une allure frêle dans sa tunique de cuir cintré d'une fine ceinture. Les lueurs du feu se reflètent sur son visage marqué par de fines rides. Son regard intensément fixé sur l’intrus.

Lyra de son poste observe ...

_________________

« Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être. »
de Johann Wolfgang von Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

John Taliaferro Thompson

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 19/08/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:

MessageSujet: Re: Pour la science !!! (PV John)   Sam 31 Aoû - 22:15

" En conclusion de quoi, je pense qu'il est nécessaire et absolument nécessaire de souligner que le caractère mystifié de la jungle Amazonienne n'est pas simplement qu'une impression, c'est une réalité et une réalité qu'il convient de ... "


Mais voilà, John n'eut cette pas fois-ci pas le temps de terminer son rapport journalier, ce petit moment de repos pendant lequel il prenait plaisir à mettre sous écrits toutes ses impressions, toutes ses interrogations et ses suppositions. Un moyen simple et efficace de faire le vide dans sa tête et le point avec lui-même, un moyen d'éviter de céder à la tentation et moyen de progresser. Un peu comme s'il savait que demain, il serait une personne différente et que ce qu'il écrivait lui paraitrait comme parfaitement étranger. Un moyen de se souvenir de lui-même, en somme ...

Un moyen qui ce soir là avait été interrompu par un buisson en agitation et, sans qu'il ne soit vraiment surpris, par l'apparition soudaine d'une femme d'un âge assez avancée et au visage typique des femmes de la jungle, c'est à dire à la fois fin et agressif. Il releva la tête en sa direction, qu'est-ce que cette femme qui visiblement n'était plus en état de faire grand chose venait faire ici ? Les apparences sont souvent trompeuses en même temps et il avait entendu parler du don d'élémentalisme et de druidisme des Amazones. Il fallait être très prudent et aussi la regardait-il à son tour, sourire aux lèvres, sans rien dire ni rien faire. L'odeur du repas l'avait certainement attiré ici et il n'en espérait pas moins. Il ne devait surement pas s'agir d'une jeunasse en proie à ses hormones, non au contraire, cette femme d'apparence reposée avait de l'expérience derrière elle et elle pourrait certainement se montrer bien plus intéressante qu'une Amazone plus jeune.

- C'est bien.

Dit-il d'une voix amusée avant de remettre son museau dans son livret et de terminer son écrit. Pas question de s'arrêter sans avoir conclu, c'était vital pour lui et pas question non plus de bâcler le travail, cette Amazone attendrait le temps qu'il faudrait. Un quart d'heure s'écoula ainsi avant qu'il ne se décide à refermer son journal et à se libérer de son matériel d'écriture. Il ne fit guère attention à la vieille femme, s'occupa de ranger son matériel et de vérifier le repas comme si de rien n'était. Cela dit, il ne l'avait pas oublié car, lorsqu'il s'en alla chercher son assiette, il en prit une deuxième qu'il remplit avec le simple mais fort appétissant repas "végétarien" qui trônait sur le feu. Il les prit ensuite en main et s'approcha de la vieille femme, lui tendant la deuxième assiette. Il resta ainsi, sourire plaqué sur le visage, pendant un bon moment mais, la vieille femme se contentait de le regarder avec méfiance sans être perturbée par son comportement. Elle ne prit pas l'assiette et aussi la déposa-t-il sur le sol, pas trop loin du feu, des fois qu'elle change d'avis. Il s'en retourna à sa place et se mit à manger, calmement.

- Vous savez, je ne suis pas venu ici pour vous faire du mal, très chère Amazone. Je suis un ... Scientifique et je me penche actuellement sur la question de l'origine du monde. Je ne vais pas tout vous expliquer depuis le début mais, pour éclaircir ce mystère, j'ai besoin d'en savoir plus sur vos pouvoirs et plus précisément, sur l'arbre de vie. J'espère pouvoir le trouver et mieux encore, pouvoir l'étudier. Dit-il dans sa langue natale, soit en Sylfe, tout en prenant une bouchée supplémentaire et en la savourant pleinement. Ca manque de sel tiens.

