AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'arnaque du siècle ? [PV Eileen] /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: L'arnaque du siècle ? [PV Eileen] /!   Lun 15 Juil - 17:19

- Un serpent géant hypnotiseur ... Apparu dans la forêt d'Irn ... Violeur de jeunes femmes et dévoreur d'hommes ... A enlevé 15 personne dont 10 femmes ... Vu par un chasseur de faisans ... Introuvable par la garde ... Veut que le Roi vienne le pourfendre ... Que le roi ... Quoi ?!

Dit Garren en relevant la tête. Assis sur le trône, où son magicien prenait part à droite et un chevalier à sa gauche, son messager était devant lui. Il lui avait fait porter la missive du bourgmestre d'un village en bordure de la forêt d'Irn, elle-même en bordure du mont Albus. Une forêt qui était d'ailleurs réputée paisible et giboyeuse. Comment un telle histoire de serpent avait-elle pu naître là-bas du jour au lendemain ? D'autant plus que, d'après la missive, la garde qui serait intervenu lors du battu n'aurait rien trouvé, qu'il s'agisse de serpent géant ou de corps.

- Ça sent l'arnaque à plein nez cette histoire.

Répondit le Roi à qui voulait bien l'entendre. Certainement que le bourgmestre de ce village voulait relancer son activité économique au moyen d'une rumeur qui attirerait bon nombre de curieux et de chasseurs, gens qui passeraient quelques temps au village et qui dépenseraient donc sans compter. Et voilà maintenant qu'il voulait faire venir le roi en personne ? Ne s'était pas assez fait d'argent comme ça ? Probablement pas.

- Certes Sire, les choses ne sont pas très claires mais, vous ne pouvez pas refuser d'y aller, vous devez répondre à l'appel de ces pauvres gens qui réclament votre protection.
- Mais pour les protéger, il faudrait déjà qu'il y ait un danger ! Il n'en a pas ! C'est une affaire d'argent, c'est tout ! Pas un corps retrouvé, par de serpent repéré et comme hasard, les chasseurs du villages ont vu mais ne sont pas morts, eux ?
- Je comprends Sire mais, c'est ça de se dire près du peuple. Je vous avez bien dit de vous la péter et de leur faire comprendre que le Roi est pas là pour eux, maintenant qu'ils pensent qu'ils ont de l'importance pour vous, ils vous demandent ! Vous ne pouvez pas refuser ça.


Garren soupira, son magicien n'avait pas tord. Il observa le messager qui, impassible, attendait la réponse qu'il devrait fournir au bourgmestre.

- Et puis entre nous, tant qu'à faire, ne prenez pas votre bouclier. Comme ça, ça montrera au peuple que vous avez pas besoin de ça pour être Roi, vu qu'il n' y aucun danger, autant se la péter un peu.
- Excellente suggestion !

Vortigern se racla la gorge puis dicta sa réponse, expliquant qu'il accédait à la requête des villageois et qu'il viendrait lui-même défaire le démon, tout en utilisant un vocabulaire gonflé à bloc, histoire de montrer que la couronne n'avait peur de rien et ne reculait devant rien quand il s'agissait de protéger son peuple. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce même peuple était très heureux de l'apprendre et que la nouvelle, à son grand regret, se propagea aux quatre coins du royaume. Désormais, s'il ne revenait pas sans une tête de serpent géant, il aurait véritablement des comptes à rendre car, tout le monde croyait dur comme fer en rumeur et en la vaillance du Roi. De plus, la pression grandissante le forçait à agir vite, là où il aurait tout simplement voulu prendre son temps, il avait quand même autre chose à faire. Mais, voilà ce que c'était que de se prétendre près du peuple ...

_________________


Dernière édition par Garren L.Vortigern le Ven 23 Aoû - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Eileen Haovia

Mercenaire

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 10/07/2013

Fiche personnage
Métier: Mercenaire
Allégeance: Aucune
Classe:
MessageSujet: Re: L'arnaque du siècle ? [PV Eileen] /!\   Mar 16 Juil - 13:49

Me manques pas de respect petit !

Et vous, ne me touchez pas avec vos grosses mains dégueulasses !

