AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Gaheris Vraenak (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Gaheris Vraenak

Membre du Conseil de la Guilde des assassins

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 31/07/2013

Fiche personnage
Métier: Conseiller de la guilde
Allégeance: Guilde des assassins
Classe: Rôdeur
MessageSujet: Gaheris Vraenak (terminé)   Ven 2 Aoû - 22:27


Personnage

Vraenak Gaheris


Sexe : Masculin

Âge : 28 ans

Race : Humain

Allégeance : Guilde des assassins

Classe : Rôdeur

Métier : Membre du conseil de la guilde

Compétences et pouvoirs : Gaheris est doté d’une très bonne condition physique qu’il a pris soin d’entretenir depuis sa tendre enfance à une époque où il participait déjà aux travaux des champs en compagnie de sa mère. De plus, une particularité anatomique lui octroie la capacité de régénérer les cellules de son corps bien plus vite que la normale des autres humains. Nul ne sait s’il s’agit d’un don magique dont il aurait hérité à sa naissance mais c’est un fait. Gaheris a pu a de nombreuses reprises constater que les blessures qu’il avait subies se cicatrisaient en l’espace de quelques heures, parfois minutes, sans qu’il n’en connaissance vraiment la raison.

Hormis cette particularité, Gaheris ne possède aucun talent ni savoir en matière de magie pure, cela ne l’a d’ailleurs jamais intéressé. Ses capacités seules résident dans le maniement d’armes offensives dont l’épée, et plus particulièrement l’arc qu’il maîtrise avec une facilité déconcertante.


Équipement : Gaheris arbore une sempiternelle tenue usée sous tous les plis mais qu’il ne quitte jamais. Elle se compose d’une chemise de lin blanche par-dessus laquelle s’ajuste un surcot à manche courte de couleur noir. Une ceinture en cuir retient une paire de pantalons tout aussi noirs et poussiéreux. De hautes bottes maculées de boues complètent cet assortiment qui a au moins le mérite de permettre à Gaheris des mouvements souples et fluides du corps pour se défendre facilement.

Notre homme porte une épée longue à deux mains rangée dans un fourreau qui pend à la ceinture en tout temps. Lorsqu’il est en mission ou qu’il présume devoir rencontrer un danger potentiel, Gaheris emporte aussi avec lui son arc en bois d’if et un carquois remplis de flèches. Le seul bien précieux qu’il porte sur lui est un pendentif ayant appartenu à sa mère, et la mère de sa mère auparavant. Cet objet ne possède sûrement pas de vraie valeur matérielle mais il est le seul lien qui le rattache encore à son passé.


Description physique : Comme dit précédemment, Gaheris est un homme bien bâti du haut de son mètre quatre-vingt dix pour près de deux cent livres. Adepte de l’adage populaire selon lequel un esprit saint repose dans un corps saint, Gaheris a pris soin d’accorder une place importante à l’exercice physique lui permettant par là-même de se montrer bien plus coriace lors d’un combat au corps-à-corps. C’est aussi en partie ce qui lui a permis de se faire respecter au sein de la guilde même si là bien d’autres paramètres rentrent en ligne de compte. Du point de vue de la plastique, Gaheris peut se targuer d’avoir un visage plutôt séduisant. Rien n’est disproportionné et les traits de faciès, de haut en bas, sont harmonieux. Bien quelques femmes sont tombées sous le charme de ce grand gaillard au regard sombre même si lui-même ne s’est que rarement prêté au jeu de la séduction amoureuse tant et si bien qu’il ne s’est jamais vanté de posséder un tableau de chasse digne d’un beau prince. Un fait particulier à noter est le vieillissement prématuré de ses cheveux portés longs qui arborent déjà une teinte à mi-chemin entre le gris et le blanc. Gaheris pense qu’il s’agit là d’un effet secondaire dû à son don de régénération mais cela ne lui pose aucun problème d’autant que certains s’accorderaient à dire qu’il y gagne en charme.  