Mais visiblement, l'Amazone ne comprenait pas ce qu'il racontait. Il réessaya en Gobbos bien que d'une façon tout à fait rudimentaire, des fois que la proximité du royaume vis à vis de la jungle ait pu influencer les langues locales mais, rien à faire. Il fixait la vieille dame avec un regard dénué de toute émotion sans pour autant être froid ou hostile. La situation était bloquée et cela ne semblait pas lui déplaire. C'était sa première rencontre avec ce peuple et il était curieux de savoir ce dont de quoi elles étaient capables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyra Thackeray

Amazone élémentaliste

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 07/07/2013

Fiche personnage
Métier: esclave
Allégeance: amazone
Classe: Elementaliste
MessageSujet: Re: Pour la science !!! (PV John)   Jeu 5 Sep - 17:03

L'apparition dans son champs de vision de la vielle amazone , ne semble pas perturber l'inconnu. De la ou elle est perché , Lyra peut voir la mains de l'homme couvrir son carnet d’écriture a la lueur du feu  de camps. La nuit a prit ses quartiers dans le ciel , les animaux nocturnes sort de leur abris pour se nourrir. Il ne prononce aucune parole pendant un moment et Babuska l’observe . Connaissant la vielle amazone , Lyra sait qu'elle étudie l'inconnu dans les moindres détails. Il lui propose même une assiette de son repas avant de se rasseoir . Lyra rassemble ses cheveux libre en queue de cheval qu'elle noue avec un lien de cuir.

L’étranger se mit a parler en sylfe dans un premier temps. Lyra ne le parle pas mais en reconnaît quelques nuances . Puis il continue en Gorbos. Cela fait bizarre a l'esclave d'entendre sa langue paternel bien   que rudimentaire d'une autre personne . Son cœur se serre légèrement a certains souvenirs qui lui traverse l'esprit dont celui de son frère. Et s'il s'agissait de Dracon ? Elle balaye l'idée de ses pensées … impossible …  Babuska se redresse légèrement et frappe de trois petits coups le sol de sa canne .

C'est le signal qu'attend Lyra pour intervenir.

Soudainement le feu de camp s'embrase de plus belle , les flammes montent de plusieurs mètres. Lyra profite la diversion pour sauter de sa branche. Elle se réceptionne avec une souplesse féline et vient se placer derrière l’intrus, légèrement sur sa droite. Deux ou trois pas les séparent. Pour l'instant , elle a les mains vide mais si besoin la dague qui se trouve dans l 'une de ses bottes ne sera pas difficile a atteindre.  Le feu se calme et se mit a brûler calmement comme rien n’était. La demi amazone prend une expression neutre. Son cercle d'esclave autour de son cou  en argent brille a la lueur du feu.


C'est un elfe … non un demi elfe … il porte leur arrogance  dit d'une voix calme et posé la vielle amazone en Elmeris. Elle ne le quitte pas du regard.  Qu'a t il dit ?
Il dit qu'il n est pas la pour nous faire du mal … Il souhaite étudier nos capacités ainsi que l'arbre Sacré. Il veut le trouver …lui traduit Lyra.. Son Gobos est rudimentaire.

Les lèvres deBabuska s’étirent pour former un légers sourire …
c est bien elfe de vouloir tout expliquer... Accueil le comme on le fait avec ceux qui pénètre sur les terres de l'union .

Lyra s'adresse a l'inconnu en Gorbos.

Vous n’êtes pas le... « bienvenue »… sur les terres de L'union . Nous n'aimons pas les « étrangers »... peut importe les raisons de votre « venue ».

_________________

« Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être. »
de Johann Wolfgang von Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

John Taliaferro Thompson

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 19/08/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:

MessageSujet: Re: Pour la science !!! (PV John)   Ven 6 Sep - 15:29

La vieille femme restait impassible et John en faisait tout autant. Il la regardait tout en mangeant, souriant, et attendait une réponse de sa part même s'il ne semblait pas pressé de l'entendre. Finalement, elle se redressa un peu et frappe le sol à plusieurs reprises avec le bout de sa canne, laissant Taliaferro dans le doute. Qu'est-ce que cela pouvait bien dire ? Encore une forme de communication Amazonienne ? Peut-être, il s'apprêtait d'ailleurs à reprendre la parole quand le feu de camps se mit à flamboyer un peu trop fort et un peu trop brutalement. Le scientifique en fut très étonné mais, il fit rapidement le lien avec l'élémentalisme des femmes de la jungle.