Une goutte de bière renversée sur un des clients de la taverne et voilà que la dispute engendrée devenait le spectacle de cette après midi. Eileen se trouvait à une table, au fond de la pièce, dans un endroit plus sombre, comme à son habitude. Sans doute cette dispute n'aillait pas tarde à finir en baston collective et la jeune femme s'éclipserait en toute discrétion sans que personne s'aperçoive, parmi tout ce bazar, qu'elle n'ai pas payé. Cependant, en attendant que cette dispute dégénère en baston, Eileen n'observait pas les deux homme qui étaient en désaccord mais les personnes autour qui avaient les yeux rivés sur eux. Parfois, la jeune espionne repérait des pilleurs qui profitaient de leur inattention pour voler dans leur poches. Eileen riait quelques fois de ces pilleurs débutants qui n'étaient pas très souvent adroits. Cependant, son attention ne se fixa pas sur ces voleurs, ce jour là, mais sur un petit groupe de voyageurs, à côté de sa table, qui discutaient au lieu de regarder l'accroche. Tout en posant son regard sur les deux hommes qui criaient toujours plus fort, son ouïe se porta sur la discussion. Les cris de la dispute n'aidaient pas à écouter mais son ouïe, plus développée, et son expérience permettaient à Eileen de se concentrer sur les paroles des voyageurs malgré les difficultés.

Le roi va bientôt partir aider ce village dans la forêt du M ...

Pardon ?!

Eileen ne pu entendre le mot face au grand coup de poing de mécontentement sur la table d'un des deux hommes de la dispute, mais essaya de vite se reconcentrer sur la discussion.

... tuer seul ce serpent hypnotiseur qui est la cause de tous ces enlèvements ?

Il ne pourra jamais y arriver seul. Le roi ne se déplace jamais seul. Il doit être en train de chercher quelqu'un pour l'accompagner dans cette mission.

Mais qui pourrait l'aider ?

Je n'en ai aucune idée, mais il ne manque pas d'argent. Il sera trouver. Peut être un de ses soldats ou un mer ...

A cet instant, un verre claqua au sol et des hommes commencèrent à se frapper entre eux, plus saouls les uns que les autres ... ou pas. Eileen avait entendu ce qu'elle voulait et cela lui convenait. Elle pensait avoir trouvé son prochain client. Peut être visait-elle haut en ayant le culot d'aller proposer ses services au roi, mais elle n'y perdait rien. De plus, des relations royales ne pouvaient qu'être favorable en tout points pour Eileen. La jeune espionne se releva alors, silencieusement, avec sa grande discrétion habituelle, puis se glissa au milieu de la foule, évitant les coups de ces grands bourrins. Une fois arrivée devant la porte de sortie de la taverne, elle sentit un verre arriver sur elle et la jeune femme se décala de quelques centimètres, juste assez pour que l'objet vienne l'effleurer et s'éclater contre la porte. Eileen soupira doucement de lassitude.

Abruti, on ne fait jamais de trajectoire au hasard.

La jeune humaine poussa alors la porte et laissa le soleil l'éclairer de sa claire et chaude chaleur d'après-midi, tout en mettant ses pieds nus sur les pavés de la rue. Elle ouvrit doucement sa main où une boucle d'oreille dorée se trouvait. Elle afficha un petit sourire satisfait sur son visage. Les bastons, elle avait toujours aimé cela. C'était toujours si simple de voler ou de ramasser au sol. Elle en ressortait toujours gagnante. De plus, cela tombait bien, elle avait perdu une de ses boucles d'oreilles la dernière fois. Eileen mit donc cette boucle d'oreille dans le trou vide sur le cartilage de son oreille droite. Ce bijou, en forme de petit anneau, se fondait à travers les dizaines de boucles sur son oreille droite, seule partie de son corps où elle portait des bijoux. Après cela, Eileen réajusta la capuche de sa cape rouge foncé pour bien cacher son visage et commença à marcher dans les rues d'Elmirion, en direction du trône.
Finalement, après quelques minutes de marche, Eileen arriva devant la porte de la citadelle où des gardes s'y tenaient. Elle s'y présenta en tant que mercenaire et demanda à voir le roi.

_________________


   [ Crédits images : @DeviantArt Pure-Poison89 et @DeviantArt Saphira01 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: L'arnaque du siècle ? [PV Eileen] /!\   Mar 16 Juil - 17:18

Et comme Garren s'y attendait, la nouvelle s'étant très bien propagé, elle n'avait pas tardé à être déformée. Il maudissait celui qui avait eu le malheur de dire qu'il ne voulait pas y aller seul, c'était presque un affront ! Bien sûr qu'il comptait y aller seul mais, la foule de mercenaires et de jeunots en délire qui n'avait de cesse de défiler devant lui, proposant services payants et gratuits pour l'accompagner ne semblait pas le comprendre. Combien de gens avait-il du renvoyer cordialement ? Tout ceci commençait à devenir fatiguant et il pensait en avoir terminé avec quand, de bon matin, les gardes lui annoncèrent la venue d'une jeune femme encapuchonnée qui voulait voir le Roi, certainement au sujet de sa prochaine intervention. Tant qu'à faire, autant la recevoir, certainement avait-elle dû faire du chemin pour venir jusqu'ici et puis, elle avait tout aussi le droit de comprendre qu'il ne voulait personne pour l'accompagner. La salle du trône, encore, assis sur cette même grande chaise de bois. Cette fois-ci, par contre, personne n'était avec lui si ce n'étaient deux gardes présents dans la salle, deux gardes qui avaient d'ailleurs amené cette jeune mercenaire devant de le Roi.