Description psychologique : Il est difficile de cerner parfaitement la psychologie de Gaheris Vraenak tant il est vrai que lui-même ne sait pas toujours où se situent les limites de son tempérament, parfois expansif dans ses propos, parfois retenu et sur la défensive, ou encore parfois faisant preuve du cynisme le plus odieux à l’encontre de son interlocuteur. Gaheris est avant tout un amoureux de la liberté. Libre de ses choix, de ses actes et de ses paroles, il vagabonde où bond lui semble et n’a de comptes à rendre à personnes car personne n’en a à lui rendre. C’est un grand solitaire qui apprécie pourtant les histoires qu’on lui raconte au coin du feu, autour d’une table où à l’abri des regards indiscret car Gaheris sait s’en souvenir et n’oublie jamais une promesse faite. A cela s’ajoutent également un sens tout particulier de l’honneur et la loyauté, deux qualités pour lesquelles notre homme tient une très haute estime. Rien ne lui insupporte plus que la lâcheté et la traitrise car on en perd ainsi son âme, d’après ses propres mots. C’est sans aucun doute ce sens de la loyauté qui fait de Gaheris l’un des assassins les plus dévoués aux causes de la guilde et de son chef, la jeune Stern Julia Swell. Ce n’est pas pour autant qu’il obéira aveuglément aux ordres, bien au contraire. A vrai dire, il décide lui-même d’accepter ou refuser un ordre de sa supérieure mais il ne trahira jamais cette dernière et serait prêt à donner sa vie pour elle. Cette façon de penser lui a souvent valu la critique d’autres assassins qui ne voyaient pas d’un bon œil son accession au conseil mais Gaheris a su vite les faire taire en prouvant très rapidement qu’il en était digne. Quant à l’honneur, il serait difficile de considérer qu’un assassin peut en faire preuve d’un point de vue totalement subjectif en considérant qu’ôter la vie d’autrui est indigne d’un homme d’honneur. Pourtant, Gaheris fait appel à son libre-arbitre en tout temps pour juger du droit de vie ou de mort de tel et tel, sachant que les personnes à qui il s’en prend sont de celles de la pire espèce qui causent bien plus de mal sur terre qu’il n’en font de bien. Il lui incombe donc la tâche de les envoyer auprès de l’unique dieu auquel il croit : la Mort. Il n’y a qu’un seul dieu, c’est la mort, répète-t-il souvent. Et que dit-on à la Mort lorsqu’on la croise en chemin ? Pas aujourd’hui.

Outre cette vision très morale du personnage, Gaheris n’en est pas moins quelqu’un de cultivé et habile avec les mots. Chose plutôt rare chez bon nombre d’assassins, il a appris à lire et écrire auprès de l’ancien de son village lorsqu’il était enfant. Curieux de ce qui l’entoure, il peut-être quelqu’un d’une agréable compagnie tout comme celui qui vous fera regretter un mot de travers s’il vous arrivait de le provoquer. Tout dépendra de la relation que vous entretiendrez avec lui.


Histoire: Dans la nuit glacée du début de l’hiver, dans l’unique pièce d’une petite masure en bordure de village, une femme est en train de mettre au monde un nouveau-né. C’est un garçon, elle le prénomme Gaheris d’après le nom d’un grand guerrier ayant vécu à une époque lointaine et dont son père lui faisait le récit étant petite. L’enfant ne pleure pas, il ne semble pas souffrir du froid et ses yeux grands ouverts contemplent le monde qui l’entoure. Ce sera un enfant vigoureux auquel la vie promet de nombreuses surprises.

Gaheris a sept ans. Il est grand pour son âge et fait déjà preuve d’une impressionnante capacité de discernement du monde dans lequel il évolue. Lorsqu’il n’accompagne pas sa mère au travail des champs où elle opère en tant que saisonnière pour le compte d’un seigneur local, il se rend auprès de l’ancien du village qui lui enseigne les lettres de l’alphabète, les mots qu’elles composent et les mystères de la lecture. De temps en temps, la mère de Gaheris reçoit, de la part d’un homme qui vient lui rendre visite, une bourse contenant quelques pièces de cuivre et d’argent. Il s’agit de la pension que lui verse le seigneur du comté pour élever l’enfant né après qu’il l’eut engrossée. Sa mère ne le lui a jamais dit mais Gaheris l’a compris par lui-même, il est un bâtard. Cette faculté innée de saisir le sens des non-dits, des sous-entendus et de bien d’autres choses, l’enfant la possède depuis tout petit et c’est ce qui le rend plus mature face aux autres garçons et filles de son âge.

Le jour de ses dix ans, sa mère lui présente un nouvel homme. Elle dit que c’est un soldat revenu de la guerre, qu’elle l’a rencontré peu auparavant et que, désormais, il viendra habiter avec eux. Gaheris n’a pas trop de mal à accepter l’individu même s’il se montre quelque peu distant avec lui au début. Mais si c’est ainsi que sa mère est heureuse, il est prêt à faire quelques concessions. Le soldat essaie de passer du temps avec le garçon, c’est lui qui commence à l’initier au combat à l’épée, activité dans laquelle Gaheris n’a cessé de s’améliorer de jour en jour. Mais plus encore que le maniement de l’épée, le jeune bretteur s’est découvert une passion pour le tir à l’arc. Il s’en est fabriqué un et s’entraîne quotidiennement, devant rapidement un fin tireur. La vie s’écoule paisiblement, offrant des instants meilleurs que d’autres, mais ne s’est jamais montrée cruelle envers Gaheris jusqu’à ce fameux jour.