- Fascinant !

S'exclama-t-il en regardant le feu. Cependant, il n'avait entendu ni senti une deuxième Amazone se mouvoir dans son dos ni s'arrêter à quelques pas de lui. En fait, il ne s'en rendit vraiment que lorsqu'il le vieille femme prit la parole dans sa langue à elle et qu'elle semblait regarder par dessus l'épaule de John. Il se retourna d'un seul coup, bien moins souriant et aperçu une seconde Amazone, donc, bien plus jeune que la première. Cela dit, le physique ravageur de cette jeune femme ne tarda pas à lui faire retrouver son enthousiasme. En revanche, l'anneau argenté qu'elle portait au cou l'étonnait un peu. Il ne s'agissait pas d'un bijou puisqu'il n'était fait que de vulgaire fer, à première vue. De plus, il semblait très serré sur sa peau et comme soudé, et donc, impossible à enlever. Voilà qui le laissa perplexe. En plus, cette femme, bien que très belle, n'avait pas tous les traits d'une Amazone. Elle était petite pour son espèce et bien moins corpulente que le disaient les nombreux récits. Elle ne répondait pas, se contentant d'écouter tout en se méfiant de John, alors que ce dernier la dévisageait sans la moindre gêne. Il ne manqua pas d'ailleurs de la siffler tout en lui adressant un clin d'oeil.

- Vous n’êtes pas le... « bienvenue »… sur les terres de L'union . Nous n'aimons pas les « étrangers »... peut importe les raisons de votre « venue ».
- Ah ...

Voilà qui le fit déchanter rapidement. En plus, elle s'exprimer en Gobbos, voilà qui n'était vraiment pas ordinaire. Tout cela fit un rapide tour dans sa tête et il en arriva à l’hypothèse que, peut-être, cette femme n'était tout à fait une Amazone, bien qu'elle présentait certaines caractéristiques. Une métisse peut-être ? Un peu comme lui en somme. Mais, cela n'enlevait vraiment rien à son charme sauvage et naturel.

- Vous m'en voyez désolé, je ne voulais pas profaner vos terres sacrées.

Dit-il en Gobbos avant de retourner s'asseoir et de finir son assiette, comme si de rien n'était là encore. Il avait la bouche à moitié pleine quand il reprit la parole.

- Parce que vous comprenez, quand c'est froid, c'est pas bon. Il leva ensuite sa cuillère dans les airs comme pour interpeller les deux Amazones. Et pour votre information, petite Amazone, je ne peux pas simplement repartir les mains vides. Je ne pourrais repartir que lorsque j'aurai étudié votre arbre alors, soyons bons amis et conduisez-moi jusqu'à lui. Parce que, si vous refusez, moi je vais refuser de partir, le ton va monter, on va en venir aux mains et je vais être obligé de vous tuer et de violer vos cadavres ... Parce que vous comprenez, quand c'est froid, c'est pas bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyra Thackeray

Amazone élémentaliste

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 07/07/2013

Fiche personnage
Métier: esclave
Allégeance: amazone
Classe: Elementaliste
MessageSujet: Re: Pour la science !!! (PV John)   Ven 20 Sep - 20:33

Lyra soutient le regard du demi elfe sans se défaire de son attitude la plus neutre possible. Son corps est en alerte face au potentiel danger qu'il pourrait représenté mais ne se montre pas agressive pour autant . La nuit est tombée depuis un moment que seul le feu de camp et la lueur de la Lune les éclairent. L'esclave fait attention a bien écouter toutes ses paroles pour mieux les retranscrit  dans sa langue maternel a la vielle Amazone. Elle eut du mal a saisir sa dernière allusion « quand c'est froid, c'est pas bon. »

Il s'excuse de profaner nos terres traduit elle en Elmeris Mais il refuse de partir car il veut étudié l'arbre sacré … Il veut même que nous l'accompagnons. Quitte a utiliser la violence.

Babuska soupire tout en hochant la tête négativement  . Ces fichus Elfes et leurs arrogances de se croire plus fort que toutes autres espèces doté d'intelligence.  Un cri d'oiseau de nuit trouble la tranquillité de la nuit. Lyra pose son regard sur le prétentieux , étudiant la physionomie de son « potentiel » adversaire qui semble tout a fait a l'aise face a elle .