La première chose qu'il remarqua d'ailleurs, c'est qu'elle était pieds nus. Ça pour une mercenaire, c'était franchement inattendu. Ensuite, elle était plutôt jeune pour exercer ce métier et son accoutrement laissait comprendre, volontairement ou non, que l'argent n'était pas ce qui lui réussissait le mieux. Voilà qui ne manqua pas de faire sourire Garren, qui lui-même portait encore des traces d'oreiller sur son visage, sur ses cheveux et peut-être même sur ses vêtements. Il faut dire qu'il avait passé la nuit debout et qu'il n'avait dormi que quelques heures avant qu'on ne vienne le réveiller pour ça.

- Je vous souhaite la bienvenue à Elmirion déjà, jeune mercenaire, et ensuite, on va tâcher de faire vite. Vous devez comprendre que je n'ai besoin de personne pour accomplir cette ... Mission si on veut et que les gens se sont plus à déformer la réalité. Je comprends que cela risque de vous décevoir, surtout vu le possible long et difficile voyage que vous avez pu faire, et c'est pour cela je vais vous accorder une petite compensation financière, histoire que votre fatigue ne reste pas vaine.

Dit-il avant d'offrir le coffret posé sur une petit table ronde juste à côté du trône. Dedans, il y avait des pièces d'or, des pièces que beaucoup d'Homme n'avaient pas eu l'occasion de tenir en main durant toute leur vie, ce qui s'expliquait par l'immense valeur de ces dernières au sein du Gorbos. Vortigern en prit trois puis, il se leva et s'approcha de la mercenaire avant de les déposer dans sa main.

- Avec toutes mes excuses, jeune fille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Eileen Haovia

Mercenaire

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 10/07/2013

Fiche personnage
Métier: Mercenaire
Allégeance: Aucune
Classe:
MessageSujet: Re: L'arnaque du siècle ? [PV Eileen] /!\   Mar 16 Juil - 19:27

Eileen n'attendit pas bien longtemps avant d'être amenée par deux gardes dans la salle du trône où le roi se tenait. La jeune femme regarda quelques instants les alentours. A vrai dire, elle n'était jamais venue dans un tel endroit, si vaste et si ... luxueux. Tout ici respirait la richesse et elle n'y était pas du tout habituée. Mais son attention ne resta pas bien longtemps sur les structures. Elle se porta plutôt sur le roi qui ne tarda pas à s'adresser à elle. Comme Eileen s'y attendait, de bouche à oreille, la bonne version avait été déformée et elle voyait très bien qu'elle n'était pas la bienvenue ici. D'ailleurs, il voulait faire vite, mais la jeune femme se débrouillerait pour rallonger ce " vite ". Cependant, elle se contentait de l'écouter et, quand il parla de déception, elle réagit intérieurement. Déception ? Eileen avait bien trop connu d'échecs pour apprendre que la déception n'était qu'une étape qui retardait. Elle avait apprit à passer au dessus et, aujourd'hui, ce refus du roi ne la décevait pas. Quant au long voyage, Eileen ne put s'empêcher d'afficher un léger sourire sous sa capuche. Le voyage entre la taverne juste en bas et la citadelle n'était pas un si long voyage. Enfin, tout était relatif après tout.
Mais alors qu'elle s'était tu jusqu'à présent, elle sentit trois pièces d'ors alourdir sa fine main. Elle resta un petit moment sans rien dire puis releva les yeux vers le roi, les trois pièces d'or dans la main. Sa voix était certaine, dure mais très féminine et douce à la fois. Cependant, elle paraissait lointaine, comme toujours.

Je dois vous avouer que 3 pièces d'or ne seraient pas de refus à la vue de ma situation financière ces jours ci mais, en ayant tout le respect pour vous, je refuse. Je ne suis pas venue ici pour être payée et pour des dédommagements. Je ne suis pas une machine rouillée qui marche avec de l'argent.