Gaheris est parti seul en forêt. Armé de son arque, il chasse le gibier qu’il rapportera chez lui pour le repas le soir venu. A seize ans, il est un jeune homme grand et fort, habitué à la vie sauvage, et est capable de survivre seul dans un milieu hostile en parfaite autarcie. Or, à la nuit tombée, alors qu’il s’en retourne chez lui avec sa proie, il est pris d’une étrange sensation : quelque chose de mal est en train de se passer là où il devrait être. Il entame alors une course effrénée, quitte la forêt et emprunte le sentier qui mène à sa maison. Arrivé au sommet d’un monticule qui surplombe le village, il découvre avec effroi l’horreur qui se déroule sous ses yeux. La masure de pierre et de bois dans laquelle il a grandi est en feu et un groupe de cinq à six hommes armés, des brigands, observent en riant le spectacle dont ils sont l’instigateur. Mêlés à leurs vociférations, des cris de femme s’échappent de l’intérieur de la maison. Gaheris reconnaît la voix de sa mère qui appelle à l’aide. Son sang ne fait qu’un tour. Il lâche le gibier, se débarrasse de son arc et s’élance à toute allure en bas la colline, l’épée au poing. Les brigands l’ont remarqué et ils lui font désormais face, leur arme également prête à engager le combat. Aveuglé par la rage et le désespoir, Gaheris ne se rend pas compte du danger qu’il court. Il abat son épée sur le premier homme qui s’oppose à lui mais ce dernier pare facilement le coup. Il enchaîne alors d’autres attaques que l’opposant n’a pas trop de peine à esquiver avant que la tendance s’inverse. C’est à Gaheris de se défendre à présent et les coups pleuvent de plus en plus, si bien qu’il se retrouve bientôt désarmé, la tête contre le sol et prêt à recevoir le coup de grâce de son ennemi. Mais rien ne se passe. Le brigand se raidit sur place en constant qu’une flèche vient de lui transpercer le poitrail. Une autre flèche vient se loger dans son épaule et une troisième lui traverse la cuisse. Il s’écroule alors au sol, bientôt suivi par ses comparses eux aussi transpercés de plusieurs traits. Gaheris se relève pour constater d’où provenaient les tirs et il découvre un homme s’avançant vers lui, menant trois autres personnes qui le suivent. Il pourra remercier son sauveur plus tard mais pour l’instant il doit venir en aide à sa mère. Il n’a pas le temps de s’élancer en avant qu’un bras le retient par l’épaule. C’est l’homme qui vient de le sauver qui l’empêche à présent d’avancer. Gaheris se débat et s’époumone à dire qu’il doit secourir sa mère mais l’homme le maintient fermement. Au même instant, la charpente de la masure s’affaisse et tout le toit s’écroule dans un grondement vrombissant. S’il s’était rendu à l’intérieur, Gaheris serait lui aussi mort.

Bien des années ont passé depuis ce jour qui restera à jamais gravé dans sa mémoire. Après l’incident, l’homme qui a sauvé la vie de Gaheris lui propose de le suivre. Il dit vouloir l’emmener dans un endroit sûr où il apprendra à se défendre et combattra pour que de telles injustices ne se reproduisent plus à l’avenir. Son nom est Swell et il est le chef d’une guilde d’assassins qui luttent en secret pour tenter de préserver un certain équilibre dans le royaume en éliminant des personnes nuisibles à la société. C’était du moins sous cette image lisse que la guilde se présentait. Aujourd’hui, Gaheris se rend compte qu’il n’en est pas toujours ainsi et que la soif de richesse est ce qui anime et motive avant tout la plupart des assassins.