La nuit est tombée , dit lui que nous reviendrons demain nous assurer qu'il  a bien rebroussé chemin . Si c'est pas le cas …
La vielle amazone laisse la phrase en suspend . Lyra en connaît la suite . Nul ne pénètre les terres de  l'union sans y être inviter surtout pour soit disant étudié l'Arbre Sacré.

Tu veillera a ce qu'il n'aille pas plus loin .


Les traits de Lyra se durcissent tout en hochant la tête … Babuska tourne les talons et disparaît dans la jungle en prenant appuie sur son bâton. Lyra reporte toute son attention sur l'homme elfe. Elle s adressa a lui en Gorbos

Nous vous laissons jusqu'au premières lueurs du jour pour quitter nos terres … La nuit est dangereuse , évitez de vous éloigner du feu …

_________________

« Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être. »
de Johann Wolfgang von Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

John Taliaferro Thompson

avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 19/08/2013

Fiche personnage
Métier:
Allégeance:
Classe:

MessageSujet: Re: Pour la science !!! (PV John)   Sam 21 Sep - 12:41

Encore une fois, un échange en cette probable langue qui s’appelait Emeris, la langue de ces si célèbres guerrières. John n'aurait pas dit non à si l'une d'entre elles lui aurait proposer de l'apprendre, au moins, ça serait un acquis de plus. Mais, tout vient à point à qui sait attendre, comme dit le proverbe. Finalement, la vieille Amazone soupira, avant de hocher la tête puis, de marmonner quelque chose avant de tourner les talons et de s'en aller.

- Et le bonne nuit, c'est pour les phacochères, malpolie ?!

S'exclama-t-il en la voyant partir. C'était un geste à la limite du mépris qu'elle venait de faire, lui tourner le dos et s'en aller, comme si de rien n'était et sans même emporter l'assiette qu'il lui avait offert. Taliaferro se reconnaissait un peu, sur le moment, et cela ne manqua pas de le faire sourire, ou de l'énerver. Quant à la deuxième Amazone, la plus jeune et la plus exquise des deux, il devait le reconnaître, elle était encore là et n'était pas décidée à partir, à juger par son visage durci. Tant mieux, cela ne ferait qu'agrémenter sa soirée qui s’annonçait seule et froide, il y a quelques moments. Partager quelques heures avec cette guerrière serait des plus profitables, du moins, il l'espérait. Elle semblait quand même plus sociable que la vieille femme.

- Nous vous laissons jusqu'au premières lueurs du jour pour quitter nos terres … La nuit est dangereuse, évitez de vous éloigner du feu …

Lui dit-elle en Gobbos. Ne savait-elle pas parler le Sylfe ? Il avait du mal avec la langue des Humains et chaque réponse nécessitait quelques efforts de réflexion pour être formulées correctement.

- Je ne sais pas si vous vous en rendez compte mais, ce que vous venez de dire n'a aucun sens. Comment pourrais-je être reparti avant les premières lueurs du jour si je ne m'écarte pas du feu durant toute la nuit ? À moins que ça ne soit une discrète invitation à rester parmi vous, auquel cas je vous en remercie pleinement.

Il se leva et s'en alla chercher la deuxième assiette. Le contenu était encore tiède, il revint vers la jeune Amazone et la lui tendit.

- Mais, ce n'est pas la peine de prendre ces airs là. Quitte à passer la nuit ici, j'aimerai beaucoup m'entretenir avec vous au sujet de votre peuple et de tout ce qui l'entoure. Vous comprenez, les Amazones, ce n'est pas un mythe, c'est une légende vivante. Une légende qui se trouve juste devant moi, debout, à me fixer comme si j'étais un intrus. Il se pencha à son oreille et chuchota. Une légende que j'assassinerai bien volontiers mais, ça serait vraiment dommage, une perte sans nom, qui n'aurait pas de prix. Puis il se redressa. Alors qu'en dîtes-vous ? Vous acceptez de vous partager un peu avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour la science !!! (PV John)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour la science !!! (PV John)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Kane Vs John Morrison
» DVD : John Cena : My Life
» John Cena, vraiment blessé ? || Where is Lilian ? || Trois matchs pour TLC ! (TEN)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Amazonienne :: Les terres sacrées du milieu-