Eileen pencha alors doucement sa main sur le côté et les pièces glissèrent lentement jusqu'à rebondir une par une sur le sol, laissant le bruit du choque de leur chute résonner dans toute la pièce parmi le silence. La jeune femme n'en avait que faire de cet argent. Elle n'était pas venu pour ça, ni pour être ramenée gentiment vers la sortie alors qu'elle venait juste de rentrer. Elle était venue pour mettre à disposition ses services au roi. Cet objectif n'avait pas changé mais, à la vue de la situation, elle devait aussi lui faire entendre raison et le convaincre de ne pas y aller seul face au danger. La mercenaire s'avança alors un peu plus au milieu de la salle, sans même demander une quelconque autorisation, passant à côté du roi sans rien dire, tout en regardant les structures.

Je suis venue pour vous proposez mon aide mais, cette aide, en plus de s'appliquer à vous, s'applique à ces habitants victimes de ce serpent. Pourquoi refuser de l'aide ?

Eileen se retourna alors vers le roi en le regardant sous sa capuche et à travers ses mèches de cheveux qui tombaient devant son visage.

Est-ce par pure fierté ou bien par ignorance ? Dans tous les cas, c'est une décision complètement stupide.

Et oui, Eileen venait de traiter indirectement le roi de stupide mais pesait ses mots, ne regrettant aucunes de ses paroles. Elle n'avait pas peur d'être ramenée moins gentiment vers la sortie, elle n'aurait, au moins, aucuns regrets à avoir essayé de convaincre le roi.

Stupide car il est grandement imprudent d'y aller seul. Dans le cas où ce serpent est bien présent, même si vous êtes fort, si l'attention de la bête ne se porte que sur vous, il sera difficile de lutter. De plus, n'avez vous pas pensé à la possibilité du piège ?

La jeune femme s'enfonça un peu plus dans la pièce jusqu'à arriver à proximité du trône, le scrutant, puis regardant le coffret qui contenait toutes ces pièces d'or.

Un homme aussi puissant et riche que vous attire toutes les convoitises. Vos décisions ont un si grand poids, qu'il influe beaucoup de monde et cela ne serait pas étonnant que vous aillez ne nombreux ennemis se cachant dans l'ombre de votre propre territoire. Si toute cette histoire n'était qu'un piège, une conspiration contre le roi, que feriez vous seul ? Sans quelqu'un pour vous accompagner, vous ne pourriez rien.

Eileen releva alors le regard vers le roi et retira doucement sa capuche pour laisser sa longue chevelure noire retomber sur ses épaules et son dos. Elle prit de ses fines mains ses mèches de cheveux au devant de son visage puis les retira pour les placer derrière son oreille droite, révélant toutes ses boucles d'oreilles dorées et son visage qui ne perdait pas un seul brin de sa grande beauté malgré la richesse du lieu où elle se trouvait. Ses grands yeux, d'un noir si profond qu'on pouvait s'y perdre, ne quittaient pas le concerné. Son fin et très joli visage n'avait pas vraiment d'émotions, seulement de la détermination et de la dureté, qui n'enlevaient en rien sa beauté mais, au contraire, l'embellissait. Eileen ne montrait cependant aucune hostilité et la douceur naturelle de son visage l'aidait à faire apparaître cela. Ses lèvres bougèrent encore finalement, brisant encore le silence de la pièce.

Je suis mercenaire mais je ne sais pas réellement me battre. Mes spécialités sont l'infiltration, l'écoute, l'agilité et autre. Je ne serais vous aider au combat, seulement, je serais détourner l'intention de l'ennemi pour vous faciliter la tâche. Je serais aussi vous aider à prendre la fuite en cas d'extrême nécessité. Si ceci est un piège, je serais très vite détecter les mensonges et remettre les pièces en place pour trouver qui son les conspirateurs. Je ne marche, ni sur contrat, ni sur reconnaissance. Je ne ferais pas entrave à votre héroïsme et je repartirais comme je suis venu si vous le souhaitez. Aider dans la discrétion, c'est cela que je vous propose. Ne comptez pas sur moi pour vous aider à combattre, mais comptez sur moi pour résoudre les énigmes si cela est un complot, ou encore vous faciliter la tâche. Je comprendrais que votre fierté vous pousse à refuser mon aide mais, dites moi ... Est-ce mieux d'y aller seul et de mourir en héro tout en laissant tout son peuple derrière soi, ou d'accepter de l'aide et de revenir vivant pour continuer à nourrir l'espoir en vous de chaque personne sous votre règne ?

Eileen avait dit tout cela sans quitter le roi des yeux, et elle ne le quitta d'ailleurs pas à la fin de son monologue, restant debout, à côté du trône.