Au cours de sa formation sous la conduite de Swell, Gaheris a pu parfaire ses techniques de combattant et fait partie des meilleures lames de la guilde. Il est devenu un tueur de grand talent qui n’hésite pas une seconde avant d’enfance la pointe d’une épée ou d’une dague dans le cœur de sa victime. A l’âge de vingt-trois ans, Gaheris est admis au sein du conseil de la guilde et en devient le troisième membre, bien que beaucoup critiqué pour son jeune âge. Peu de temps après, Swell, l’homme qui l’a recueilli et lui a tant appris de choses, décède. C’est au tour de sa fille, la jeune et belle Stern de prendre les reines de la guilde. Elle et Gaheris se connaissent à vrai dire depuis plusieurs années déjà et se respectent même s’ils ont toujours gardé quelques distances dans leurs échanges. Gaheris n’a jamais voulu se montrer trop proche de la fille du chef de la guilde, de peur que l’on considère cela comme trop entreprenant et que l’on traite d’arriviste. Pourtant, il tient Stern en haute estime et lui est totalement dévoué bien qu’il ne soit pas toujours en parfait accord avec ses positions, ce qu’il ne se prive pas de lui faire savoir. En vérité, un lien de respect et de parfaite confiance mutuels les relie.

Aujourd’hui, Gaheris continue de servir la guilde et son chef du mieux qu’il le peut tout restant proche de ses propres convictions. Ayant développé un tempérament solitaire prononcé, il lui arrive parfois de s’évaporer plusieurs jours dans la nature sans que personne ne sache où il est mais lorsque la guilde a besoin de ses services, il ne manque jamais à l’appel et prêt à se sacrifier pour elle.




Hors-rp

Comment avez-vous connu le forum ? – Par l’intermédiaire d’un site de référencement dont j’ai oublié le nom.

Avez-vous des remarques à formuler le concernant, afin de l'améliorer ? – Aucune pour l’instant, très belle mise en page qui m’a toute de suite attiré l’œil !




Dernière édition par Gaheris Vraenak le Sam 3 Aoû - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ula

Fillette invocatrice

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/07/2013

Fiche personnage
Métier: Chapardeuse.
Allégeance: Inexistante.
Classe: Invocatrice.
MessageSujet: Re: Gaheris Vraenak (terminé)   Sam 3 Aoû - 0:29

Oh un assassin ! Il a l'air gentil. Tu voudras jouer avec Ula :3 ?

/PAN/

Plus sérieusement bienvenue (la fiche de prédef' a claqué dans l’œil de quelqu'un hmm ?). Un personnage simple et sympathique, à voir en RP o/.

Pour l'avatar, j'adore chercher des images, peut-être pourrais-je t'en proposer ? Je trouve dommage qu'elle ne soit pas de très bonne qualité.

_________________

.Présentation.Journal.
TC de Morrash Gar'Erkun et Zaahelônn Elehnuun.
Chansonnette:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: Gaheris Vraenak (terminé)   Sam 3 Aoû - 5:51

Bonjour et bienvenue ! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Gaheris Vraenak

Membre du Conseil de la Guilde des assassins

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 31/07/2013

Fiche personnage
Métier: Conseiller de la guilde
Allégeance: Guilde des assassins
Classe: Rôdeur
MessageSujet: Re: Gaheris Vraenak (terminé)   Sam 3 Aoû - 9:35

Merci pour l'accueil !

Ula, pour l'avatar, bien volontiers. J'avoue avoir passé beaucoup de temps à en trouver un et celui-ci ne me convient d'ailleurs qu'à moitié. J'ai dû augmenter la taille et forcément il a perdu en qualité alors si tu trouves qqch qui correspond plus ou moins à ma description physique, c'est avec grand plaisir Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Stern J.Swell

avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 22/05/2013

Fiche personnage
Métier: Chef des assassins
Allégeance: Guilde des assassins
Classe: Assassin
MessageSujet: Re: Gaheris Vraenak (terminé)   Sam 3 Aoû - 12:35

Bienvenue Smile
Tout d'abord belle fiche et heureuse de compter un futur allié Very Happy
Un petit point cependant. Tu as choisi comme classe "assassin" (ce qui n'est d'ailleurs pas obligatoire pour faire partie de la Guilde) mais je vois que tu utilises plutôt une épée longue et un arc, que des larmes courtes (dagues etc.) spécifiques à cette classe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaheris Vraenak

Membre du Conseil de la Guilde des assassins

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 31/07/2013

Fiche personnage
Métier: Conseiller de la guilde
Allégeance: Guilde des assassins
Classe: Rôdeur
MessageSujet: Re: Gaheris Vraenak (terminé)   Sam 3 Aoû - 13:23

Ah ! Je n'avais pas vraiment fait attention à ça. Je pensais qu'il fallait forcément avoir la classe assassin et je n'ai pas bien lu les descriptifs. Mea maxima culpa. Bref, j'ai pris la classe de Rôdeur qui convient plus à mon personnage. J'espère que ça ira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gaheris Vraenak (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gaheris Vraenak (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le commencement :: Grimoire :: Présentations :: Présentations validées-