_________________


   [ Crédits images : @DeviantArt Pure-Poison89 et @DeviantArt Saphira01 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: L'arnaque du siècle ? [PV Eileen] /!\   Mar 16 Juil - 21:19

- Je dois vous avouer que 3 pièces d'or ne seraient pas de refus à la vue de ma situation financière ces jours ci mais, en ayant tout le respect pour vous, je refuse. Je ne suis pas venue ici pour être payée et pour des dédommagements. Je ne suis pas une machine rouillée qui marche avec de l'argent.

Dit-elle calmement tout en tournant doucement sa main vers le sol, faisant glisser une par une les trois pièces d'or de la paume de sa main et les laissant s'échouer sur le sol, provoquant un raisonnement ferreux qui anéantir le silence qui régnait dans la salle, pendant un court instant. Garren était très étonné de sa réaction, elle venait de refuser une somme qui lui aurait permit de vivre correctement jusqu'à la fin de ses jours alors qu'elle était mercenaire et qu'elle avait elle-même sous-entendu que sa situation financière n'était pas brillante ? Visiblement, il n'avait pas affaire à une profiteuse ou une rigolote en quête d'argent, elle voulait autre chose et cela ne l'intriguait que trop.

Silencieux, il la regarda faire, attendant la suite avec intérêt. Elle s'avança, le dépassant un peu, comportement assez audacieux au vu de sa qualité de Roi. Elle observait la salle et les richesses qui se trouvaient à l'intérieur, ce n'était pas tous les jours qu'elle devait visiter un pareil endroit. Vortigern se retourna doucement vers elle, sourire aux lèvres. Que voulait-elle exactement ?

- Je suis venue pour vous proposez mon aide mais, cette aide, en plus de s'appliquer à vous, s'applique à ces habitants victimes de ce serpent. Pourquoi refuser de l'aide ?

Elle se retourna à son tour vers lui, lui adressant un regard qu'il eut du mal à discerner, caché sous l'ombre de sa capuche. Pourquoi refuser son aide ? Peut-être parce qu'il n'en voulait pas ? Peut-être parce qu'il n'avait pas envie de mettre en danger qui que ce soit pour une affaire qui le concernait lui et uniquement lui ? Ou peut-être encore parce que son aide n'était pas sincère mais, payante ?

- Est-ce par pure fierté ou bien par ignorance ? Dans tous les cas, c'est une décision complètement stupide.

Stupide ? Elle se permettait de qualifier sa décision de stupide ? Elle n'avait pas froid aux yeux, cette jeune mercenaire, et cela n'était pas pour déplaire à Garren. Tout en l'écoutant, il se pencha pour ramasser les trois pièces au sol, soupirant.

- Stupide car il est grandement imprudent d'y aller seul. Dans le cas où ce serpent est bien présent, même si vous êtes fort, si l'attention de la bête ne se porte que sur vous, il sera difficile de lutter. De plus, n'avez vous pas pensé à la possibilité du piège ?

Reprit-elle sur un ton qui se voulait un peu plus sérieux. En fait, c'est que Garren n'avait pas peur d'un serpent géant hypnotiseur, il n'avait peur de rien d'ailleurs, si ce n'était de ce qui le dépassait, et en réalité, il ne croyait même pas en son existence. Maintenant, il n'avait pas exploré la possibilité d'un piège. Un groupe de malfaiteurs ou d'assassins qui en voudraient à sa personne, peut-être même que Stern serait derrière tout cela, cherchant à l'éliminer pour l'avenir du royaume, c'est vrai qu'elle ne l'aimait pas du tout. En tous cas, la possibilité que le danger soit réel était là et il n'y avait pas songé.

- Un homme aussi puissant et riche que vous attire toutes les convoitises. Vos décisions ont un si grand poids, qu'il influe beaucoup de monde et cela ne serait pas étonnant que vous aillez ne nombreux ennemis se cachant dans l'ombre de votre propre territoire. Si toute cette histoire n'était qu'un piège, une conspiration contre le roi, que feriez vous seul ? Sans quelqu'un pour vous accompagner, vous ne pourriez rien.

Dit-elle en relevant le regard vers lui, puis en retirant sa capuche, dévoilant ainsi son doux visage. Une femme mignonne et agréable à regarder, il se devait de l'avouer, peut-être même de constitution fragile, elle n'avait visiblement pas sa place dans un combat et encore moins à ses côtés, si on suivait cette logique. Elle n'avait pas la carrure nécessaire pour l'aider et elle devait certainement le savoir, alors où voulait-elle en venir exactement ?

- Je suis mercenaire mais je ne sais pas réellement me battre. Mes spécialités sont l'infiltration, l'écoute, l'agilité et autre. Je ne serais vous aider au combat, seulement, je serais détourner l'intention de l'ennemi pour vous faciliter la tâche. Je serais aussi vous aider à prendre la fuite en cas d'extrême nécessité. Si ceci est un piège, je serais très vite détecter les mensonges et remettre les pièces en place pour trouver qui son les conspirateurs. Je ne marche, ni sur contrat, ni sur reconnaissance. Je ne ferais pas entrave à votre héroïsme et je repartirais comme je suis venu si vous le souhaitez. Aider dans la discrétion, c'est cela que je vous propose. Ne comptez pas sur moi pour vous aider à combattre, mais comptez sur moi pour résoudre les énigmes si cela est un complot, ou encore vous faciliter la tâche. Je comprendrais que votre fierté vous pousse à refuser mon aide mais, dites moi ... Est-ce mieux d'y aller seul et de mourir en héro tout en laissant tout son peuple derrière soi, ou d'accepter de l'aide et de revenir vivant pour continuer à nourrir l'espoir en vous de chaque personne sous votre règne ?

Vortigern soupira tout en baissant la tête. Elle n'avait pas tord, il prenait des risques inutiles et s'il venait à lui arriver malheur à cause de son entêtement, c'est toute une nation qu'il laisserait derrière lui. Il n'était pas le seul concerné, mine de rien, et il ne pouvait pas se permettre d'être imprudent. Maintenant, s'il s'agissait effectivement d'un complot, les conspirateurs devaient certainement bien le connaitre et tabler sur le fait qu'il voudrait y aller seul. Autant les prendre de court et venir accompagné mais, là encore, il ne faudrait pas que cela se sache. D'ailleurs, qu'est-ce qui lui garantissait qu'elle n'était pas une de leurs complices ? Si c'était le cas, c'est qu'elle cherchait à l'endormir et, quitte à l'endormir, autant le jeter dans la gueule du loup. Tout en silence, le Roi s'en alla reposer les pièces dans le coffret. Trois possibilité, l'histoire était vraie auquel cas une aide ne serait pas de refus, imaginons que le serpent venait à l'hypnotiser, qui pourrait bien le tirer de là ? Personne s'il venait seul alors autant accepter. Deuxième cas de figure, il n'en était rien et à ce moment là, il ne perdait rien à accepter son aide. Troisième cas de figure, il s'agissait d'un complot et qu'elle soit complice ou non, elle pourrait dans un cas comme dans l'autre l'aider en découdre. Il se retourna finalement vers elle.

- Vous avez raison, jeune femme, vous avez parfaitement raison même. Je n'ai aucune garantie de ce qui m'attend là-bas et aucune garantie d'en revenir sain et sauf, autant maximiser mes chances et accepter votre aide qui, je l'espère, se fera efficace et discrète, je ne tiens pas à ce que cela se sache, pas par fierté personnelle mais, par mesure de précaution afin de ne pas alerter nos éventuels ennemis. Cent pièces de cuivre par jour, est-ce une rente suffisante pour vous et vos services ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Eileen Haovia

Mercenaire

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 10/07/2013

Fiche personnage
Métier: Mercenaire
Allégeance: Aucune
Classe:
MessageSujet: Re: L'arnaque du siècle ? [PV Eileen] /!\   Mer 17 Juil - 17:34

Eileen eut un léger sourire aux lèvres qui s'afficha sur son visage. Ce sourire reflétait sa satisfaction. Elle était contente d'avoir pu convaincre le roi et de pouvoir lui donner son aide. Mais alors qu'il lui parla de la payer, la jeune femme fronça légèrement les sourcils puis quitta sa place à côté du trône pour aller vers les murs et frôler les pierres du bout de ses doigts, observant comment celles ci étaient empilées et admirant aussi chaque décorations. Ses pieds nus touchaient le sol sans aucuns bruits et ses sourciles n'étaient plus froncé par mécontentement mais plutôt par analyse. Tout en observant les murs, Eileen rebrisa le silence de sa voix.

Parlons d'argent plus tard voulez vous. Je ne veux pas être payée pour une mission que j'échouerais, je veux être payée que si mon objectif est atteint.

Eileen tourna alors son regard vers le roi puis s'avança vers le fond de la salle, dans un coin plus sombre. Elle n'était, en cet instant, plus visible et le silence était devenu roi. Un bruit se fit soudainement entendre aux côtés de Garren, un bruit qui résonna et assez fort pour surprendre et pour attirer l'attention. Tandis que ce bruit arrivait à son dernier souffle, le Roi pu sentir derrière lui une présence et un souffle léger. La voix de la jeune femme qui s'était retrouvée derrière lui, alors qu'elle n'était pas ici il y a quelques secondes, était plus basse que tout à l'heure.

Quand à la discrétion, c'est mon domaine.

La mercenaire se trouvait maintenant à quelques centimètres du roi, le fixant de ses grands yeux noirs. Finalement, elle se dirigea vers le bruit d'il y a quelques instants et se pencha vers le sol pour y ramasser une petite pierre qu'elle fit rouler entre ses longs et fins doigts. Son regard se reporta alors vers Garren et elle haussa le ton de sa voix pour reprendre celui qu'elle avait avant.

Bien, par où allons nous commencer alors ? Quand partons nous ?

_________________


   [ Crédits images : @DeviantArt Pure-Poison89 et @DeviantArt Saphira01 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: L'arnaque du siècle ? [PV Eileen] /!\   Mer 17 Juil - 22:13

Un fin sourire s'afficha sur ses lèvres, illuminant son visage au passage. Elle était satisfaite que le roi ait accepté son offre, ce qui n'allait pas en rassurant Garren quant au bien fondé de ses intentions. Il avait remarqué que, quand il lui avait parlé de paye, ses sourcils s'étaient froncés, assombrissant alors son visage. Sans qu'il ne comprenne trop pourquoi, elle ne lui répondit pas et glissa le long du mur, effleurant la pierre de ses doigts tout en examinant attentivement ce dernier. Une réaction assez étrange mais, qu'il laissa faire par curiosité. Peu après, elle se décida à lui fournir une réponse.

- Parlons d'argent plus tard voulez vous. Je ne veux pas être payée pour une mission que j'échouerais, je veux être payée que si mon objectif est atteint.

Tant d’honnêteté de la part d'une jeune mercenaire à la situation pas franchement facile était appréciable mais, d'autant plus étrange. Elle tourna alors son regard vers le roi puis, s'avança davantage vers le fond de la salle, dans un coin ignoré de la lumière. Il la suivait du regard, se demandant ce qu'elle allait bien encore pouvoir faire, avant d'entendre un sifflement à côté de son oreille puis, un bruit, juste à ses côtés, qui raisonna d'ailleurs assez fort. Il tourna instinctivement le regard vers l'origine du bruit, constatant qu'une petite pierre se trouvait là, avant de sentir quelque chose se mouvoir dans son dos en silence, suivit d'un souffle très léger. La voix de la jeune femme s'éleva alors derrière lui.

- Quand à la discrétion, c'est mon domaine.

Dit-elle à voix basse. Elle n'était qu'à quelques centimètres de lui, le fixant de ses grands yeux noirs, tout à la surprise de Garren qui, stupéfait, se demandait bien comment avait-elle pu faire pour se mouvoir aussi vite et aussi silencieusement jusque dans son dos sans qu'il ne s'en rende compte. Cela expliquait en partie pourquoi elle marchait pieds nus. Elle s'en alla ensuite ramassa la pierre et reprit un ton plus ordinaire.

- Bien, par où allons nous commencer alors ? Quand partons nous ?

Vortigern la regardait dans les yeux, un personnage très intéressant mine de rien, tant par son attitude que par ses capacités. Il aurait bien aimé en apprendre plus sur elle et cette "mission" en serait la formidable occasion.

- Nous partirons demain à l'aube, le temps de réunir quelques affaires de préparer notre voyage. Je vous offre la nuit ici.

Dit-il en demandant aux deux gardes de venir.

- Conduisez-là à une chambre d'hôte et prévenez la gouvernante, elle ne doit manquer de rien, qu'il s'agisse de nourriture, de boisson, de vêtements, d'armements ou même d'argent. Par ailleurs, vous irez aussi prévenir le palefrenier, nous allons avoir besoin de deux montures, des chevaux pas trop jeunes de préférence.

"Oui, Sire." répondirent-ils en coeur avant d'inviter la jeune mercenaire à les suivre. Le roi la regarder s'éloigner, sourire aux lèvres, tout en repensant à ce qu'il venait de se passer. Il n'aurait jamais cru que les choses puissent puissent devenir aussi intéressantes du jour au lendemain. Mais pas le temps de s'attarder davantage, il y avait des choses à faire, beaucoup de choses !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Eileen Haovia

Mercenaire

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 10/07/2013

Fiche personnage
Métier: Mercenaire
Allégeance: Aucune
Classe:
MessageSujet: Re: L'arnaque du siècle ? [PV Eileen] /!\   Jeu 18 Juil - 13:18

Eileen acquiesça doucement quand le roi lui dit qu'ils partiraient demain à l'aube. Lorsqu'il lui dit qu'il lui offrait la nuit, elle était prête à refuser mais se ravisa, pensant que tout refuser pouvait devenir vexant et que, dormir sur place, serait plus pratique après tout. Quand Garren appella les gardes, Eileen remit sa capuche, mettant son ombre sur le visage de la jeune femme. Elle se fit, finalement, gentiment accompagnée vers la chambre d'hôte prévue pour elle ce jour là. Lorsqu'elle vu l'immensité et le confort de cette chambre, elle ne pu que ne pas se sentir à sa place. Elle n'avait jamais mit les pieds dans ce genre d'endroit et encore moins dormit. Lorsque les gardes s'en allèrent, Eileen s'enfonça dans la pièce, regardant les draps, chaques objets, puis revint sur les murs. La gouvernante finit par arriver et lui demanda ce dont elle avait besoin. Elle lui avait apporté de l'eau, de quoi manger. Elle lui proposa d'autres habits mais la mercenaire refusa. Cependant, c'est lorsqu'elle lui proposa un bain qu'elle hésita. Eileen accepta finalement. Elle n'avait pas eu l'occasion d'en prendre depuis un moment, mis à part se baigner dans un lac, et cela ne pourrait que lui faire du bien. Lorsqu'elle eut finit, elle constata que son armure avait était lavée, tout comme sa cape rouge. A la vue de ceci, Eileen soupira en souriant légèrement. La tristesse était en elle, pourtant elle ne voulait pas apparaître sur son visage, toujours impassible. Cela lui rappellait lorsque son clan se démenait pour elle, lui donnant tout ce qu'elle avait besoin, par respect envers leur future chef, alors qu'elle ne demandait rien de tout cela. Ses fidèles sujets et ses amis qui la servaient pour qu'elle puisse les protéger mais, incapable qu'elle est, elle ne fut pas capable de les garder en vie. Elle reçut mais ne donna pas en retour, contre sa volonté. Ils lui manquaient tellement ...
Finalement, la gouvernant lui ramena tout de même un habit pour dormir quand même et Eileen le prit. C'était plus confortable que dormir en armure. Après avoir diné, la nuit tomba bien vite et la mercenaire goûta au confort du lit et des couvertures. Elle s'endormit facilement mais ne dormait que d'un oeil, comme à son habitude.

Après une paisible nuit de sommeil, l'aube finit par se montrer. Eileen était déjà prête. Elle était posée devant son miroir, vêtue de son armure, et se regardait. Ses grands yeux noirs scrutaient la glace, sans expression. Sa longue chevelure noire s'était embellie avec le bain de la veille, tout comme son visage, et sa peau était plus douce et plus propre. La mercenaire remit une de ses mèches de cheveux, qui était devant son visage, derrière son oreille droite. Au passage de sa main, ses boucles d'oreilles s'entrechoquèrent entre elles et laissèrent des petits cliquetis s'entendre. Son regard était posait sur les grands yeux noirs dans le miroir. Le silence autour de la pièce montrait qu'il n'y avait personne d'autre. Eileen sembla hésiter un petit moment à faire quelque chose puis se ravisa, se retournant pour prendre sa cape rouge, l'enfiler rapidement en accrochant sa broche et en mettant la capuche sur sa tête. Deux gardes vinrent la chercher pour la mener au départ de la mission. A son arrivée, deux montures étaient déjà prêtes alors que la couleur de l'aube était encore un peu orangée. Posant ses pieds toujours nus sur le sol, elle attendit, revigorée et pleine d'énergie après cette très bonne nuit.

_________________


   [ Crédits images : @DeviantArt Pure-Poison89 et @DeviantArt Saphira01 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Garren L.Vortigern

Roi du Gorbos

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 23/12/2012

Fiche personnage
Métier: Roi des Hommes
Allégeance: Royaume du Gorbos
Classe: Premier chevalier
MessageSujet: Re: L'arnaque du siècle ? [PV Eileen] /!\   Jeu 18 Juil - 21:21


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vindictus.forumactif.org

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arnaque du siècle ? [PV Eileen] /!\   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arnaque du siècle ? [PV Eileen] /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» l' arnaque de l' "accompagnement "des chômeurs
» L'arnaque du déblocage de la participation
» reportage de goesdorf l arnaque a l etat pur .....
» Eileen Rogue II [validée]
» [procès] La Rochelle - Billlogan - arnaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Terres du Royaume du Gorbos :: Elmirion :: Citadelle du Gorbos-